Accueil vélo: un vrai label qualité?

De meilleurs services pour les touristes à vélo en France, telle est la promesse du label Accueil vélo.

A priori, c’est une (bonne) nouvelle pour les cyclotouristes et autres amoureux des randos et balades à vélo en France. Un nouveau label vient d’être créé pour stimuler le développement de l’offre de services pour les cyclistes: Accueil vélo.

Ceux qui octroient le label ont-ils bien prévu des contrôles et un accompagnement pour en garantir la qualité et l’application en bonne et due forme?

Accueil vélo: des services pour nous, les cyclistes

 Logo Accueil Vélo

Concrètement, lorsque vous voyez un panneau Accueil vélo devant un lieu d’hébergement, un loueur, un réparateur de vélos, un office de tourisme ou un lieu touristique ou de loisir, vous êtes censés (et nous insistons sur ce terme « censés »):

  • vous trouver à moins de 5 kilomètres d’un itinéraire cyclable.
  • disposer d’équipements adaptés aux vélos: abri à vélos sécurisé, kit de réparation…
  • bénéficier d’un bon accueil: informations et conseils utiles (circuits, météo…)
  • disposer de services adaptés aux cyclistes: transfert de bagages, lavage et séchage du linge, location de vélos et accessoires, lavage des vélos…

Dans la réalité (celle que nous pratiquons à travers nos voyages à vélo), la situation diffère parfois. Ainsi, dans la Mayenne, chez un de nos hébergeurs, nous avons dû laisser nos vélos sous un appentis, sans aucune sécurisation. De même, nous voulions graisser nos chaînes encrassées par le sable du halage. Il n’a pu nous aider.

Chez un autre hébergeur, qui arborait fièrement le logo en vitrophanie, le local vélo n’était pas fermé à clé, ni même (et c’est pire) couvert. Résultat: il avait plu toute la nuit, et au petit matin, nous avons récupéré des vélos aux selle et sacoches, sans parler de la charrette de mon fils, totalement gorgés d’eau. Peu confortable quand vous partez, au petit matin frais, pour une journée de vélo…

Un attrape-touriste avant tout? Ou un manque d’empathie?

Autrement dit, il semble parfois que ce logo soit davantage un attrape-touriste qu’un réel service pour les cyclistes. Car ceux qui l’arborent ne semblent pas être sensibles aux vrais besoins des cyclistes itinérants qui, a priori, devraient être rassurés et comblés par ces attentions sur mesure.

Nous nous posons donc également la question de l’assurance fournie par ce label: ceux qui l’octroient ont-ils prévu des contrôles et un accompagnement pour en garantir la qualité et l’application en bonne et due forme.

Contactez votre hébergeur accueil vélo avant de partir

Jusqu’ici, rares ont été les cas où nous avons pu profiter pleinement du service promis par le label Accueil vélo. Nous avons, chaque soir, dû cadenasser nos vélos, rentrer nos sacoches, utiliser nos burettes d’huile et nos pompes à vélo et, le lendemain matin, rappeler à l’hébergeur que nous avions besoin d’eau pour notre randonnée du jour (env. 40 km par jour avec des enfants).

Un conseil donc: si vous choisissez sur votre cycloroute un hébergeur pour son label Accueil vélo, utilisez le moteur de recherche du label, qui vous permettra de contacter les lieux labellisés Accueil vélo et mesurer leur vrai service.

Avez-vous déjà utilisé les services d’un lieu ayant le label Accueil vélo? En êtes-vous satisfaits?

Étiquettes : , ,


3 commentaires à propos de “Accueil vélo, un vrai label qualité pour bien voyager à vélo?”

  1. gicquel dit :

    bonjour,
    je suis hébergeur (chambre d’hôtes et gites) situé a 1,5 km de la Vélodyssée, en région Bretagne. Je suis labellisée pour l’accueil vélo et ai dons le « fameux logo ». je veux juste réagir et repondre à votre questions oui, nous avons été contrôlé par l’office de tourisme mandaté de notre région, et nous payons 200 euros pour cela, et nous devons répondre a un cahier des charges précis. (logement couvert des vélos, atelier de réparation, petit dej pouvant être servi à partir de 7 h, lavage et séchage du linge, convoyage des vélos ou/et des bagages, conseil touristiques en sont les principaux. L’obligation de fermer à clef le local a vélos n’est nécessaire que lorsque l’hébergeur estime qu’il y a risque de vol (en agglomération par exemple) en outre chaque hébergeurs est assuré pour les dommages et le vol des vélos des randonneurs. par contre, une remise COUVERTE pour le logement des vélos est obligatoire. Il n’ai pas écrit non plus que nous devons réparer ou nettoyer les vélos des randonneurs, mais seulement prêter le matériel ou un atelier. le mieux, avant de prendre la route est de réserver tout vos hébergments et de signaler que vous être randonneurs, vous serez d’autant mieux accueillis. En espérant avoir répondu à vous questions. M Gicquel

