lunettes cyclistes POC

J’ai testé pour vous les lunettes cyclistes POC DO Half Blade Ritte Ed. sur 1000km environ, différents types de sorties et différentes conditions météo.  Certes, on ressemble à une mouche, mais elles sont efficaces!

Le modèle de lunettes cyclistes POC testées

Lunettes cycliste POC DO Half Blade Ritte Ed.

Lunettes cyclistes POC DO Half Blade Ritte Ed.

J’ai choisi ce modèle-la pour protéger un maximum mes yeux, car je porte de lentilles de contact.  Aussi, cela me permet de soulager ma nuque. Avec des verres trop petits, j’ai tendance à trop relever la tête et à souffrir de la nuque en fin de circuits.  Ici, vu la taille des verres, on ne doit pas se redresser, on doit juste lever les yeux, car on n’est pas gênée par la monture.

Le modèle de lunettes cyclistes POC testées est le DO Half Blade Ritte Ed, disponible en une seule taille et une seule couleur.  Le prix de vente conseillé est de 280 euros.

Je connaissais les modèles de lunettes POC oranges que Marion Villette, ambassadrice de la marque POC, porte très régulièrement. Je vous invite d’ailleurs à relire son interview.

3 points forts des lunettes cyclistes POC

1 – Ces lunettes solaires sont très couvrantes, de par leur forme arrondie et généreuse, et protègent donc très bien les yeux. Que ce soit la poussière, des insectes, le vent réel ou des courants d’air générés par la vitesse, je n’ai pas eu la larme à l’œil en roulant.

2 – Ces lunettes cyclistes POC sont peu salissantes, car elles sont bombées et ne rentrent quasi pas en contact avec les zones de transpiration du visage et/ou les parties du visage enduites de crème solaire, par exemple. C’est du pur bonheur! Quasi pas besoin de les nettoyer pendant une sortie et donc pas de crainte de les griffer en les essuyant sur le bord de la route. Oui, en fin de journée, c’était nécessaire mais on n’avait pas la tâche de gras qui s’installe dès les premiers kilomètres jusqu’à la fin du circuit.

3 – Quasi pas de buée une fois à l’arrêt.  Est-ce grâce à l’aération ou à son profil assez spécifique? Honnêtement, je n’en sais rien, mais c’est le résultat qui compte. Pas de buée qui s’accumule en mode pause sur les lunettes. Donc pas besoin de les manipuler, de risquer de les salir.

En gros, tu démarres ton tour avec les POC sur ton nez et tu finis ta journée avec. Pas besoin de s’en soucier. Elles sont légères et se laissent oublier.

3 points faibles des lunettes cyclistes POC

1 – Comme elles sont volumineuses, soit elles doivent se porter, soit elles doivent être rangées. Ce n’est pas le genre de petites lunettes de soleil discrètes que tu accroches à ton col de maillot en terrasse avec tes amis cyclistes !

2 – Même si le verre est assez polyvalent, à savoir, il fonctionne bien en plein soleil et lors de passage en zone d’ombre, je préfère rouler avec un verre jaune lorsque le ciel est couvert. Or, sur ce modèle en test, il n’y a qu’un seul verre fourni. Par contre, sur le site de la marque, ils parlent de plusieurs verres. A tenir à l’oeil donc.

3- Une seule taille. Dans mon cas, c’était la bonne taille, mais je suppose que pour les petites têtes, les lunettes risquent d’être trop grandes et de glisser au fur et à mesure du circuit.

Ma petite histoire avec les lunettes cyclistes POC

Pour la petite histoire, je viens de me rendre compte du grand intérêt d’avoir une bonne paire de lunettes par rapport à la performance. Oui, évidemment, une bonne paire de lunettes offre du confort visuel, mais aussi, cela sécurise.

Je suis assez trouillarde en descente. C’est un fait.  Je ne serai jamais à mon aise et je ne me focalise pas là-dessus. J’ai toujours peur de glisser, de chuter et de me blesser. Autant je suis aventurière, autant je contrôle mes aventures.  Avant, je descendais à du 45 km/heure, à mon aise, d’autant que dans la région, les routes sont assez sinueuses. Avec les lunettes, j’ai refait une descente habituelle, au retour du château de Termes vers Lagrasse à du 57 km/heure.  J’allais environ 20% plus vite.

Bon, c’est certainement psychologique, mais avec les yeux correctement protégés, je me sens plus à l’aise. Une bonne paire de lunettes fait la différence !

Crédit photo Jean-Lou Paiani

Étiquettes : ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.