Le vélo en ville, 6 fois moins cher que la voiture

Osez le vélo en ville. Et plutôt 6 fois qu’une! D’après une étude menée à Copenhague, vous économisez sur votre budget et sur celui de la société.

C’est prouvé: rouler à vélo en ville coûte 6 fois moins cher que des déplacements en voiture. À la demande de la ville de Copenhague, des chercheurs suédois et australiens ont réalisé une analyse des coûts et bénéfices de l’utilisation du vélo en ville. La conclusion est sans appel: non seulement le vélo est nettement plus avantageux économiquement pour le particulier, mais aussi pour la société dans son ensemble.

Le vélo en ville: plus économique pour le particulier et la société

En termes de pollution atmosphérique, de changement climatique, de bruit, de trajet, de dégradation des infrastructures, de santé et d’encombrement urbain: l’analyse coût/bénéfice pour un kilomètre montre que le vélo fait gagner 0,16 euros par rapport à la voiture. De plus, si on additionne les coûts à la société et à l’individu, l’impact économique du vélo est seulement de 0,08 euros par kilomètre contre 0,50 euros pour la voiture.

Cette étude menée pour la ville de Copenhague a permis de déterminer qu’il était clairement avantageux de construire de nouvelles infrastructures cyclistes. Les résultats publiés en mai 2015 dans Ecological Economics montrent en effet que les investissements dans les politiques vélo-friendly sont économiquement durables et assurent même un bon retour sur investissement. De quoi convaincre les derniers indécis. Pour rappel, selon le baromètre vélo d’ ECF (European Cycilst fédération), le Danemark arrive en tête du classement 2015 des pays les plus pro-vélos.

Et vous, ça vous tente de faire des économies?

Étiquettes : , ,


4 commentaires à propos de “Le vélo en ville, 6 fois moins cher que la voiture”

  1. Ludovic dit :

    Que ce soit moins cher ne m’apprend rien, mais c’est très intéressant d’avoir des chiffres. Chiffres qu’il faut tout de même un peu relativiser, les divers coûts (voiture et vélo) ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre, d’une région à une autre.

    Après, il reste à faire comprendre à certaines collectivités locales le BABA de la sécurité routière quand ils veulent créer des aménagements vélos en ville. Il y a de bonnes volontés mais qui aboutissent parfois à des gabegies.

    1. Amandine, la cyclo-vintage Amandine, la cyclo-vintage dit :

      Bonjour Ludovic, tout à fait. Il s’agit des chiffres issus de l’étude réalisée pour Copenhaege. Néanmoins, ils donnent une bonne vue de la différence, même si elle est à relativiser. Il reste, comme vous dites, à pouvoir les transformer en aménagements réalistes, fonctionnels et sécurisés.

  2. Jean dit :

    sinon pour la voiture et le parking j’utilise zenpark, quand je dois vraiment prendre la voiture

    1. Amandine, la cyclo-vintage Amandine, la cyclo-vintage dit :

      Merci pour cette astuce, Jean! Les parkings partagés sont également une vraie solution pour désengorger les villes et émettre moins de CO2 en évitant de tourner en rond pour trouver une place…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.