TOP

Nico nous parle de sa femme cycliste : « faites un effort, les gars! »

femme cycliste compétitrice

Nico nous parle de sa femme cycliste : « faites un effort, les gars! »

Être femme cycliste, c’est pas agréable tous les jours.  Nico MARCOUX nous explique ce qu’il se passe sur le terrain avec son épouse, Agnès.

 

J’ai l’honneur d’être capitaine de TEAM @ellesfontduvelo mixte avec ma moitié Agnès MARCOUX lors de la Lozérienne VTT les 24, 25 et 26 mai 2019.

Promouvoir une meilleure mixité dans le cyclisme

J’ai immédiatement accepté cette proposition dont l’objectif principal est de promouvoir la mixité dans le cyclisme. Et, au vu des comportements tendancieux encore nombreux à l’égard du cyclisme féminin, il y a du travail!

Il y a de cela une bonne dizaine d’années, je proposais à Agnès sa première balade sur sentiers, en vélo de ville. Depuis, nous avons participé à des randonnées ou des courses et n’avons pu que constater qu’être une femme sur un vélo n’est pas quelque chose de commun pour tous. Je vais vous faire part de quelques interactions avec « le Mâle » !

Les mot inappropriés envers ma femme cycliste

Les comportements qui me viennent à l’esprit sont tout d’abord ces petites phrases lâchées subtilement que l’on pourrait prendre pour des compliments mais qui manquent tellement de raffinement et qui, au fur et à mesure de la sortie, deviennent insupportables.

  • « y a une belle vue!! »
  • « je crois que vais me caler derrière!! »

D’autres encouragements ont été plus incisifs:

  • « l’important est de participer » 
  • « tu roules bien pour une fille »

Accélérer pour ne pas se faire doubler par une femme cycliste

Enfin, je ne peux oublier de citer ce réflexe primaire qui consiste à accélérer quand le gentleman se fait doubler par une dame comme si ça vie, son honneur en dépendaient:

  • « OUI, mais pas une femme! »

Cela dit, c’est un sacré entraînement de contrer toutes ces accélérations !!

Agnès Marcoux est une fameuse cycliste

Car oui, ma femme est une compétitrice et cela l' »amuse » (l’énerve aussi.. ! )

Une attitude inappropriée qui repousse les femmes cyclistes

Mais je me mets à la place de la personne qui n’a comme prétention que de profiter tranquillement de sa randonnée, comment réagit-elle à ces comportements ? Aura-t-elle envie de revenir ? Pas sûr…

Et l’on s’engouffre alors dans un cercle vicieux :

  • PEU DE FEMMES
  • PAS L’HABITUDE DE ROULER AVEC DES FEMMES
  • COMPORTEMENT INADAPTÉ
  • ENCORE MOINS DE FEMMES…

Rejoignez la TEAM @ellesfontduvelo pour sensibiliser et tendre vers une meilleure mixité.

C’est pour ça que je trouve intéressant de participer à la dynamique des acteurs de la féminisation comme EFDV. C’est en sensibilisant les organisateurs, les sponsors, les pratiquants(es), que la présence féminine ne sera plus quelque chose d’extraordinaire !!

Je suis d’ailleurs optimiste car on constate une participation intéressante des femmes dans des sports comme les course à pieds ou le triathlon pour ne citer qu’eux. Pourtant, je les considère comme au moins aussi difficile mais moins fun que le VTT.

Alors vive le cyclisme mixte !!! Prenez vite votre dossard et rejoignez la TEAM @ellesfontduvelo : #EFDV  Lozerienne VTT Mixte TEAM

pub

Ajouter un commentaire