Swimrun

Pour le cyclisme, on pense toujours à ses jambes. Je les muscle, je les entretiens, je les bichonne. C’est vrai, ce sont elles nos petits moteurs qui nous font avancer. Le Swimrun est très complémentaire au vélo.

Entre deux épilations et massages de mollets, il ne faudrait pas négliger aussi nos bras.

D’abord pour l’esthétique (musclée en bas, ramolo en haut… Bof !), mais aussi pour l’équilibre du corps, être musclée d’en haut jusqu’en bas rééquilibre les forces et ajuste les sensations pendant l’effort.

Alors pour faire travailler nos biceps, triceps et deltoïdes, j’ai proposé à Angélique, mon binôme, de tester pour vous le Swimrun le 24 juin 2017, en participant au « swimrun Côte Vermeille ». Il vous permettra à la fois de travailler les bras lors de la nage, mais aussi les abdominos, et enfin les jambes lors de la course à pied.

Mais le Swimrun, qu’est-ce que c’est ?

Le swimrun (« nager-courir »), nouvelle discipline tirant ses racines de Suède, est une pratique mêlant en alternance course à pied typée trail et natation. Le swimrun offre une nouvelle manière de faire du sport en plein air. Il a pour particularité de nager et courir avec le même équipement.

On nage en basket et on court en combinaison. Il faut se munir d’un pull buoy et parfois même de plaquettes pour les mains. Le swimrun se pratique en binôme. Les deux membres de chaque équipe doivent rester ensemble tout le temps et ne peuvent être séparés de plus de 100 mètres de distance sur la terre et pas plus de 10 mètres en natation.

Ce raid nature permet de pratiquer deux sports en profitant des paysages et en respectant l’environnement.

On vous renvoie d’ailleurs aussi sur le bike&run, un article de Sandrine

Parlons équipement Swimrun : de quoi avons-nous besoin ?

Swimrun

Tout d’abord, il faut une combinaison, qui permette à la fois d’être à l’aise dans l’eau mais aussi pendant la course à pied. Angélique et moi avons testé la combi de surf Décathlon shorty 500 Néoprène manches longues Tribord, pour son prix ultra abordable (59€99) et sa souplesse apparente. Son néoprène ultra extensible nous semblait parfait pour une liberté de mouvement maximale. Il faut des chaussures typées trail (j’ai choisi les Brooks Cascadia pour leur légèreté), un bonnet et des lunettes de natation, et enfin un pull-buoy (le flotteur qu’on met entre les jambes à la piscine pour ne pas utiliser les jambes et travailler les bras). Le pull-buoy a été aménagé d’un élastique de couturière pour pouvoir le faire glisser autour de la cuisse au moment de la course à pied.

C’est parti pour le test d’entraînement Swimrun en lac !

Angélique et moi nous mettons à l’eau pour la première partie de l’entraînement : la natation avec les chaussures aux pieds. C’est plutôt amusant, les pieds flottent ! Et avec le pull-buoy, pas le choix, il faut faire travailler nos petits bras. Très rapidement, nous prenons notre rythme, et il faut reconnaître qu’on sent bien tous les muscles qui se contractent. C’est très agréable et finalement pas si compliqué que ça.

Swimrun

500 mètres plus tard, nous sortons de l’eau et après avoir tourné le pull-buoy autour de la cuisse, nous partons pour 1km de course à pied autour du lac. C’est un vrai bonheur d’être à la fois mouillées et d’avoir chaud ! On a l’impression d’être dans un cocon. Les chaussures trempées encaissent bien le coup, et nous voilà à nouveau au point de départ sur la plage du lac. Plouf ! C’est reparti pour 500m de natation. Les sensations sont bonnes, l’eau rafraîchit les muscles et nos bras sont heureux de prendre le relai des jambes.

Alors le Swimrun pour la cycliste ? Quelle conclusion ?

Angélique et moi sommes vraiment conquises par cette nouvelle pratique sportive qui allie travail des bras et des jambes en alternance, mais aussi régulation du souffle et gestion de l’effort. Je suis certaine qu’en vélo, je pourrais profiter de mes nouvelles sensations pour les mettre à profit dans les bosses par exemple en exploitant ma gestion de l’effort, mais aussi dans mes sorties longues. En effet, se reposer un peu sur les bras sans souffrir parce qu’ils sont bien gainés n’est pas négligeable avec les longues sorties vélo d’été qui arrivent !

Vivement ce soir, y’a entraînement swimrun au lac de Bressols! Et vous, tentées par le Swimrun?

Étiquettes : , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.