mécanicienne vélo

Nous avons eu la chance de rencontrer Ludivine, la mécanicienne vélo du Kilomètre 0 à Paris, le « base camp pour cyclistes » comme ils disent. 

Le Kilomètre 0, c’est bien plus que de la mécanique vélo. On y retrouve tout ce dont on a besoin pour vivre sa passion du cyclisme: des vélos, de l’entraînement, des textiles sportifs et urbains, du bien-être, du yoga, de la nutrition… et même de la pause-café sympa.

Ludivine, une mécanicienne vélo au Kilomètre 0

Avant d’être mécanicienne vélo, que faisiez-vous?

Je suis devenue mécanicienne vélo à la suite d’une reconversion professionnelle. J’ai eu 35 ans et j’ai quitté le milieu de l’expertise en assurance pour travailler d’abord dans la naturopathie et le bio. Suite à la fermeture du magasin, je me suis alors reconvertie dans ce qui me plaisait réellement: le vélo.  Comment en suis-je arrivée là? J’ai cherché simplement ce qui m’apporterait le plus de satisfaction. Je savais qu’il me fallait un métier manuel, orienté vers la santé et le bien-être, et ne plus me sentir coincée dans les bureaux toute la journée. J’ai alors pu intégrer une formation au Bourget à l’INCM, l’Institut National du Cycle et du Motocyle.

Interview de Ludivine, mécanicienne vélo au Kilomètre 0 à Paris

Je suis donc mécanicienne vélo, et également vendeuse au Kilomètre 0. J’aime renseigner et donner des conseils aux gens. Comme l’espace est ouvert, on peut très facilement rentrer en contact avec notre clientèle. Je suis d’ailleurs assez polyvalente, car je m’occupe aussi, avec les garçons, de la partie nutrition, librairie, équipement, etc. Il y a un deuxième atelier mécanique fermé au public pour, justement, pouvoir rester bien concentré sur le vélo à entretenir ou réparer.

Étiez-vous déjà une grande sportive?

Je pratiquais beaucoup la course à pied. J’ai goûté au VTT en suivant des copains et j’y ai pris goût. J’ai dû très vite bien m’équiper pour faire de l’Enduro descente avec eux!

Au Kilomètre 0, quelles sont vos plus grandes satisfactions?

D’abord, notre super clientèle qui vient pour le vélo et les activités associées. Notre passion commune pour le vélo nous amène à de belles rencontres et échanges autour du vélo: le magasin, le training center, le Yoga, l’atelier mécanique, etc.  C’est un cadre hyper agréable et motivant, et grâce à l’équipe que nous formons avec les garçons, notre clientèle nous trouve friendly.

Interview de Ludivine, mécanicienne vélo au Kilomètre 0 à Paris

Ensuite, mon job de mécanicienne vélo en tant que femme. D’une  part, je suis fière de pouvoir montrer à la clientèle du Kilomètre 0 que les filles sont tout aussi capables que les hommes en mécanique vélo et, d’autre part, l’approche n’est pas la même. Une femme, d’après mon expérience, va porter plus d’attention au confort, à la sécurité, au bien-être de l’utilisateur. La clientèle y est sensible et cela renforce les échanges entre nous. C’est d’ailleurs assez spécifique au Kilomètre 0: l’importance des relations humaines.

Et enfin, la communication et l’engouement autour de Kilomètre 0. Nous sommes valorisés et reconnus en tant que professionnels du cycle avec des prestations et un entraînement de qualité.  On offre un accueil irréprochable et cela fait plaisir de participer à cette belle réussite!

Quelles grandes tendances observez-vous?

Kilomètre 0 a ouvert en mai 2016, en plusieurs phases: au début, les gens venaient uniquement pour l’atelier, puis pour le magasin et le textile dès que cette partie a été ouverte. Et finalement, pour le training center dès que les installations ont été opérationnelles. Beaucoup sont arrivés chez nous via le bouche-à-oreille.

Interview de Ludivine, mécanicienne vélo au Kilomètre 0 à Paris

Nos horaires sont adaptés au monde du travail: première session à 7h du mat, passage à midi pour récupérer un vélo et déjeuner sur place si l’envie leur dit, s’entraîner pour un triathlon ou l’Étape du Tour. On a aussi du textile urbain cycliste plus dandy, chic et branché.

Tout est lié, en fait: le training center, le shop, l’atelier. Notre offre plait. Le client typique actuel: il est encore davantage masculin, quadragénaire, avec un bon job, et il aime se faire plaisir avec sa passion.

Quel genre de femmes viennent au Kilomètre 0?

Côté filles, on reçoit soit les « femmes de ces messieurs », soit les nouvelles générations qui veulent s’investir davantage dans leur sport.

On propose aussi du Yoga pour les cyclistes, après une session sur un Wattbike, le samedi matin: de quoi passer un bon weekend! Nous proposons également des massages basés sur la récupération, liés au bien-être et toujours au vélo. On a aussi déjà une belle gamme de tenues pour femmes. On est en train de développer le rayon femme, car il y a une réelle demande et on s’en réjouit. On est super à l’écoute. Il faut bien se rendre compte que les hommes se contentent d’un choix de 3 couleurs. Les femmes, elles, il faut carrément le nuancier complet de Pantone pour y arriver! 😉

Merci à Ludivine, mécanicienne vélo au Kilomètre 0 et vendeuse, pour cette interview! Bien à vélo les filles!

Étiquettes : , , ,


Un commentaire à propos de “Interview de Ludivine, mécanicienne vélo au Kilomètre 0 à Paris”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.