La Route des Grandes Alpes en vélo

Retour sur la préparation de « La Route des grandes Alpes » et quelques conseils à chaud après ces 612km, 14200m de dénivelé et pas moins de 11 grands cols en 6 jours! Gogogo.

La Route des Grandes Alpes: Késako et pourquoi ?

La Route des Grandes Alpes est au vélo ce que la route 66 est aux motards. Une route légendaire et un passage obligé pour tout passionné!

Pour faire court, c’est 720 kilomètres et 17 cols entre Thonon-Les-Bains et Nice.

Vivant à proximité, ce projet est apparu comme une évidence lors d’une discussion quelque peu arrosée entre cyclistes! Il a été porté collectivement et a fédéré 16 cyclos (dont 2 femmes) et deux Gentils Organisateurs qui nous ont apportés assistance, ravitaillement et bienveillance.

Entrainement: comment bien se préparer?

Pour aborder sereinement cette aventure, j’ai privilégié un entrainement croisé.

  • J’ai suivi des cours de pilates et d’aquabike hebdomadaires ponctués de sorties vélo ou course à pied ciblées (longues/fractionnées). Dès le printemps, j’ai privilégié des sorties vallonnées, m’imposant un minimum de dénivelé par sortie (1000 puis 1500 etc.).
  • Un mois avant le Jour J, j’ai fait un week-end choc avec deux grosses sorties semblables par la longueur et le dénivelé à celles qui nous attendaient pendant les 6 jours. (138 et 109 km pour respectivement 2198 D+ et 3002D+). Les sensations étaient bonnes, même dans les cols exigeants. C’est important de faire un test sur deux jours minimum pour habituer son corps à enchaînement d’efforts, vérifier sa position et tester son matériel (notamment son cuissard cf article de Morgane comment le choisir).

Résultat: je pars confiante. À la veille du départ j’ai 1800 km au compteur et 30 000 m D+

Conseils/feedbacks à chaud

Ne prévoyez pas cette traversée avant mi-juin minimum. En effet, beaucoup de cols ouvrent tardivement selon l’enneigement de l’année ou en raison de travaux.

Si vous avez la chance d’avoir une voiture suiveuse, alors prenez des vêtements pour toutes les saisons. En 6 jours nous avons eu des variations de températures importantes (36 degrés à Nice et -1 au col de d’Iseran avec des chutes de neige). N’oubliez surtout pas : coupe-vent, gants longs, sur-chaussures, tour de coup, casquette EFDV J et crème solaire.

Vérifiez bien vos braquets avant de partir et faites-vous conseiller. J’ai un pédalier 50-34 compact 11 vitesses avec une cassette 32. L’avantage de ces transmissions, c’est d’avoir une combinaison de pignons vous permettant d’évoluer sur tous les terrains et ne pas être coincée dans un col avec des pourcentages autour de 8 à 10%.

Peu importe l’allure où on va, on en prend plein les yeux! Énorme coup de cœur pour la Cime de la Bonnette, point culminent du périple et une vue à couper le peu de souffle qui nous reste…

Nous remercions Sandrine Regeon pour son récit.  Et vous, êtes-vous prêtes à relever ce défi? Déjà grimpés? Envoyez-nous vos photos ou hashtaguez-les #EFDV sur Instagram.

Descente de la Cime de la bonette-2802 m

Descente de la Cime de la bonette-2802 m

La route des grandes alpes

La Colmiane- Col Saint Martin. Arrivées à Nice….

La Route des Grandes Alpes

La Route des Grandes Alpes

Étiquettes : , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.