Vélo et course à pied: zoom sur l'entraînement croisé

L’entraînement croisé mise sur la complémentarité des disciplines. Sports d’endurance par excellence, vélo et course à pied font-ils bon ménage?

Qu’est-ce que l’entraînement croisé?

L’entraînement croisé (ou cross training) consiste à combiner plusieurs activités au sein d’un programme d’entraînement. Plutôt que de se consacrer à un seul sport, on mise ainsi sur les vertus complémentaires de différentes disciplines.

Pourquoi vélo et course à pied? À l’origine, pour des raisons de santé, essentiellement. Les runners se tournent ainsi vers des sports plus « doux » pour contrebalancer les sollicitations exigeantes de la course à pied. Des sports portés tels que la natation ou le cyclisme leur permettent ainsi d’effectuer le même type de travail en se préservant des blessures.

À présent, on mise aussi sur l’entraînement croisé pour booster ses performances: de la course à pied au cyclisme… ou du cyclisme à la course à pied! Mais également en ayant recours à d’autres alternatives telles que la natation ou le ski de fond.

3 bonnes raisons de combiner vélo et course à pied

Si le vélo séduit les aficionados du running, l’inverse est aussi vrai. Principalement pour 3 raisons:

  • le travail musculaire est différent et donc complémentaire: on sollicite davantage le haut du corps pour son rôle équilibrateur,
  • la sollicitation cardio-vasculaire est similaire, ce qui permet de développer des qualités d’endurance applicables aux 2 disciplines,
  • la dépense énergétique est supérieure en course à pied. On considère qu’il faut en moyenne 2h de vélo pour dépenser la même énergie qu’en 1h de running. Idéal si vous voulez augmentez le volume de votre entraînement et que vous avez un emploi du temps serré….

Pendant l’entraînement hivernal tout d’abord, la course à pied permet de compenser les sorties vélo rendues difficiles par les contraintes météorologiques. Mais elle complète également votre entraînement efficacement tout au long de la saison.

Le saviez-vous? Le rendement énergétique de la course à pied s’explique grâce aux 3 phases de la foulée: amorti du talon, déroulement du pied, poussée vers l’avant.Un atout précieux qui joue sur l’articulation entre stockage (amorti) et restitution de l’énergie (poussée).

Et sur le plan psychologique?

C’est bien connu, en sport le mental fait tout beaucoup. Or, quel meilleur moyen de booster sa motivation que de rompre avec la monotonie d’un entraînement 100% vélo en y intégrant des activités complémentaires?

À vos baskets, donc. En commençant en douceur et avec de bonnes baskets sur des terrains doux comme des sentiers de forêts ou même sur piste, il n’y a rien de plus facile que de se mettre à la course à pied!

Et vous, intégrez-vous des séances running à votre entraînement? Quel est votre programme?

Crédit photos: Sangudo (gauche)/Alexander Komlik (droite)

Sources: Course à pied et cyclisme sont-ils compatibles? – Les entraînements croisés vélo/course à pied – Les bénéfices de l’entraînement croisé – Vélo/course à pied: le match.

Étiquettes : , ,


2 commentaires à propos de “Vélo et course à pied: zoom sur l’entraînement croisé”

  1. Kali dit :

    Bonjour,
    Est-il possible de me donner des conseils pour débuter la course à pieds ?
    Et aussi des conseils d’entraînement de natation ?
    Je fais du vélo de route en cyclotourisme depuis 3 ans, je voudrais alterner avec un autre sport pour l’hiver en plus du home traîner.
    Mon objectif en 2017 est de faire  » Lille Hardelot ». Donc je commence à me préparer… 😉
    Merci d’avance….
    Kali

    1. Tivélo dit :

      En matière de cyclotourisme, le site de référence des amateurs de longue distance est le Forum Super Randonneur. Il suffit de s’inscrire et les membres ont plein de conseils et d’expérience à donner.
      D’autres randonnées célèbres : Versailles -Chambord, Levallois-Cabourg, etc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.