En vacances, le vélo est toujours dans la voiture! Stéphanie associe défis, voyages et vélo.

« Plus je voyais le sommet arriver, plus je ressentais de la fierté et de l’émotion. Et je l’ai fait! » nous explique Stéphanie. Défis, voyages et vélo sont mes passions!

Je roule 3 fois par semaine pour me préparer aux compétitions de Triathlon longue distance auxquelles je participe plusieurs fois par an. Mais surtout, j’aime partager les sorties vélo avec mes deux clubs, celui de triathlon et celui de vélo à Montauban. Ce sont des moments de partages et de rires, où chacun donne les conseils qu’il peut pour progresser .

En vacances, le vélo est toujours dans la voiture. Mon conjoint fait du triathlon aussi, alors c’est pas difficile de choisir tous les deux les endroits parfaits pour associer vacances, voyages et vélo ! Partager ça avec son conjoint, c’est vraiment que tu bonheur !

Mon meilleur souvenir, c’est mon premier col, bien sûr ! J’habitais encore dans les Alpes Maritimes, cette année là, il y a environ 6 ans. Et tout le monde parlait du fameux Col de Vence. Une amie m’a proposé de le gravir un dimanche, je lui ai dit d’accord. Mais en moi une petite voix criait  » Tu es folle ! tu sais à peine rouler ! tu n’y arriveras jamais !« . Les 3 nuits qui ont précédé, j’en ai pas dormi. Je m’en faisais un monde !

Et le jour J, j’en menais pas large. Au pied du col, je me suis lancée. ça n’a pas été facile, mais plus je voyais le sommet arriver, plus je ressentais de la fierté et de l’émotion. Et je l’ai fait ! Avec la photo qui va bien au panneau et tout ! Un de mes meilleurs souvenirs, vraiment ! Mais il y en a tant à vélo !

Je ne partirais jamais sans mon cuissard Assos, ça c’est certain. C’est juste du bonheur pour les petites fesses toutes douces des femmes ! Bien évidemment au préalable, je mets toujours de la crème de protection Assos aussi, histoire d’êtreainsi au top. Ensuite, je prends à chaque fois les mêmes barres, pour être sûre de les digérer et de prendre la bonne dose de glucides. Je mets toujours des gants, été comme hiver , j’ai trop peur de me blesser si je tombe. Impossible de partir sans mes lunettes solaires adaptées à la vue, sinon je me perds, je n’y vois rien ! Ha ! C’est pas beau de vieillir hihihi !

Le vélo, c’est le symbole même de la liberté. Quand je pense qu’il y a des pays où les femmes n’ont pas le droit de faire du vélo, je me dis qu’on a sacrément de la chance de pouvoir en faire quand et où on veut. On voit des paysages magiques, sans dépenser une goutte d’essence ! C’est écologique, économique et en plus on fait du bien à son corps. On a une vraie faim de loup justifiée quand on rentre et on peut manger tout ce qu’on veut, vu les calories dépensées ! Alors? vous commencez quand ?

Mon plus grand défi à vélo, est le fait d’avoir réussi les 180 kilomètres de mon premier Iron Man à Barcelone en 2015. Après la natation de 3800m (qui ne m’ont pas vraiment fatiguée, car je suis nageuse à la base) , la longue distance que représentent ces 180 kilomètres m’a par conséquent effrayée. Je n’avais jamais fait plus de 157 kil à l’entraînement.

Quand mon compteur à marqué 160 kil au bout de 6h00 de selle, je savais que j’allais aller jusqu’au bout de la partie vélo… Et quand j’ai franchi la ligne du parc à vélo de l’épreuve, je me suis parlée à voix haute  » Tu vois !! tu l’as fait !!!« . Puis j’ai rajouté, mais plus doucement  » Restent 42 kil de course à pied… Ce n’est donc pas gagné… ». Et j’ai réussi ! Preuve qu’avec la tête, on arrive à tout et à tout âge ! Et mon prochain défi est en route : Faire Montauban Biarritz à vélo avec mon amie Marion en juillet, pour récolter des fonds pour l’association Vaincre la Muco. Départ le 22 juillet 2017. A vos agendas!

Défis, voyages et vélo, sont vraiment mes passions!

Suivez Stéphanie via son compte Facebook

ET ON MOULINE!

Vous aussi, vous êtes une passionnée du vélo? Envoyez-nous votre témoignage!

Étiquettes : , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.