Sophie et Myriam, son vélo!

Sophie nous conseille judicieusement pour se mettre au vélo.  Elle est devenue passionnée pour le velotaff, les courses, la mobilité et les vacances. Son vélo s’appelle Myriam!

J’utilise Myriam (oui, mon vélo à un nom !) quotidiennement pour tous mes déplacements dans Paris: je fais non seulement du vélotaff (même si, chanceuse que je suis, je n’en ai QUE pour 5 minutes) mais je le prends aussi pour faire les courses, rejoindre mes amis, rentrer de soirée (pas trop alcoolisées!), aller à mes cours de charleston, aller à des rdv pro…

BREF, mon vélo, c’est ma liberté quotidienne depuis que j’ai laissé le Vélib il y a deux ans environ. De plus en plus lorsque le temps le permet, je prends aussi le vélo pour une petite ballade d’une journée – ou pour tout un week-end en Bretagne et, depuis cet été, ce sont aussi les vacances que je passe sur la petite reine.

Il y en a plein, mais j’ai envie de parler d’un retour de fête de l’Huma entre La Courneuve et Paris où des copains, qui étaient partis en voiture en même temps que moi, m’encourageaient dès qu’ils me doublaient mais hallucinaient aussi que j’ai pu venir jusque là en vélo…pour finalement que je les dépasse et arrive bien avant eux à la maison…cette fois là je me suis vraiment rendue compte que le vélo était le moyen le plus rapide, le plus pratique et le plus sympa pour les déplacements du quotidien (et les festivals en banlieue où c’est aussi long que compliqué en voiture et/ou en transports en communs !)

Je pense que le meilleur conseil à donner est de commencer progressivement: commencer par suivre des amis en ballade quand il fait beau, faire quelques courts déplacements sur des lieux connus puis pourquoi pas prendre un vélo libre-service pour revenir du travail et petit à petit augmenter son utilisation jusqu’à ce que l’on soit un peu accro et que l’idée de prendre le vélo sous la pluie nous semble plus satisfaisante que celle de s’engouffrer dans les transports en commun blindés.

Et pour celles qui ont peur des côtes: passez sans hésiter au vélo électrique !

Je ne sais pas si on peut vraiment parler de GRAND défi mais cet été – et pour la première fois – avec mon copain, nous sommes partis en vacances à vélo pour faire Berlin-Copenhague soit 670km en 10 jours. La liberté que l’on a, la fierté de l’effort accompli, la joie du paysage qui défile, le goût retrouvé de prendre le temps, l’autonomie et le bien-être, autant de sensations éprouvées pendant ce beau voyage et une seule envie: reprendre le vélo et pour plus longtemps cette fois !

Notre prochaine destination: pourquoi pas la Turquie, l’Iran…ou peut-être bien quelque part en Asie.

Suivez Sophie sur Twitter

ET ON MOULINE!

Vous aussi, vous êtes une passionnée du vélo? Envoyez-nous votre témoignage!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.