gourdes énergie ULTIMUM

En pleine préparation de l’Ironman de Barcelone; je roule et cours énormément. J’en ai profité pour tester les gourdes énergie ULTIMUM.

Mon prochain Ironman est prévu le 30 septembre 2017 (3,8 kil nage ; 180 kil vélo et 42 kil course à pied). Cette préparation nécessite de nombreuses heures d’entraînement, surtout en vélo et en course à pied. Il me faut alors m’alimenter correctement pendant les sorties vélo et course à pied pour ne pas subir d’hypoglycémie et gérer la dépense énergétique inhérente aux efforts fournis.

On m’a proposé d’essayer les produits ULTIMUM, qui se présentent sous la forme de petites gourdes faites avec de vrais fruits secs ou nature. Il existe 3 types de gourdes énergie ULTIMUM dans la gamme, chacune apportant des bienfaits différents. Lisez également le test de Murielle, nutritionniste, sur les mêmes gourdes ULTIMUM des FLEURONS.

Présentation de la gamme : 3 types de gourdes « appelées pulpes »

L’ULTIMUM Oxygen, sans aucun rajout de glucides, contient naturellement du fructose et est conseillée pendant l’effort. Elle permet d’éviter les pics de glycémie. 4 fruits différents sont proposés (abricot, datte, figue et pruneau).

L’ULTIMUM Sport, contenant naturellement du fructose elle aussi, mais est enrichie en vitamine B1 et en sucre de canne. Son action est dite rapide pour rattraper une hypoglycémie et avoir une action d’environ 1h30. 8 fruits différents sont proposés (abricot, ananas, banane, datte, figue, kiwi, pêche et pruneau)

L’ULTIMUM Sport Mix mélange un fruit ou un fruit sec avec un « super fruit » (goji, Cranberry, cassis…). Cette gourde amène des antioxydants en quantité importante pour ralentir la fatigue musculaire. Son action semble rapide pour palier à l’hypoglycémie. 4 goûts différents existent (banane/cassis, d atte/goji, pruneau/caramel et pruneau/Cranberry)

Principe des gourdes énergie ULTIMUM

La marque des gourdes énergie ULTIMUM explique que ses pulpes sont faites avec de vrais fruits secs ou nature. Elles ont la faculté d’être digestes, d’absorption simple et pratique. Elles apportent selon Fleuron, la juste dose d’énergie au moment de l’effort et facilitent la récupération. Leurs saveurs différentes peuvent contenter tous les goûts et elles ont l’avantage d’être entièrement fabriquées en France.

Test des gourdes énergie ULTIMUM sur le terrain

Mon test des gourdes énergie ULTIMUM à vélo sur 2 sorties longues:

J’ai testé Les gourdes énergie ULTIMUM Sport et ULTIMUM Oxygen sur 2 sorties longues à vélo (160 kils et 197 kils). Petit hic au départ, la taille des gourdes ne permet pas d’en emporter beaucoup sur nous (2 dans les poches derrières du maillot, les barres énergétiques dans la sacoche du cadre). Pour des longues sorties vélo, il faut s’alimenter souvent, et un minimum de 6 encas est nécessaire.

Du coup, je testerai 2 gourdes par sorties vélo. Je décide d’alterner une ½ barre, une ½ gourde tout au long de la sortie. C’est pratique d’avoir le petit bouchon qui referme la pulpe, on ne perd pas de produit dans la poche. C’est un côté positif du produit, avec le goût naturel extra et la texture « compote » très agréable qui s’avale facilement. J’ai goûté Abricot et datte pour les pulpes ULTIMUM Sport lors de la première sortie, et pêche/pruneau lors de la deuxième. La saveur est vraiment agréable et proche de celle du fruit que l’on mange au naturel. J’ai testé banane/cassis et datte/goji pour l’ULTIMUM sport mix et je suis agréablement surprise par la texture épaisse qui remplit bien l’estomac et cale les petits creux.

Petits points négatifs : la gourde chauffe vite au soleil et dans la poche et on peut ne pas apprécier la texture tiède en bouche.

Mon test des gourdes énergie ULTIMUM en course à pied:

J’ai essayé ensuite 2 pulpes différentes en ravitaillement de milieu de course à pied longue distance (18 kils et 21 kils). J’ai décidé de prendre les gourdes ULTIMUM Oxygen pour leur action rapide sans saturation de sucre. J’ai pris une gourde avec moi dans la ceinture autour de la taille dans laquelle je prends mes clefs. Encore une fois, la taille des gourdes énergie ULTIMUM ne permet pas d’en emporter plusieurs. C’est dommage.

L’action est très rapide, à peine 5/6 minutes et on sent l’énergie dans les jambes. J’ai été bluffée ! L’action dure une bonne demi-heure. Les goûts abricot et pruneau sont très agréables et proches du fruit au naturel. La pulpe s’avale facilement et ne nécessite pas obligatoirement de boire de l’eau juste après. La gourde se replie facilement une fois terminée, rebouchée, elle se glisse dans une poche en attendant de trouver une poubelle pour la jeter. Comme pour le vélo, s’il fait chaud, la gourde chauffe rapidement et le fruit peut être désagréable en bouche si l’on craint de manger tiède.

Bilan des gourdes énergie ULTIMUM

  • D’une manière générale, les gourdes énergie ULTIMUM sont, selon moi, des produits de grande qualité nutritionnelle et gustative. Les saveurs sont exactement celles des fruits concernés, et les textures compotes sont fort agréables à avaler.
  • Les effets attendus sont bien présents : rapidité d’action, protection contre l’hypoglycémie, digestion rapide et facile.
  • Les gourdes se replient et se rangent facilement dans une poche pour les jeter dans une poubelle ensuite.

Quelques points négatifs, toujours selon moi, sont les suivants :

  • La taille des gourdes ne permet pas d’en prendre plusieurs avec soi quand on part « léger » sur les sorties longues à vélo ou en course à pied.
  • Les pulpes chauffent très facilement au soleil quand on les transporte et on peut ne pas apprécier la texture tiède en bouche.
  • Enfin, et à titre tout à fait personnel, attention aux pulpes pruneau et figue, qui accélèrent le transit. Sur compétition longue, cet aspect est à prendre en compte absolument !

Merci ULTIMUM pour cette offre d’essai très intéressante. Je compte bien en consommer régulièrement lors de mes entraînements et en prendre sur moi pendant l’Ironman du 30 septembre 2017, en alternant avec des barres énergétiques. 

Étiquettes : , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.