TOP

Le Vélo MAD in France : test de ce nouveau VAE

Le Vélo MAD in France : test de ce nouveau VAE

Le vélo MAD in France est une nouvelle bicyclette VAE française.  Je l’ai eu en test pendant 10 jours. Je vous raconte.

J’ai testé pour vous la nouvelle marque française de Vélo à Assistance Electrique (VAE), Le Vélo MAD in France.

Ce VAE, complètement « dingue« , est un jeu de mots franco-anglais, pour définir sa provenance et son concept: il est conçu et assemblé en France près de Nantes, et il bénéficie d’une technicité à un prix compétitif.

J’ai eu le prototype blanc pendant 10 jours, ce qui m’a permis de le tester intensivement aussi bien pour un usage utilitaire quotidien, que pour de la balade. J’ai parcouru au total 245km, comme je l’aurais fait avec mes vélos (à assistance musculaire ceux-là).

Je vous dis tout sur le vélo MAD in France

Le design du vélo MAD in France

Son design est très réussi, Le Vélo est tout simplement beau. Pourtant les VAE sont souvent mastoques à mes yeux, et bien pas celui-ci.

Il a une ligne agressive, fluide et élégante. Il attire l’œil, sans aucun doute il ne laisse pas indifférent.

Au niveau esthétique, le moindre détail a été pensé. De superbes grips et une selle Brooks, en cuir, donnent du cachet à ce spad.

Grips Brooks

Selle Brooks B17 Imperial

Il est disponible en noir ou blanc.

La dynamique du vélo MAD in France

Sa géométrie type VTT rend ce vélo dynamique, et il n’est pas très lourd pour un VAE: 20kg seulement!

Il est assez facile de dépasser les 25km/h, alors que l’assistance est coupée une fois cette vitesse atteinte. Je me suis surprise à rouler à 30km/h sans peine sur du plat, l’inertie étant conservée longtemps une fois le vélo lancé à l’aide de l’assistance.

Les pneus WBT Horizon permettent à ce vélo d’être très roulant, malgré une section large pour améliorer le confort. La taille en 650B des roues aide également à rendre ce VAE bien véloce.

L’assistance du vélo MAD in France

Le moteur et la batterie semi-intégrée sont conçus par le fabricant allemand BMZ.

Le moteur du VAE MAD in France

Il se situe sur la roue arrière du vélo. Son diamètre n’est pas très volumineux, ce qui ne gâche pas la ligne du VAE:

Le tableau de bord

Il est clair, et parfaitement lisible, même en plein soleil:

Sont affichés:

  • le niveau de batterie restant et le cumul d’heures roulées,
  • le niveau d’assistance,
  • la vitesse instantanée,
  • la puissance du moteur développée,
  • la distance totale et la température.

La batterie du vélo MAD in France

Il dispose d’une batterie de 36v 10Ah d’une capacité de 360 Wh, pour une autonomie annoncée de 40km à 70km selon l’assistance, cette dernière étant étagée sur 5 niveaux (1 minimum, 5 maximum).

L’autonomie de la batterie du VAE

Je l’ai trouvée excellente quelque soit l’usage du VAE.

Aperçu des kilomètres parcourus par recharge:

Remarques: en plus du profil d’un parcours, l’autonomie d’un VAE est différemment sollicitée selon le poids de la cycliste, sa puissance de pédalage, les objets transportés et la température extérieure. Il est évident que plus le VAE entraine de poids, moins la batterie aura d’autonomie à assistance égale. Durant mes tests, je n’avais pas de porte-bagage, pas de sacoches chargées de courses par exemple. Je ne suis pas très lourde et j’ai un coup de pédale pas trop mauvais.

Ma façon d’utiliser l’assistance:

  • 0: rouler au pas,
  • 1: sur le plat,
  • 2 ou 3: en légère montée, ou plat avec beaucoup de vent de face,
  • 4 ou 5: moyenne ou forte pente, démarrage très rapide au feu vert.

Autonomie en mode mixte

J’ai enchainé 2 sorties cumulant 75km pour 580m de D+, et il me restait encore de l’énergie en ayant jonglé avec tous les niveaux de puissance.

Il restait 1 voyant sur 4 sur le tableau de bord, et 2 voyants sur 4 sur la batterie, mais c’est imprécis pour estimer les km encore parcourables :

Autonomie en mode vélotaf

Je parcours quotidiennement 24km A/R pour le boulot. Le retour grimpe tout le temps (180m de D+). Il y a pas mal de faux plats, une grosse bosse du côté du Plessis-Robinson (Hauts de Seine), énormément de feux tricolores sans avoir systématiquement un cédez le passage cycliste et souvent beaucoup de vent de face:

J’ai enchainé 3 aller-retour cumulant 71,3km pour 718m de D+ avant de décider de recharger.

Il restait 0 voyant sur 4 sur le tableau de bord, mais 2/4 sur le voyant de la batterie.