  2. DESNÉ dit :

    Bonjour,
    Mayenne tourisme est l’organisme évaluateur de la marque Accueil vélo pour les hébergements, loueurs de vélos, offices de tourisme, sites de visites ou de loisirs et réparateurs de vélos.
    En réponse à votre question, sachez que nous nous déplaçons systématiquement pour toute nouvelle demande d’adhésion afin de nous assurer que le site est bien en conformité avec l’ensemble des conditions d’octroi de la marque.
    Nous contrôlons donc :
    • L’accessibilité du site
    Non seulement nous nous assurons qu’il se situe à moins de 5km de l’itinéraire, mais de plus nous vérifions que l’accès n’est pas dangereux.

    • La mise à disposition d’un abri vélo sécurisé.
    Nous n’acceptons donc que des abris vélos couverts.
    Aussi, comme le souligne l’hébergeur ci-dessus, l’obligation de fermer à clef le local à vélos n’est nécessaire que lorsque l’hébergeur estime qu’il y a risque de vol (en agglomération par exemple).
    Nous acceptons donc la mise à disposition d’un abri lorsqu’il se situe dans l’enceinte de la propriété dans la mesure où l’hébergement se situe en zone rural (et donc peu fréquentée).
    • La mise à disposition d’une pompe à pied et d’un kit de réparation.
    Le cahier des charges de la marque ne stipule pas que l’hébergeur doit réparer les vélos des randonneurs, il doit seulement mettre un kit de réparation à disposition. Nous nous assurons donc lors de notre visite que l’hébergeur dispose bien du matériel nécessaire et en cas de manquement, nous demandons à ce qu’une facture attestant la mise en conformité nous soit envoyée.
    • La mise à disposition d’une aire de lavage.
    Là encore, nous contrôlons que ce critère soit bien rempli et demandons au minimum, la mise à disposition d’un tuyau d’arrosage avec une brosse sur un emplacement adéquate permettant la bonne évacuation de l’eau.
    • Des services adaptés aux cyclistes
    Nous ne pouvons pas contrôler l’accueil de chaque cyclotouriste, mais nous sensibilisons nos prestataires lors de la visite d’évaluation et leur rappelons l’obligation d’assurer les services obligatoires comme le stipule le cahier des charges dans le respect de la règlementation en vigueur.

    Soucieux du bon respect des engagements de nos prestataires, vous pouvez contacter Julia Desné en charge du déploiement de la marque accueil vélo sur le département de la Mayenne à l’adresse suivante j.desne@mayenne-tourisme.com ou au 02-43-53-63-88 afin de lui indiquer de quels prestataires il s’agit et envisager une nouvelle visite de contrôle.

    Nous vous informons qu’une visite est prévue pour chaque renouvellement d’adhésion à la marque afin de recontrôler le site et ainsi nous en garantir la qualité et l’application en bonne et due forme du cahier des charge de la marque.

    Nous déplorons le fait que La Mayenne, département pour lequel le cyclotourisme constitue un axe privilégié dans le développement et la promotion touristique soit cité dans cet article.

    Toutefois, nous avons également pris connaissance de votre article: http://ellesfontduvelo.com/2015/09/mayenne-a-velo-destination-de-choix-familles/ plus récent, très valorisant et beaucoup plus représentatif de notre département et des actions mises en œuvre pour développer la pratique du cyclotourisme.

    Nous espérons avoir répondu à votre question et restons bien entendu à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

    Bien cordialement,

    1. Bonjour,

      Merci pour ce retour.
      En effet, Julia a pris contact avec le magazine et, comme le circuit était organisé par une agence de voyage, nous lui avons proposé de prendre les adresses exactes des hébergeurs via l’opérateur.
      Au plaisir de vous lire,
      Bien à vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.