TOP

Interview de Céline Vandenbroucke

Interview de Céline Vandenbroucke

Interview de Céline Vandenbroucke

Céline s’est remise aux sports après des années d’arrêt complet. C’est la fille d’un grand sportif belge. Avant tout, c’est une femme de volonté. Céline Vandenbroucke, une jeune sportive qui approche la quarantaine.

Céline Vandenbroucke est débutante en vélo.

Elle nous l’annonce immédiatement, de peur de ne pas avoir sa place dans notre magazine.  On la rassure directement.  Le magazine Ellesfontduvelo est destiné à toutes les pratiquantes du vélo et toutes les disciplines. Et surtout, Céline nous impressionne lors de notre interview par sa volonté et l’organisation mise en place pour arriver à s’entraîner. Principalement en course à pied et natation mais elle se met, à son rythme, au vélo.

Une passion récente pour la course à pied

Céline Vandenbroucke s’est remise à la course à pied il y moins de 4 ans.  Elle est déjà à son 5ième marathon. Elle rêve de courir un Ironman avant ses 40 ans! Elle s’entraine à raison de 5 à 6 fois par semaine en natation et course à pied. Elle a même repris des cours du soir en crawl pour se perfectionner.  Maintenant, elle débute en vélo.

Un démarrage récent et progressif en cyclisme

Ses amis l’ont mise en selle.  Elle a reçu un bon vélo, l’équipement nécessaire et la motivation à se mettre au vélo.  Pas évident dans un premier temps de se mettre au vélo de course avec chaussures à cales. Céline est débutante, elle doit tout apprendre.  Céline nous confie même que la vitesse lui fait peur, surtout en descente où elle se crispe, ses mains figées sur les freins.
Elle sait pourtant très bien qu’elle est capable de rouler. D’ailleurs, lors de ses sorties en course à pied, elle croise de nombreuses femmes à vélo.  « Et pourquoi pas moi », se dit-elle?
Elle préfère donc poursuivre seule son entrainement vélo, sans pression, et à son propre rythme.  Céline a également un home-trainer pour se préparer.

Céline Vandenbroucke, fille d’un grand cycliste belge

Par rapport au cyclisme, sa famille préférait qu’elle reste sur la course à pied et ne l’encourage pas à faire du vélo. Rouler correctement demande des heures de selles et de nombreux sacrifices. Ils savent de quoi ils parlent chez les Vandenbroucke car le père de Céline est VDB, un ancien cycliste pro belge!
Finalement le vrai défi pour un triathlon, c’est le vélo. Céline se sent tout à fait capable en course à pied et en natation.  En cyclisme, elle débute et est prête à relever le défi. Finalement, le cyclisme n’est ni héréditaire, ni génétique. Il faut de la volonté et de la pratique pour y arriver.

Le sport est synonyme de bien-être pour Céline

Oui, le sport fait du bien et apporte un épanouissement et un bien-être que tout le monde lui reconnait volontiers. Mais il faut pouvoir s’organiser pour en profiter. Pour s’entrainer à vélo, il faut des heures de libres devant soi.  L’avantage de la course à pied est évident au niveau organisation.  Son fils de 11 ans peut la suivre d’ailleurs à vélo lors de ses sorties en course à pied.  Le sport se fait alors en famille et tout le monde en profite.

Céline a une autre ambition sportive aussi

Elle souhaiterait, idéalement, faire un triathlon en relais avec une amie et mon père.  Chacun sera sur son sport favori. Une amie en natation, son père en vélo et elle, en course à pied. Au moins, il s’agirait d’un projet sportif commun qui nous rassemble, nous dit-elle!
Il faut savoir que son père s’est aussi mis à la course à pied. Père et fille se croisent sur certains événements.  La compétition sportive reprend alors le dessus et ils se bousculent « gentiment » pour gagner.

Céline a un agenda sportif très chargé

Elle se rend à de nombreux événements pour donner un coup de main, participer ou encourager les autres athlètes.  Céline était présente à L’enfer de Nico Mattan, au 7e Memorial VDB Forever 2016 et sera à la Jean-Luc Vandenbroucke Classic du 18/06/16, aux Championnats de Belgique sur route pour Elites avec contrat et Dames Elites aux Lacs de l’Eau d’Heure le 26 juin 2016 du 26/06/16.
Céline rayonne par son enthousiasme et sa volonté à tout mettre en place pour y arriver. Il n’est jamais trop tard pour avoir des ambitions sportives. Merci Céline Vandebroucke pour cette interview.   

pub

Commentaires (1)

  • Avatar

    Marijkevanbiesbrouck@gmail.com

    Elle est superbe et c est tout. Une femme geniale et plein de courage, motivez la pour l avenir! !!!!

    répondre

Ajouter un commentaire