Quel capteur avait raison? Effet psychologique ou non, j’avais la sensation d’avoir quasiment vidé la batterie en pédalant une fois arrivée à mi-parcours du 3ème retour du travail. Ce jour là, il y avait plus de vent de face que d’habitude pour rentrer chez moi, j’avais mis l’assistance au minimum, puisque je me fiais aux informations du tableau de bord…

Autonomie en mode cyclo avec le VAE MAD in France

Je suis allée rejoindre un groupe de mon club le samedi matin, pour finir mes tests en Vallée de Chevreuse.

Certes, Le Vélo n’est pas prévu pour cet usage, mais ma curiosité a été piquée pour tester jusqu’où il pourrait m’emmener.

Je suis donc partie pour une petite virée de 74km et 574m de D+. Les célèbres bosses de la Vacheresse ou encore de l’Homme Mort, n’ont été qu’une simple formalité pour le VAE. Sur le plat, je profitais de l’aspiration du groupe pour rester facilement aux alentours des 30km/h.

Évidemment, dans cette situation, la batterie n’a pas été beaucoup sollicitée, et les voyants de l’autonomie restante du tableau de bord et de la batterie étaient respectivement de 2/4 et 3/4.

Recharge de la batterie

La batterie se retire facilement pour la recharger. Elle est déverrouillée avec sa clé, il suffit ensuite de tirer le haut de celle-ci vers soi et de la faire pivoter légèrement:

Vous pouvez la recharger sans la démonter si le chargeur est à proximité d’une prise.

Comptez 4 à 5 heures de recharge lorsqu’il reste 2 voyants sur ceux de la batterie.

Remarques: la batterie dispose de son propre indicateur d’énergie restante. Comme je l’ai écrit précédemment, j’avais toujours un décalage entre l’autonomie estimée par le tableau de bord et celle sur le voyant de la batterie… Je n’ai pas cherché à décharger entièrement la batterie, car ce n’est jamais bon pour celle-ci. Dans tous les cas, l’autonomie annoncée est bien là, et c’est le meilleur indicateur, car il ne faut pas oublier que j’avais en ma possession un prototype avec ses petites imperfections non encore corrigées.

La transmission

La cassette Shimano Tiagra 10 vitesses, s’adapte à la plupart des dénivelés avec l’assistance. Le dérailleur Shimano 105-sc assure un changement de vitesse rapide, via des manettes Shimano Tiagra robustes.

Le comportement sur la route

Ce vélo est facilement maniable. Sa géométrie et son cintre permettent de faire un demi-tour serré sans souci, notamment si vous connaissez la technique du rouler-freiner des vététistes. Le lever de roue-avant se fait aisément pour franchir les demi-trottoirs des pistes cyclables ou éviter un nid de poule.

Les freins à disques hydrauliques Promax LUCID sont performants, je les ai pris en mains très vite pour doser le freinage à ma convenance. Le vélo garde bien sa ligne de trajectoire en cas de freinage appuyé, même en descente assez pentue.

Au démarrage, un quart de tour de pédale entraine l’assistance, ce qui permet de s’extraire rapidement d’un gros carrefour dès que le feu passe au vert. C’est le gros avantage du moteur situé sur la roue arrière, vous êtes littéralement poussée pour démarrer.

Le confort du VAE

Le choix d’une fourche rigide, pour alléger le vélo est à mon sens logique. En effet, en usage urbain ou route, une fourche suspendue n’a pas tant d’intérêt, car elle ajouterait du poids, un entretien régulier additionnel, et le vélo couterait plus cher pour un modèle de qualité (donc léger).

Ce sont les pneus à large section qui compensent l’absence de suspension avant sur de courts secteurs au revêtement un peu chaotique.

La selle Brooks B17 ne me convient pas, car elle n’est pas rodée (c’est une spécificité de cette marque) et je la trouve trop dure à mon goût. Donc cela a compliqué mon appréciation sur le confort de l’assise et le ressenti des vibrations du cadre, lorsque j’ai pris en main le VAE.

Au début, j’avoue que mon dos n’a pas apprécié les quelques chemins roulants empruntés dans la forêt ou les secteurs pavés. Mais sur une route au revêtement standard en bon état, je n’ai pas eu à me plaindre, après avoir roulé 53km d’une traite (sans cuissard).

L’usage de ce VAE étant prévu pour rouler sur les routes citadines, je trouve donc Le Vélo relativement confortable.

L’éclairage

Le prototype ne disposant pas de l’éclairage prévu sur le modèle de série, je n’ai donc pas pu le tester.

J’ai utilisé mes lampes USB habituelles lorsque je partais vélotafer à 6h00 du matin.

Les options du vélo MAD in France

Livré sans garde-boue et ni porte-bagages, ces deux accessoires sont proposés en option à l’achat.

