TOP

Les cyclistes féminines ont droit à leur Tour de France virtuel !

Tour de France virtuel

Les cyclistes féminines ont droit à leur Tour de France virtuel !

pub

Les compétitions cyclistes ont officiellement repris ce week-end, à Saint-Pol de Léon (Bretagne). Les professionnels, eux, doivent attendre le 01 août 2020 et un calendrier surchargé pour reprendre le chemin des courses. En attendant, le Tour de France organise sa Grande Boucle… virtuelle. Et les filles, ne sont pas en retrait sur ce Tour de France virtuel!

En cette période inédite, Amaury Sport Organisation a décidé de soutenir le cyclisme féminin, et cela se voit. Après l’annonce du retour du Tour de France féminin en 2022, l’entreprise française a officialisé qu’une première édition de Paris-Roubaix allait se tenir le 25 octobre 2020, juste avant les hommes. Une sacrée victoire pour le peloton féminin, qui pouvait logiquement craindre pour sa survie en raison de ces mois sans compétition, et donc sans sponsors visibles…

 

Pour parer à cette non-médiatisation, et cette longue période sans compétition, ASO est allé plus loin. Impossible de ne pas faire de Tour de France en juillet, de façon réelle… ou virtuelle. L’organisation dirigée par Christian Prudhomme s’est donc associée à Zwift, véritable phénomène pendant le confinement, pour proposer deux étapes chaque week-end, les trois premières semaines de juillet. Avec des épreuves hommes… Et femmes.

16 équipes féminines ont donc pris le départ de la première étape le 03 juillet 2020. Parmi elles, les formations françaises FDJ – Nouvelle Aquitaine et Arkéa Samsic. L’épreuve du Tour de France virtuel étant retransmise en direct sur Francetv sport et Eurosport, on se serait presque crus sur le Tour, avec parfois des images sympathiques (comme ici Lucinda Brand en plein effort, encouragée par une équipe masculine belge).

Le classement général est pour l’instant mené par la formation Team Tibco – Silicon Valley Bank, avant le dernier week-end de compétition.

Le virtuel ne remplacera jamais la réalité du Tour, ou des grandes classiques. Mais force est de constater qu’en ces temps de crise, ASO répond présent pour aider le cyclisme féminin. Certains diront qu’il était temps, d’autres leur répondront que “mieux vaut tard que jamais”.

Et vous, qu’en pensez-vous de ce Tour de France virtuel 2020? Prenez soin de vous, surtout.  

Crédit photo Twitter Audrey Cordon-Ragot

pub

Ajouter un commentaire