Marine vous confie quelques pépites dégotées lors de son voyage à vélo dans la Drôme Provençale. De quoi vous faire rêver pour vos prochaines vacances.

Marine vous confie quelques pépites dégotées lors de son voyage à vélo dans la Drôme Provençale. De quoi vous faire rêver et vous inspirer pour vos prochaines vacances à vélo!

À peine remises de nos deux dernières semaines de festivités, le moment me paraît idéal pour rêver à nos futures échappées à bicyclette! En novembre dernier, je suis partie sur les routes provençales à la recherche de pépites touristiques pour les nouveaux séjours made in Le Vélo Voyageur. Autant dire que pour ce repérage, il était difficile de faire passer le message aux proches: «si, si je t’assure c’est pour le travail»!

L’objectif: faire découvrir la Drôme provençale et la Provence pour un public à la recherche d’un maximum d’authenticité pour un minimum de dénivelé. Avec dans ma tête des images de villages perchés, de champs de lavande et d’olivier au pied du Mont Ventoux … Le défi de trouver des parcours accessibles à tous était lancé!

La Drôme provençale, loin de la foule!

Je commence mon périple à Orange où, bien sûr il ne faudra pas manquer la visite du théâtre antique. Je prends la direction de Grignan, un village très prisé des artistes et célèbre pour son château où la marquise de Sévigné a séjourné. Autour de moi il y a des champs de lavande à perte de vue et même si ce n’est pas la période de floraison (plutôt de la mi-juin à la fin juillet), les paysages restent très jolis! Loin de la foule du Lubéron, les villages du sud de la Drôme sont idéaux pour apprécier pleinement l’art de vivre à la provençale…

Sur ma route, je visite Suze-la-Rousse et son château puis Saint-Paul-Trois-Châteaux et sa Maison de la Truffe. Le lendemain je mets le cap pour Séguret, village perché classé «plus beau village de France», rien que ça! Je pédale jusqu’à Nyons où je fais une pause attendue pour découvrir les savoirs-faire provençaux (huile d’olive, lavande, savons, scourtins, etc.)

Une dizaine de kilomètres plus loin, je fais de nouveau un arrêt pour explorer les sites gallo-romains de Vaison-la-Romaine. Je repars prête à affronter LA montée jusqu’au village de Séguret. Et la récompense est si grande à l’arrivée, avec une vue époustouflante sur la plaine ainsi que le charme unique des ruelles du village, que l’effort de la montée est bien vite oublié!

Un dense réseau de petites routes de campagne, paradis du cyclotouriste!

Mon repérage se poursuit en descendant plus au sud, au pied d’une formation rocheuse très intrigante nommée Dentelles de Montmirail. Gigondas, Vacqueyras, Beaumes-de-Venise… Je découvre les villages qui se cachent derrière les grands crus de la Vallée du Rhône.

J’arrive à Bédouin où je croise de nombreux fous du vélo prêts à s’attaquer à l’ascension mythique du Mont Ventoux, étape classique du Tour de France. Chargée de mes sacoches, je les regarde partir en pensant à mon prochain arrêt pâtisserie. Je flâne sous les campaniles des villages de Carromb, Modène et Saint-Pierre-de-Vassols avant de rejoindre Mazan et son centre historique. Nous sommes dans la plaine du Comtat Venaissin, parfait pour celles (et ceux!) qui préfèrent la balade aux grandes ascensions!

Le Vaucluse, de l’eau toujours de l’eau!

En novembre lors de mon repérage les températures ne se prêtaient pas trop à la baignade, mais en plein été les nombreux cours d’eau du Vaucluse sont parfaits pour faire une pause rafraichissante. Dans ma top liste des lieux à visiter, je commencerai par L’Isle-sur-la-Sorgue. Son marché, ses boutiques et ses antiquaires font de cette ville un parfait camp de base pour rayonner dans la région.

Je citerai ensuite Fontaine-de-Vaucluse d’où jaillit la source résurgente la plus importante de France et même la 5e mondiale avec 630 millions de m3 chaque année! En saison touristique la foule peut faire peur… Alors, de préférence venez de bonne heure! Des voies vertes ont été aménagées le long des canaux et de certains cours d’eau, une belle démarche pour une destination qui mise beaucoup sur le vélo!

Difficile de faire court pour parler de ce repérage provençal alors si vous souhaitez en savoir plus pour organiser votre séjour à vélo, rendez-vous sur le site www.levelovoyageur.com!

Vous trouverez également beaucoup d’informations sur le site www.provence-a-velo.fr

Et vous quels sont vos coins préférés pour pédaler en Provence?


Un commentaire à propos de “Escapade en Provence, vos futures vacances à vélo?”

  1. Alain Hubert dit :

    Superbes paysages. J’y ai passé plusieurs vacances.
    Le Ventoux à vélo, mais aussi les balades autours de ce géant de Provence.
    Souvenirs inoubliables, que du bonheur pour un cyclo ;:o)
    Très bel article, qui donne envie d’y retourner …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.