Claire Floret

Claire Floret, à seulement 29 ans, elle est la fondatrice de l’équipe Donnons des ELLES au vélo, et coureuse en troisième catégorie. Venez la rencontrer ce 12/09/17 à la soirée #ASSOSwomen

Pré-inscrivez-vous sans attendre à la soirée sur la promotion du cyclisme au féminin qui a lieu à Paris ce 12/09/2017.

Claire Floret: pourquoi avoir lancé Donnons des ELLES au vélo -1?

L’idée du Tour de France J-1 est venue suite au visionnage du film La belle échappée d’Eric Fottorino qui a réalisé lui aussi les étapes du Tour avec un groupe de jeunes.

Le moment du Tour de France est aussi celui où tous les regards sont tournés vers le cyclisme mais ou parle très peu des femmes. C’était donc l’occasion idéale de mettre en avant le cyclisme féminin en réalisant un exploit sportif qui attire l’attention, et ainsi montrer que le cyclisme est bel et bien un sport mixte.

De mon point de vue, c’est plus une question de volonté et des raisons économiques qui n’incitent pas les organisateurs à se lancer dans une telle organisation.

Nous cherchons également à attirer l’attention sur le déficit en France de grandes courses par étape féminines médiatisées telles que le Tour de France.

Donnons des elles au vélo J-1 a, cette année, en 2017, permis de prouver que les médias, le public et les partenaires s’intéressaient au cyclisme féminin.

Claire Floret: votre avis sur l’absence d’un Tour de France féminin?

Les raisons avancées au sujet de l’absence d’un Tour de France féminin sont d’ordre logistique. Le Tour de France étant actuellement plus gros que dans les années 80, il ne pourrait cohabiter simultanément avec une deuxième course. De mon point de vue, c’est plus une question de volonté et des raisons économiques qui n’incitent pas les organisateurs à se lancer dans une telle organisation.

Le Tour de France féminin du futur selon Claire Floret?

J’imagine le Tour de France féminin à l’image de celui des années 80: pendant trois semaines sur environ la dernière centaine de kilomètres de l’étape des hommes avec la même arrivée, une ou deux heures avant. Ca permettrait ainsi aux

Les partenaires tels que la FDJ ou la FFC sont convaincus par le nécessaire développement du cyclisme féminin.

femmes de bénéficier des infrastructures, de la médiatisation et du public.

Peut-être que dans un premier temps, un Tour d’une semaine à 10 jours comme le Giro Rossa pourrait être une première étape. Le public et les médias sont prêts, les partenaires tels que la FDJ ou la FFC sont convaincus par le nécessaire développement du cyclisme féminin, tout va donc dans le bon sens!

Claire Floret: racontez-nous votre Tour de France 2017

Étant toutes de niveau amateur, le temps passé sur le vélo est évidemment bien plus long que les coureurs du Tour de France (7 à 9h par jour), ce qui engendre un temps de récupération très court (5 à 6h de sommeil). Notre transfert en voiture sur la journée de repos pour rallier les Alpes à Périgueux ne nous a pas permis de récupérer de manière optimale de notre première semaine.

Heureusement, nous avions une équipe d’encadrement au top, composé de 7 personnes pour les soins et massages, la mécanique, les photos, la logistique… Ce qui nous facilite quand même bien la tâche ! Regardez la vidéo.

J’espère que l’an prochain, en 2018, le nombre de cyclistes féminines qui nous rejoignent sur les étapes évoluera encore positivement.

Donnons des elles au vélo J-1 est un projet fédérateur!

Donnons des elles au vélo J-1 est une fête du vélo féminin, un projet fédérateur qui traverse plusieurs régions françaises. C’est l’opportunité pour les cyclistes locales de se dépasser en réalisant une étape ou un tronçon d’étape du Tour de France, de prendre confiance en elles en réalisant ce qu’elles ne se seraient pas crues capables de faire avant, de rencontrer d’autres pratiquantes, parfois même des championnes qui se joignent à nous également, auxquelles elles pourront s’identifier.

Je souhaite également que les organisateurs de course entendront notre message, et verront que les conditions sont favorables à l’organisation d’un Tour de France féminin, avec, pourquoi pas, l’augmentation du nombre d’étapes de La Course by Le Tour dès l’an prochain.

Je vous donne rendez-vous ce 12/09/2017 à la soirée #ASSOSwomen (Inscrivez-vous vite!) pour en parler ensemble et, venez aussi rouler avec nous sur le Donnons des Elles au vélo J-1 en 2018!

Étiquettes :


Un commentaire à propos de “Claire Floret nous explique le projet Donnons des ELLES au vélo J-1”

  1. DURAND Jacky dit :

    Avant de vouloir créer de nouvelles épreuves, il serait bon d’essayer de pérenniser celles qui existent déjà , ce qui ne semble pas être le cas , puisque les manches de la coupe de France dames vont être réduite, ce qui va énormément pénaliser les organisateurs qui n’en feront plus partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.