Choisir ses pneus vélo, une histoire de gomme

Bien choisir ses pneus vélo, c’est toute une histoire: pratique, conditions météorologiques, confort, sécurité, performance… Il faut penser à tout!

Pour choisir ses pneus vélo, le moins que l’on puisse dire est qu’on a l’embarras du choix! Comme toujours, tout est une question d’usage et de priorité. Pour trouver son bonheur parmi l’offre de pneus vélo, il faut mettre la gomme (et la bonne). Voici  6 questions clés pour faire le bon choix de pneus vélo: le choix adapté!

6 questions clés pour bien choisir ses pneus vélo

1. Pour quelle pratique?

L’importance du type de pneu est primordiale, quelle que soit la pratique: vtt, bmx, DH, route, cyclo-cross, cyclotourisme, vélotaf, etc. En effet, les contraintes mécaniques et les besoins en résistance ne sont pas les mêmes. De plus, il peut y avoir plusieurs tailles de roues pour une même discipline, ce qui aura un impact sur le poids et donc des conséquences sur la tenue de route et la nervosité du vélo.

2. En quelle saison?

On peut choisir ses pneus en fonction du temps: gomme tendre ou dure, crampons, slicks (lisses), cloutés, le choix ne manque pas selon les conditions météorologiques. On préfèrera une gomme tendre sur sol très froid et humide. À l’inverse, une gomme dure par temps chaud et sec sera retenue. Les pneus cloutés sur sols gelés, permettent une accroche telle qu’il est possible de rouler sans risque à 30km/h. Enfin, les crampons sont utiles en cas de boue dans les chemins, alors que les pneus lisses, même par temps de pluie, restent les plus adaptés sur la route (l’aquaplaning n’existe pas pour un vélo comme on le connait pour une voiture).

3. Pour quel confort et quelle tenue de route?

La pression et la largeur de pneu ont une incidence sur le confort et la tenue de route. En effet, plus un pneu est large, et plus il est confortable, car les vibrations sont réduites par un gonflage de pression inférieure à un pneu de section plus étroite. Les pneus dits « ballons » sont même très amortissants et procurent un très grand confort.

4. Avec ou sans chambre à air?

Les pneus sans chambre (dits Tubeless) sont plus légers, confortables et offrent une résistance à la crevaison supérieure: pas de risque de pincement de chambre à air à basse pression, et si on ajoute un liquide préventif, le pneu s’auto-répare lors de petites crevaisons (au pire cela nécessite de regonfler légèrement le pneu). Même si cela fait surtout le bonheur des vététistes, de plus en plus de fabricants de roues « route » proposent des modèles avec jantes tubeless, notamment depuis le succès du vélo type gravel (vélo de route pour sentiers).

5. Et le rendement?

Même si c’est l’affaire des plus sportives, c’est important, notamment pour un usage régulier en vélotaf, par exemple: ne pas s’épuiser la semaine pour être en forme durant le sorties du week-end est primordial. En effet, un pneu tendre à crampons demande plus d’effort de pédalage qu’un pneu slick.

6. Pour limiter les crevaisons?

Enfin, certains pneus disposent d’une bande dite « anti-crevaison ». Elle se trouve sous la bande de roulement du pneu, et protège plus ou moins selon sa composition et son épaisseur. Les plus résistants sont en général les plus lourds, mais pour une activité de vélo-voyage, c’est un élément sécurisant indispensable pour les cyclo-touristes qui s’engagent sur les routes du bout du monde.

Il existe vraiment des pneus propres à chaque activité et selon les saisons. En effet, même le plus polyvalent des pneus ne sera jamais excellent partout, même s’il n’est pas mauvais nulle part…

Et vous, Mesdames, racontez-nous vos pneus vélo? Vous les choisissez comment? Vous en avez combien?

Étiquettes : , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.