Le test Brompton à travers les yeux de notre contributrice Laura. Découvrez comment elle a apprivoisé ce mini-vélo pliant et sa petite péripétie!

Le test Brompton à travers les yeux de notre contributrice Laura. Découvrez comment elle a apprivoisé ce mini-vélo pliant et sa petite péripétie!

Les magasins Cyclables nous ont demandé de tester un Brompton, un vélo pliant bien pratique. Après la réception du vélo, Isabelle l’a testé et a partagé ses impressions dans un précédent article. À mon tour de donner mon avis.

Test Brompton: la prise en main

Tout d’abord, je suis entièrement d’accord avec tous les points abordés par Isabelle, donc je ne vais pas trop revenir dessus. Je vais plutôt approfondir certains aspects. Durant ce test Brompton, j’ai principalement utilisé le vélo pour aller travailler. Environs 10 km de plat avec 1/3 de circulation en ville et 2/3 sur pistes cyclables protégées constitue mon trajet quotidien.

Dès les premiers tours de roue avec le mini-vélo, j’ai besoin de quelques minutes pour bien appréhender la monture, comme tous nouveaux vélos. Mais je me suis très vite sentie à l’aise et en confiance. Passée la découverte, on oublie qu’on roule sur un vélo différent.

Brompton1

Les plus du Brompton

Une fois qu’on a compris comment plier et déplier son Brompton, on se prend au jeu à essayer d’aller le plus vite possible. Le petit vélo plié à coté de mon bureau n’est pas passé inaperçu et il est vite devenu la coqueluche de mes voisins de bureau. C’était avec grand plaisir que j’effectuais plusieurs démonstrations dans la journée pour impressionner les collègues curieux et intrigués.

Ces détails qui n’en sont pas: la fixation du sac se trouve sur l’avant du cadre et non sur le guidon. De ce fait, quand on tourne la roue, le sac n’est pas emporté. Le vélo garde toute sa maniabilité et reste agréable à rouler en toute circonstance.

Sac Brompton

Coté confort, sur route légèrement cabossée, j’étais contente de constater que le constructeur a pensé à mettre un petit élastomère liant le triangle avant au triangle arrière. Il permet d’absorber les chocs transmis par la rigidité des petites roues. Néanmoins, à l’avant, seule la souplesse du guidon et de la longue tige absorbe quelque peu les vibrations.

elastomere Brompton

Les petits détails qui font la différence:

  • Pour avoir testé le Brompton sous la pluie, j’ai apprécié d’avoir gardé les pieds au sec grâce aux garde-boues très enveloppants. La bavette supplémentaire de la roue avant n’y est certainement pas pour rien.
  • Le moyeu à vitesses est très confortable et agréable à utiliser. Le changement de vitesses est rapide et précis. Les 3 vitesses sont parfaitement agencées pour une pratique sur du plat. Mais dès que la pente s’incline, on coince rapidement.
  • Le vélo testé était livré avec des feux alimentés par un moyeu dynamo. Plus besoin de se soucier si les lampes sont chargées ou non, on roule en sécurité en toute circonstance.

Brompton bavette Brompton flaque

Les moins du Brompton

Quand le Brompton est plié, il est tout mignon, tout compact. Quand on le soupèse pendant quelques secondes on se dit qu’il ne va plus jamais nous quitter. Mais lorsqu’on le porte à bout de bras en montant les 2 étages qui mènent au bureau, ça fait mal aux bras. Certes, n’oublions pas que cela reste un vélo. 12 kg c’est plus qu’honorable pour un vélo de ville de cette qualité. Disons qu’il faut savoir que les vélos pliants sont plutôt transportables que portables. En d’autre terme, n’espérez pas pouvoir porter votre Brompton sous le bras en faisant votre shopping.

Dernier petit point négatif, j’ai noté une très faible rigidité frontale du guidon. On le sent très bien lorsqu’il faut tirer sur le guidon pendant un effort. La sensation n’est pas très agréable mais on s’y fait.

Une expérience malheureuse

Pas de chance pour moi, j’ai crevé de la roue avant durant le test Brompton. Un gros bout de verre a réussi à pénétrer la chape pourtant résistante du pneu. Il me restait encore quelques kilomètres à parcourir et je n’avais pas envie de les faire à pied comme ça m’était déjà arrivé avec mon vélo personnel. Alors que je grommelais, un éclair de génie m’a percutée: j’ai un vélo pliant, je peux donc prendre le bus!

J’arrive au bureau en retard mais sans trop d’encombres et je profite de la pause de midi pour réparer la roue. Relativement simple à démonter, je pose une rustine facilement. La roue arrière aurait été une autre paire de manche à démonter à cause du moyeu à vitesse.

Je profite de l’occasion pour essayer la mini pompe trop choupi fournie avec le vélo. Ça reste une mini-pompe à l’efficacité minimale. Je préfère finir le gonflage avec la pompe à pied que j’avais à ma disposition pour éviter d’y passer la nuit.

Brompton crevaison

Pour qui sont destinés les Brompton?

Pour toutes les personnes:

  • Qui ont un trajet régulier nécessitant de prendre le train (ou d’autres types de transport) et dont le vélo permet de rejoindre la gare rapidement.
  • Qui ont besoin d’un vélo urbain mais qui n’ont pas de place chez elles et qui ne peuvent/veulent pas laisser le vélo dehors ou dans la cave, ou qui ne peuvent pas laisser leur vélo sur le lieu de travail.
  • Qui veulent un vélo lorsqu’elles partent en vacances mais qui n’ont pas beaucoup de place pour les bagages.
  • Qui veulent entreprendre un voyage à vélo mais qui veulent aussi prendre les transports en commun pour relier certaines grandes villes. D’ailleurs, vous pouvez aller voir les aventures de Caroline et Anthony qui ont fait le tour du monde en Brompton.
  • Qui veulent participer aux championnats du monde de Brompton.
  • Qui veulent un vélo différent et parce que c’est trop la classe d’avoir un Brompton…
  • Et qui ont surement plein d’autres raisons valables que j’oublie dans ma liste…

Et vous, avez-vous fait un test Brompton? Que pensez vous du vélo pliant? 

N’hésitez pas à consulter le site des magasins Cyclable ayant prêté le Brompton pour le test!

Crédits photos: Isabelle DEBOUCHAGE et Laura DUBUIS


Un commentaire à propos de “Test Brompton selon Laura: beaucoup de positif!”

  1. Feth dit :

    Bonjour,
    je me retrouve complètement dans ce compte-rendu -crevaison comprise 🙂
    Après quelques années, je regrette un point de fragilité : le garde boue arrière en plastique tolère mal d’être malmené durant la partie non vélo des trajets pendulaires : en contact avec le sol lorsqu’on roule ou pose le vélo plié, il se fend – j’en suis au second remplacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.