Qu’elle soit en vélo couché ou carrené, c’est une authentique star qui nous livre son portrait aujourd’hui: Barbara Buatois!

« Maintenant je n’abandonnerai pour rien au monde ce mode de déplacement! »

Barbara a un palmarès impressionnant: quadruple championne du monde et triple championne d’Europe de vélo couché, elle détient aussi de nombreux records de vitesse en vélo couché et carrené! Véritable figure de proue du vélo féminin et français, elle nous fait part de son témoignage.

J’utilise le vélo très souvent (en ville, en voyage, en compétition) et sous toutes ses formes (droit, couché, caréné, tandem). Depuis 12 ans, je fais minimum 35km par jour pour aller au boulot, quel que soit le temps et la saison. Là c’est un tricycle caréné, qu’on appelle vélomobile. Je pratique également le vélo en compétition depuis 10 ans. J’ai le record de vitesse sur 200m, et sur route plate en vélo caréné : 121.81km/h. Je suis également la seule Française à avoir participé à la course Race Across America (RAAM): 4850km, 35000m de dénivelée positive. Il s’agit de traverser les USA d’Ouest en Est en 12 jours et 21 heures maximum pour les femmes. J’ai gagné l’édition 2010 en 11 jours, 19 heures et 48 minutes.

Je faisais plus du VTT et du cyclotourisme. J’ai vite compris que pour la longue distance le vélo couché était plus adapté et que pour une utilisation en ville le vélo droit était roi. J’ai beaucoup appris aux côtés de mon mari, qui m’a donné des conseils pour rouler, surtout en milieu urbain. J’avoue que je ne prenais pas toujours du plaisir lors de mes sorties à vélo il y a une vingtaine d’années. Maintenant je n’abandonnerai pour rien au monde ce mode de déplacement!

J’en ai deux, le premier c’est d’avoir gagné la RAAM. C’est une aventure humaine (avec mon équipe d’assistance), un défi physique (environ 450km de vélo et moins de 4h de sommeil par jour pendant plus de 11 jours), et c’est un vrai dépassement de soi, physiquement et mentalement. Je connais mieux mes limites, par exemple la gestion du sommeil, de l’effort et de l’alimentation. Le second, c’est mon 1er record de vitesse en vélo caréné, en 2009 dans le désert du Nevada (USA). J’étais nouvelle dans cette compétition et je commençais tout juste à pratiquer le vélo caréné. J’ai atteint 121km/h. Il s’agit d’un long sprint de 8km, la zone de chronométrage se faisant  sur 200m. J’ai vécu des sensations qui ne sont pas faciles à décrire, le vélo est très étroit, vous n’avez pas beaucoup de place à l’intérieur, pédaler à plus de 120 km/h ça va très vite! En plus les paysages sont grandioses! La piqûre est faite, j’y retourne chaque année, ça fait 6 ans!

J’ai toujours avec moi mon  kit de réparation, une pompe,  mon bidon, mon portable. Je ne pars jamais à vélo sans mon casque et mes gants. Il faut aussi prévoir la veste de pluie, les lunettes de soleil… pour pallier à toutes les éventualités!

Depuis que le vélo est devenu mon moyen de transport, je ne suis plus jamais malade (en hiver, finis les rhumes, grippes, etc..). A vélo vous faites travailler votre cœur et votre corps, ce qui est toujours utile! Le sport en général, mais le vélo peut-être encore plus, permet de décompresser après une journée de travail, de faire le vide!

ET ON MOULINE!

Retrouvez Barbara sur son site et sur Facebook!

Vous aussi vous êtes un(e) Bike addict? Contactez-nous et témoignez!

Étiquettes : ,


Un commentaire à propos de “Barbara Buatois, championne du monde de vélo couché”

  1. Kim dit :

    Je suis ravie de voir un article sur Barbara et aussi sur le vélomobile, très bon article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.