TOP

L'Union européenne encourage le vélo électrique

L'Union européenne encourage le vélo électrique

L'Union européenne encourage le vélo électrique

pub

Écologique et économique, le vélo électrique fait le bonheur de ceux qui l’utilise au quotidien. L’UE propose quelques mesures visant à favoriser son utilisation.

Le vélo électrique, un moyen de transport favorisé par l’UE

Il n’est pas étonnant de constater que l’Union européenne encourage l’utilisation du vélo électrique. Le développement durable est plus que jamais au cœur des débats et le réchauffement climatique est aujourd’hui une triste réalité. Le Plan d’Urgence pour la Qualité de l’Air propose d’ailleurs des incitations financières depuis plusieurs années en faveur de la bicyclette.

Les vélos électriques pouvant atteindre un maximum de 25km/h en vitesse assistée sont pour l’heure toujours considérés comme des vélos et peuvent donc bénéficier de nombreux avantages (les mêmes que ceux attribués aux « vélos classiques »). Certains VAE pouvant atteindre 45km/h en vitesse assistée ne sont en revanche pas considérés comme des bicyclettes et doivent répondre à des exigences particulières (port du casque obligatoire, assurance spécifique etc.).

Simple, léger et compact

Le VAE (vélo à assistance électrique) présente l’intérêt de ne prendre que peu de place, d’être propre et économique. Plus de la moitié des déplacements quotidiens en France se font sur une distance d’environ 3 km ; une présence plus importante de bicyclettes électriques réduirait les risques d’accidents, améliorerait la qualité de vie et la santé des Français.

En 2013, une étude estimait à seulement 100km par an et par personne les déplacements des Français en vélo. Les Hollandais comptent quant à eux environ 1 000km par an et par personne, un exemple que nous ne devrions suivre sans hésitation !

Des avantages considérables

Plusieurs pays membres de l’UE ont déjà bénéficié d’avantages financiers. La Belgique et les Pays-Bas proposent par exemple une indemnité sur les trajets maison-travail. Par ailleurs, d’autres aides sur les déplacements professionnels, l’achat et l’entretien des vélos existent également.

Plus récemment, l’Europe a proposé à la Croatie et au Portugal un projet intitulé Pro-E-Bike. Ce dernier vise à favoriser l’utilisation des vélos électriques dans les entreprises publiques et privées. Résultat : les bureaux de postes croates ont acheté 180 vélos électriques pour livrer leur courrier après avoir bénéficié de 6 mois d’essais gratuits. De son côté, le Portugal a déjà commandé 40 vélos et ne compte pas s’arrêter là, d’autres livraisons sont prévues dans les mois à venir.

Et vous, avez-vous déjà songé au vélo électrique pour vos déplacements quotidiens?

180 Partages
pub

Commentaires (4)

  • Ce serait bien de ne pas écrire que ce véhicule est écologique ou propre, c’est typiquement la transformation d’un objet doté d’une technologie simple et facilement réparable en objet à la technologie compliqué, frappé d’obsolescence programmé et difficile à réparer.
    Je n’adopterai ce véhicule que lorsque je ne pourrai vraiment plus pédaler avec mes propres forces.

    répondre
  • Ezan1

    Oui j’y ai songé au vélotaf en périurbain dans le Val d’Oise. Surtout que sur mon trajet de 15 km, un bus à haut niveau de services avec piste cyclable se construit sur près de 10 km. Mais plus rien sur la départementale avec beaucoup de virages et de camions, entre deux villes… Vu la distance et quelques montées 5-10 %, le VAE paraissait une solution pour arriver fraîche au boulot. Là, j’hésite quand je vois combien le Code de la route est peu respecté.

    répondre
    • Gombeer GH

      Ezan1 bonjour,
      ne serait il pas plus simple d’habiter plus près de votre travail ? Où d’utiliser un vélo-pliant BROMPHTON, léger, peu encombrant, facilement pliable en 5 seconde, transporté gratuitement en Tram,train, bus . La côte de 10% je la fait à pieds à 74 ans . J’habite à Anderlecht haut (Scheutveld), la commune la plus verte et pentue de Bruxelles .
      Un V.A.E. est lourd, même pliant, de plus inspire la bassesse, 2 fois plus lourd qu’un pliant classique, un pliant V.A.E. est très cher, 3 fois plus qu’un BROMPHTON, autonomie très réduite sur terrain fortement accidenté max 15 km, batterie fragile et coûteuse .
      La longévité de la batterie est proportionnelle à la décharge, plus elle est poussée, moins la batterie dure, l’idéal dans votre cas est un VAE de 36 V/20A, la batterie seule coûte plus de 800€ et le poid. Soyez raisonnable contentez-vous d’un simple pliant avec deux bon cadenas, un pour la selle, l’autre en U pour attacher le vélo .

      répondre
      • Bonjour Gombeer,
        POUR VOTRE INFO
        La rédaction ne publiera pas votre commentaire précédent qui ne respecte pas la charte d’utilisation EFDV à savoir: respect, politesse, vocabulaire, etc.
        Ce commentaire-ci est « limite » acceptable: « Un V.A.E. est lourd, même pliant, de plus inspire la bassesse »…
        Merci d’en tenir compte pour votre 3ième possible et probable commentaire.
        Bien à vélo.

        répondre

Ajouter un commentaire