TOP

Le Roc d’Azur avec les enfants et parents, des activités cyclistes adaptées!

Roc d'Azur avec les enfants en famille

Le Roc d’Azur avec les enfants et parents, des activités cyclistes adaptées!

Et bien non, le bien connu Roc d’Azur, ce n’est pas que pour les grands! Nous étions au Roc d’Azur avec nos trois jeunes enfants.  On vous raconte tout!

Retour sur notre week-end en famille au Roc d’Azur avec nos 3 enfants.  Chacun des membres de la famille a pu faire selon ses envies et son niveau.  Relisez mon article précédent sur l’annonce de notre Roc d’Azur 2019 en famille.

Le Roc d’Azur avec les enfants : préparation

Après avoir chargé tous les vélos et préparé les sacs, nous voilà partis direction Fréjus. Après une route tranquille, nous arrivons à Cap Esterel, village Pierre et Vacances où nous avons séjourné.

Le réveil du samedi matin avec la mer au loin fut une vraie joie pour les enfants (et les parents!). Un petit déjeuner rapide et nous voilà partis direction la base de loisirs.

Arrivés sur place à 8h, le parking est déjà bien plein. Plusieurs personnes nous disent de faire attention aux pneus, il y a des épines de partout. Cela se vérifiera tout le week-end avec un nombre de crevaisons impressionnant sur les parkings !

Nous allons retirer nos dossards auprès de bénévoles très sympathiques. Ils sont attendris par les enfants et surpris que nous prenions tous les 5 un dossard. A croire que ce n’est pas courant…

Moi, je suis en VTTAE de la marque Flyer

Il me faut maintenant aller chercher mon VTT électrique chez Flyer qui a un stand sur le Roc d’Azur. Le Sale Manager France, Marc Fossaert, nous accueille super bien. Il m’explique en détail le fonctionnement du vélo et me prodigue de nombreux conseils. Le top ! J’avais choisi le Flyer uproc 7 qui a le plus grand débattement de la gamme VTTAE chez Flyer. C’est ensuite le mécano qui me règle le vélo aux petits oignons. Pas d’excuse pour ne pas faire une super rando !

Je rejoins la ligne de départ. Je suis impressionnée par le nombre de personnes présentes. Nous étions plus de 500 sur la rando roc noire électrique. Grosse déception par contre quand au nombre de femmes. Il n’y en avait que 33, soit 6 %. Pourtant, le VTT électrique rend vraiment plus accessible le parcours.

C’est la première fois que je prends part à un rassemblement en VTTAE et cela modifie pas mal la physionomie de la rando. Au départ, il y a très peu de différence de vitesse, on se retrouve du coup tous à évoluer à un rythme assez semblable. Cela rend les premiers passages techniques un peu compliqué, tous les participants n’étant pas forcement à l’aise dans ses passages. Il y a aussi (malheureusement encore) des hommes que ne veulent pas se faire doubler par une femme….

Passés ses premières difficultés, le peloton finit par s’allonger et on arrive à rouler plus tranquillement.

Le parcours du Roc d’Azur est magnifique, le temps parfait (rien à voir avec la météo lors du Roc d’Azur 2018), et le vélo que l’on m’a prêté est génial. Avec ses 160mm de débattement je me sens pousser des ailes dans les descentes. La tige de selle télescopique était aussi un gros plus. Son moteur fait des merveilles en montée, et pourtant je suis restée tout au long du parcours en mode eco. Je montais sans aucun problème, les seuls moments où j’ai mis pied à terre étaient liés à ma technique et non au moteur. Ce que j’ai aussi pu apprécier était le silence du moteur. Je m’en suis surtout rendu compte en montée où j’ai pu doubler des personnes qui avaient des moteurs très bruyants, et vraisemblablement moins efficaces.

Nous avions des ravitaillements tout au long du parcours, tous très complets. On peut souligner qu’il n’y avait pas de verres distribués, il fallait remplir ses bidons, un plus pour l’environnement !

L’arrivée sur la plage est toujours aussi sympa, les supporters toujours aussi nombreux, une ambiance vraiment sympa au Roc d’Azur.

Au passage de la ligne d’arrivée, je suis ravie ! J’ai pu faire un parcours magnifique sans que ce soit un calvaire grâce au moteur. Après 58km je me sens encore fraîche, et mon moteur aussi, il restait 40km d’autonomie !

Le Roc d’Azur en draisienne pour le plus jeune

Pendant que je roulais, il y avait la course de mon petit bonhomme en draisienne. Le parcours était une boucle dans le stand MCF à réaliser deux fois. A l’arrivée, tout le monde à eu le droit à une médaille et des récompenses.

Une course VTT junior pour ma fille ainée

L’après-midi, c’est ma grande qui a fait sa course. Première course de VTT pour elle, et sacrée course ! Ils étaient très nombreux sur la ligne de départ. Ils partaient seuls pour rejoindre leur sas de départ. Pour une première, c’était assez impressionnant (et pour maman aussi!).

Les premiers sont de vraies fusées ! Ensuite, c’est plus tranquille. Ils font un parcours de 2 km sur la base de loisirs. Le départ et l’arrivée se font comme pour les « grands » sous l’arche mythique du Roc d’Azur.

Les enfants sont super heureux de leur expérience Roc d’Azur

A l’arrivée, tout le monde à aussi médaille et récompense. Pas facile de se frayer une sortie avec le vélo et les cadeaux, mais ils ont tous l’air heureux ! Après une pareille journée ils ont tous dormi dans le voiture sur le chemin du retour et n’ont pas fait long feu le soir !

Au tour de Papa de se lancer sur le Roc d’Azur

Le dimanche matin, c’est papa qui s’aligne sur le roc d’azur. Avec un nombre de vagues impressionnant, on a le temps de partir tranquillement.

Ma deuxième fille s’engage sur son parcours VTT

Aujourd’hui c’est aussi la course de ma deuxième qui fera le même parcours que son frère sur le stand MCF mais en VTT ordinaire.

Toujours une médaille et des récompenses à l’arrivée.

Les enfants au village du Roc d’Azur

Nous profitons de la course de papa pour aller nous promener sur les stands du village du Roc. Les enfants récupèrent de nombreux autocollants et des goodies. Nous passons par l’espace femmes qui ne propose pas grand-chose mais qui a le mérite d’exister.

Ils en profitent aussi pour jouer à la pétanque, pour essayer des vélos extraordinaires et pour s’amuser dans la pumptrack.

Nous nous restaurons sur place avec des sandwichs. Il y avait un self qui faisait envie, mais les prix étaient vraiment prohibitifs, surtout que rien n’était proposé pour les enfants.

Nous allons sur la ligne d’arrivée pour accueillir papa. Il a beaucoup apprécié le parcours (qu’il avait déjà du faire au moins 10 fois) mais en partant dans une vague vers la fin, il a eu beaucoup de bouchons, dont un arrêt de 45 min. Le parcours était fermé pour évacuer un blessé. Ils ont finalement emprunté un autre chemin pour contourner. Après on sait qu’avec la renommée du Roc d’Azur, impossible d’être seul sur les chemins : la rançon de la gloire !

En fin d’après-midi nous regagnons la voiture pour rentrer tranquillement avec des étoiles plein la tête. Et vous serez-vous avec nous en famille l’année prochaine ? Bien à vélo!

pub

Ajouter un commentaire