Comment bien choisir son matériel de vélo

Vous souhaitez investir dans un vélo, mais vous ne savez pas quoi choisir? Réfléchissez d’abord à votre pratique et choisissez le matériel de vélo adapté.

Oui mais voilà, les marques de vélos sont nombreuses, et si on ajoute les options possibles (roues, groupes, périphériques…) on a vite fait de perdre les pédales.

En tant que femme, il y a des choix plus ou moins importants à faire. En voici quelques-uns, discutables bien sûr puisque issus de ma propre expérience.

Le cadre / le vélo complet

Bof… les marques lancent des vélos pour femmes ayant, soit-disant, une géométrie adaptée. J’ai tendance à penser que chacun est différent, donc peu importe la géométrie de votre cadre, pourvu que le rendu final corresponde à vos mensurations, vos « côtes » (le tour de poitrine n’est pas à prendre en compte, à ma connaissance).

Par exemple, mon chéri choisit toujours ses cadres avec une taille en dessous de ce qui lui est préconisé, pour obtenir un vélo plus dynamique. J’ai toujours eu des vélos mixtes (et comme je l’écris à chaque fois, qui dit mixte dit pour hommes), et je m’y retrouve bien.

En plus, les vélos pour femmes sont plutôt bas de gamme (tout est relatif). Reste que le look peut plaire.

Le vélo avec la barre horizontale qui n’est plus horizontale pour les femmes (le genre super slooping quoi): INUTILE! « Tu fais souvent du vélo en jupe toi? »

Choisir les roues

Les roues sont super importantes! Elles influencent grandement le comportement du vélo. Ici, il faut se poser la question de sa pratique, et de ses qualités: si vous êtes très puissante, que vous habitez en plaine et que vous roulez souvent en groupe, vous pouvez partir sur des jantes carbone de 38mm. Pas plus. Si vous roulez seule, ou sur des parcours vallonnés, et que vous n’avez pas les cuissots d’une sprinteuse, je vous conseille de rester sur des profils bas (20, 27mm), alu ou carbone.

Pourquoi? Les jantes à profil haut nécessitent une puissance que les filles n’ont pas, ou pas assez par rapport aux hommes. Elles seront donc pénalisées.

Pour les roues donc, vous pouvez vous permettre un modèle léger, car sauf à être… (comment dire ça courtoisement…) vraiment pas très affûtée (?), vous serez à équivalent de poids avec un petit gabarit homme.

En ce qui concerne le VTT, vous avez le choix entre 26, 27,5 ou 29 pouces. En fonction de ce que votre vélo accepte, je dirais que l’idéal est le 27,5. Le 29 est à réserver aux filles vraiment grandes (je dirais au delà d’1,75m). Je roule en 26 car j’ai acheté mon vélo ainsi, je trouve ça « joueur », mais je ne serais pas contre de pouvoir franchir les racines (ha les racines !! une vacherie) plus facilement. Et plus une roue est grande, plus les franchissements sont facilités.

Efficaces mais... grosse puissance requise !!

Efficaces mais… grosse puissance requise!

Les développements

Ici encore, vous n’aurez jamais la force d’envoyer le même braquet que les hommes, donc oubliez le 52 ou 53 en grand plateau! Un 50 est bien suffisant, avec maximum un 39 dents en petit. Pour la cassette, le choix n’est pas immense en général, mais un 10 ou 11 – 25 ou 28 tevous fera passer partout (bon faut pédaler quand même).

Choisir la selle

A voir. Si vous vous trouvez bien sur votre selle, surtout ne changez rien! Si vous avez mal là ou je pense, essayez un modèle femme. Malgré tout, je me sens bien sur ma selle mixte en vtt, et il m’est arrivé de ne pas être bien sur une selle pour femme. (Pour savoir comment éradiquer le mal de fesses, clique ici : Mal aux fesses: Comment faire). La selle c’est comme un matelas, certains l’aiment dur, certains mou…

L’équipement

Pour tout ce qui touche au cycliste, il y a déjà une problématique de taille. Gants, chaussures, maillots : le choix en matériel de vélo est plus large chez les hommes, c’est incontestable, donc si vous êtes limitée niveau budget (COMMENT? Des gants à 50€? Mais y’en a combien à ce prix?), couleur (allergie au rose), ou taille justement (vous avez le droit, tout à fait le droit, de chausser du 45), allez voir dans le rayon de ces messieurs.

Le seul « accessoire » qui mériterait une réelle réflexion, c’est le cuissard, et la peau de chamois plus particulièrement. Me concernant, version homme ou femme, mon séant se porte bien, mais si vous êtes un peu fragile à ce niveau, investissez dans un bon modèle femme.

Comment passer inaperçue dans un peloton d'hommes !

Comment passer inaperçue dans un peloton d’hommes?

Quid des bretelles? Avec ou sans, c’est une histoire d’habitude. Préférez sans si vous avez une petite vessie…

Note : certains modèles justement, propose une ouverture là ou je pense pour faire des pauses pipi… J’attends un témoignage! Et j’espère pour celles qui en ont, que l’ouverture est plate!

En conclusion?

Rien ne vaut l’expérience! Faites des tests. Investissez dans du matériel de vélo pour femme résulte pour moi d’un inconfort dans ce qui est proposé chez les hommes, car souvent il est plus lourd et plus difficile à trouver.

Et vous, racontez-nous… quel est votre matériel de vélo préféré?

Étiquettes : ,


3 commentaires à propos de “Comment bien choisir son matériel de vélo?”

  1. Franck dit :

    « … car sauf à être… (comment dire ça courtoisement…) vraiment pas très affûtée (?)… »

    Sérieusement? Vous avez besoin de chercher pour trouver un terme courtois pour dire grosse?
    On est pas grosse comme on est une imbécile. Les grosses ne sont pas des malades ou des catins.
    Si la prochaine fois vous manquez (à ce point) de vocabulaire, au lieu de publier votre article, soyez aimable, prenez un dictionnaire de synonyme si des mots comme « enrobées », « fortes » ou même « grosses » (!!) ne vous viennent pas à l’esprit.
    Et seulement après cela, publiez l’article.
    Merci.

    1. Cyndie dit :

      Bonjour Franck,
      Merci de m’instruire en me donnant ces synonymes. Personnellement je préfère qu’on me dise « pas affûtée » plutôt que « grosse », mais c’est mon point de vue personnel.
      Ma foi je suis d’accord avec vous pour dire que ce n’est pas une tare, et que n’importe quel gabarit est libre de monter sur un vélo ou non. En l’occurrence je faisais, sans doute mal étant donné votre réaction, plutôt allusion à un poids qu’à une corpulence, dans un souci de réaction / résistance / adaptation du matériel.
      En m’en allant donc acheter un dictionnaire des synonymes et manuel du second degré…

  2. Aaron Kher dit :

    Bonjour,
    Très bon article! L’équipement est souvent minimisé par certains. Pourtant ce n’est pas fait que pour décorer et avoir de l’allure (enfin ça aussi). Quel que soit le dire et argument du vendeur qu’il soit professionnel ou non, il vaut mieux toujours faire un essai. Du moins, je pense que c’est la meilleure façon pour éviter des courbatures inutiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.