Pompe à vélo

Jamais sans ma pompe à vélo! Il existe trois types de pompes à vélo, avec chacune son usage propre et ses limites, ainsi que deux types de valves.

Indispensable à toute cycliste, comment choisir le bon modèle de pompe à vélo? Faut-il en avoir plusieurs?

Pompe à vélo à pied, indispensable

Généralement équipée d’un manomètre, elle permet de gonfler très rapidement un pneu avec précision.

Elle est indispensable à la cycliste pour tirer le meilleur parti de ses pneus (adhérence, confort et durabilité) et de limiter au maximum les crevaisons, grâce à une pression exacte. Son pied doit être suffisamment lourd, pour lui assurer une parfaitement stabilité pendant le gonflage. Elle n’est pas transportable en sortie (sans assistance).

Pompe à vélo sur pied

Pompe à vélo sur pied

Pompe à vélo à main, pendant les sorties vélo

Elle est utile uniquement pendant les sorties, en dépannage d’une crevaison. Même pour les rares modèles munis d’un manomètre, elle n’est pas suffisamment précise et pas toujours pratique. Certaines sont vraiment très petites, et leur format mini permet de les transporter aisément. Préférez les modèles vendus avec leur support de fixation sur le vélo.

Ne mettez jamais une mini-pompe dans la poche de votre maillot: les conséquences peuvent être dramatiques pour votre dos en cas de chute!

Mini pompe à vélo

Mini pompe à vélo

Cartouche de CO2

La cartouche est imbattable pour sa rapidité à gonfler un pneu en dépannage.

Attention à bien l’utiliser car vous n’avez pas de droit à l’erreur! S’il vous en reste une seule sous la main l’air s’échappera et votre pneu restera désespérément à plat si elle est mal utilisée. D’autre part, certaines cartouches trop anciennes peuvent avoir perdu tout ou partie du gaz…

Gonfleur à cartouche CO2

Gonfleur à cartouche CO2

Mes conseils pour choisir sa pompe à vélo?

Optez de préférence pour un seul embout compatible avec les deux types de valves: Schrader (grosse) ou Presta (fine).

Pompe à vélo 2 embouts

Pompe à vélo 1 embout pour 2 valves

  • Pour une pompe à pied, retenez que ce dernier doit être large et « lourd », et la capacité de gonflage jusqu’au moins 10 bars.
  • Pour une pompe à main, repérez les modèles avec poignée qui se déplie à 90° pour une meilleure prise en main, et une capacité de gonflage jusqu’à 7 bars (même si c’est difficile d’attendre cette pression à la main, c’est souvent un gage de robustesse).

Entretien de votre pompe à vélo, à pied ou à main

Une pompe requiert peu d’entretien, si ce n’est le changement du joint de l’embout une fois usé, car il assure l’étanchéité et le bon maintien de la valve pendant le gonflage.

Notez que le joint de certains modèles de pompes à main n’est pas toujours disponible en pièce détachée, ce qui peut être un critère supplémentaire lors de votre achat.

Crédits photos: Spécialized, Liv, Topeak

Et vous mesdames, combien de pompes à vélo avez-vous? Pour ma part, j’ai une pompe à pied à la maison, et une pompe à main pour chacun de mes vélos…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.