Village Btwin

Il existe à Lille un véritable village dédié à la marque: le village Btwin. Pourquoi village? De par la taille tout d’abord et puis parce qu’il réunit plusieurs entités.

Le Village Btwin à Lille, c’est juste énorme: une cafétéria, un magasin Décathlon, des bureaux de conception, des salles de prototypage, des labos de tests, une usine etc… Lors de ma visite, j’ai eu un véritable coup de cœur pour la partie textile. Laura, elle, son truc, c’est plus la méca Btwin, elle vous en a déjà parlé ici. En étant contributrices EFDV, nous avons eu la chance de TOUT voir! On vous emmène?

Mes coups de coeur au Village Btwin

Voici ce que j’ai vu, appris et eu envie de partager après la visite du Village Btwin.

La couleur

Village BtwinVillage BtwinAttenant à l’atelier de prototypage des cadres et autres pièces mécaniques du Village Btwin, nous avons visité le « coin peinture » guidés par Frédérique. C’est ici que mes yeux ont commencé à pétiller. Le but du jeu est de définir des palettes de couleurs à partir des cahiers de tendance. Elles seront utilisées aussi bien pour les cadres (en prenant en compte les contraintes techniques de tous les fournisseurs) que pour les vêtements et autres accessoires. De quoi réaliser des panoplies parfaites et harmonieuses, en somme: le rêve! Ces coloris seront répertoriés dans un cahier de tendance utilisé ensuite par les designers produits.

Le design

Quelques pas plus loin, nous étions dans le Design Lab. Au mur, un impressionnant « Mood Board » dont sont extraites les couleurs tendances, j’en suis fan. Accueillis par Hélène et Sarah, on nous explique comment est conçu un vêtement Btwin, depuis le besoin client jusqu’à la mise en vente en rayons. Elles ont pris l’exemple d’une veste vélo urbain qui venait d’être lancée. Ce fut très appréciable de constater que le produit est réellement réfléchi pour répondre à toutes les exigences des cyclistes urbains (confort, chaleur, aérations, réflecteurs, etc). A cette étape, il est rassurant de voir que la recherche de l’adéquation du produit aux besoins des utilisateurs est la principale préoccupation des concepteurs.

Village BtwinVillage Btwin

Dans cette phase, il faut savoir aussi structurer l’offre et la gamme. En d’autres termes, savoir offrir la possibilité d’avoir une panoplie la plus complète possible (gants, tshirt, short..). Il faut aussi faire preuve d’adaptation avec les autres services (ex : accroche de la lampe sur une veste) et tout ceci en gardant un œil sur les priorités du marché, le potentiel financier, les demandes spécifiques des pays, la météo ainsi que tout le contexte culturel/politique ainsi que les questions sociétales comme la toxicité de l’air.

Village BtwinLe développement 

Une fois le dessin finalisé, il reste à concevoir les vêtements, cela se passe au laboratoire ADSL. Non, ce n’est pas une référence à Internet mais cela signifie Advanced Development Soft Laboratory. Ici y sont créés les patrons pour les prototypes textiles. On va vérifier le « fitting », c’est à dire l’ajustement de la coupe du vêtement et les matières à choisir à travers une série de tests avant l’industrialisation du produit.

Village BtwinMon dernier détour avant de reprendre le vélo/train

Au village Btwin, il y a aussi la partie magasin qui n’a pas pu m’échapper! J’ai donc craqué pour une petite « panoplie » VTT dont j’ai d’autant plus pu apprécier la conception 🙂

Pour conclure ma visite au Village Btwin

Un grand merci à toute l’équipe qui a pris le temps de nous expliquer leur travail avec passion. La connaissance et la compréhension de ces étapes améliorent ma capacité à apprécier ces tenues déterminantes pour réaliser des performances ou au moins être à l’aise pendant la pratique d’un de mes sports préférés même si elles sont trop souvent encore aujourd’hui jugées « accessoires ».

Étiquettes : , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.