Les accessoires appréciables

  • La béquille robuste est très pratique:
  • La protection du plateau 44 dents pour ne pas salir ni accrocher son pantalon:

Ce que j’aimerais changer sur ce VAE

Je n’ai vraiment pas trouvé grand chose à reprocher à Le Vélo, il y a juste quelques détails qui m’ont gêné durant ces 10 jours:

  • je préfèrerais un affichage en % de la charge restante de la batterie sur le tableau de bord, ainsi qu’une meilleure synchronisation des informations entre les voyants tableau de bord / batterie,
  • j’aimerais un cintre moins large, car ce serait plus facile pour me faufiler entre les files de voitures, voir même passer certaines portes des locaux où je travaille,
  • avoir de quoi fixer un porte-bidon, c’est pratique même pour un vélo urbain, notamment quand il fait super chaud ou encore pour fixer des accessoires.

l’absence des fixations d’un porte-bidon, m’ont obligé à fixer ma pompe à vélo avec du « scotch d’électricien » 😉

Alors, et le prix du vélo MAD in France?

Ce VAE sera proposé vers la mi-octobre 2018 en vente par internet au prix de 1990€, ce qui est vraiment attractif, vu la qualité du vélo et de ses composants.

Les concepteurs ont choisi la vente directe, pour minimiser les coûts, via leur site: http://www.levelomadinfrance.fr/. Mais ils ont pensé à tout. En effet, conscients de l’importance de tester Le Vélo avant de l’acheter, les concepteurs travaillent sur la mise en place d’un réseau de showroom et des démonstrateurs (ambassadeurs), qui seront identifiables via leur site internet.

Enfin, pour le SAV, ils prévoient également un réseau de réparateurs mobiles qui pourront intervenir directement chez l’heureuse propriétaire, car Le Vélo bénéficie du service après-vente de la plus grande et plus ancienne usine de cycles en France.

Mon avis sur le vélo MAD in France

Je suis séduite. Le Vélo MAD in France est très chic et performant.

Bien que vendu comme modèle homme, ce vélo est tout à fait adapté à nous les femmes. En effet, son cadre court nous convient parfaitement pour avoir une position agréable.

J’ai vraiment apprécié me rendre au boulot sans gérer ma tenue de rechange, et de rentrer fraiche après ma journée de travail bien remplie. Je suis souvent en pantalon, donc la barre horizontale ne m’a pas gêné comme cela aurait été le cas si j’avais été habillée en robe/jupe.

Démarrer rapidement aux feux verts, oublier le dénivelé, c’est très agréable et fun. Grâce à son excellente autonomie, Le Vélo m’a même donné envie de me balader sur le ruban d’asphalte de la Vallée de Chevreuse, loin de la jungle urbaine qui est son domaine de prédilection. On peut donc compter sur lui pour une longue balade avec pique-nique un dimanche ensoleillé.

Il pourra sans aucun doute motiver des citadines à enfourcher un vélo si elles ont le budget correspondant, mais dont les difficultés du parcours rebutent (distance, dénivelé, ne pas arriver toute transpirante au travail, etc.).

Enfin, si je devais passer au VAE, je dirais que « Le Vélo, MAD in France » est un compromis vraiment intéressant dans cette gamme de prix, par son élégance, son poids contenu et la l’homogénéité de ses composants. Il est évident que ses concurrents vont l’avoir à l’œil.

Sachez que vous pouvez soutenir les concepteurs via Ulule, pour les aider à finaliser le lancement de Le Vélo et commencer à travailler sur le prochain modèle femme: https://fr.ulule.com/velo-mad-in-france/

Et vous mesdames, Le Vélo pourrait-il vous convaincre de passer au VAE urbain?


Spécifications techniques :

  • Coloris : noir ou blanc
  • Cadre : aluminium 2 tailles 50 (1m65 à 1m77) / 54 (1m78 à 1m90)
  • Pneus : WTB Horizon
  • Jantes : Match 1

  • Dérailleur arrière : Shimano 105sc

  • Cassette : Shimano Tiagra 10 vitesses
  • Manettes : Shimano Tiagra
  • Cintre : Riser aluminium de 68 cm
  • Freins : Promax LUCID hydraulique
s
  • Selle : Brooks B17 imperial en cuir
  • Poignées : Brooks en cuir
  • Batterie : Lithium 36v 10Ah capacité de 360 Wh
  • Autonomie moyenne : 50km (de 40 à 70 km selon assistance)
  • Ecran LCD avec 5 niveaux d’assistance

  • Garde-boue et porte-bagages en option

 

Commentaires (4)

  • Raoul_95

    Merci pour ce compte rendu détaillé : manque plus que l’option cintre route pour faire de la distance et augmenter sa polyvalence ?

    répondre
  • Look plutôt sobre et design pour ce vélo. Il a l’air pas mal 🙂

    répondre
  • Alain Lagasse

    Le point qui m’apparaît vraiment positif c’est son élégance.
    Le cintre me paraît effectivement bien grand. A voir à l’usage.
    Prix des options garde-boue et porte bagage?

    répondre

Ajouter un commentaire