TOP

Le vélo type facteur Oklö Postal: test et exclusivité EFDV

Le vélo type facteur Oklö Postal: test et exclusivité EFDV

pub

Je vous annonçais début juillet que j’allais tester le vélo cargo compact type facteur Oklö Postal. C’est une exclusivité réservée à ELLES FONT DU VELO.

Alors que vaut ce petit « transpörteur » après 117 kilomètres en ma possession? Voici un compte-rendu exhaustif sur ce tout nouveau modèle qui sera disponible courant septembre 2020.

Petit rappel sur Oklö

Comme je l’évoquais lors de mon essai du Oklö Utiléö, le grand fère du Postal, le fabricant français se positionne entre le vélo de ville et le vélo cargo, avec ses modèles compacts.

Bruno Guittard et Bruno Chériaux, deux des fondateurs de la marque, ont décidé cette fois, de revisiter le vélo type facteur, pour l’adapter à un usage citadin et utilitaire.

Le fabricant a pensé ses vélos pour une utilisation quotidienne immédiate, qui nécessitent peu d’entretien grâce aux choix judicieux des composants. Les vélos sont livrés 100% montés et prêts à l’emploi immédiatement.

Présentation du vélo type facteur Oklö Postal

Oklö a pour objectif de rendre le Postal pratique avec:

  • un cadre unisexe ergonomique, facile à enjamber
  • des composants robustes et durables
  • un entretien réduit et facile à faire soi-même
  • une position de conduite confortable pour tous les trajets
  • une grande capacité de chargement dans un encombrement réduit
  • une bonne protection pour toutes les conditions (garde-boue, carter de chaîne, éclairage…)

Le vélo existe avec ou sans assistance électrique, voici les spécifications techniques des deux versions:

Le modèle que j’ai eu en prêt était équipé comme suit:

  • l’assistance électrique avec le moteur Bafang BBS01-B de 250W et sa batterie 500Wh
  • du moyeu Shimano Nexux 7 vitesses
  • de l’antivol de cadre AXA et sa chaine
  • du sac amovible Postal
  • du filet

Allez, c’est parti pour les tests en conditions réelles, car je prévois de l’utiliser pour aller au travail, un déplacement sur Paris et faire mes courses.

Le design du vélo type facteur Oklö Postal

J’aime bien sa couleur, le bleu foncé est joli et ne devrait pas être trop salissant. La marque sur fond jaune la rend bien visible.

C’est un beau vélo.

Je retrouve à nouveau une très belle qualité de montage, les éléments sont assemblés avec soins. Le passage des câbles est irréprochable:

Mince, pas de fixations pour un porte-bidon comme son grand frère l’Utileö… c’est dommage.

L’assistance du vélo type facteur Oklö Postal

L’assistance fonctionne dès que les pédales sont actionnées et jusqu’à 25 km/h. Elle se coupe automatiquement dès que vous arrêtez de pédaler et au-delà des 25 km/h (en descente par exemple).

Le moteur

Comme le moyeu de la roue arrière est occupé par le Nexus, il ne restait donc que deux solutions de motorisation: roue avant ou pédalier. C’est la deuxième solution qui est retenue.

Le moteur Bafang BBS01-B se monte sur un cadre standard, sans adaptation spécifique, en lieu et place de l’axe de pédalier. Grâce à ce choix, le vélo et sa motorisation restent indépendants. Le moteur en fin de vie pourra être remplacé par un autre système équivalent, ou par un boîtier de pédalier traditionnel. Un très gros plus contre l’obsolescence programmée.

Vous n’avez donc pas la sensation d’être poussé au démarrage du vélo. Il est très silencieux et souple, ce qui est agréable au pédalage.

Il dispose de 6 degrés d’assistance (0 à 5). Sur le niveau 0 vous n’aurez pas d’assistance, mais pas de friction non plus, car le pédalier est équipé d’une roue libre interne qui permet de ne pas entrainer le moteur au pédalage.

Astuce: le moteur dispose du mode « Walk assistance » , qui permet au moteur d’entrainer le vélo à 5km/h lorsque vous le poussez. Super pour le manier quand il est bien chargé!

La transmission

Pour avoir roulé avec le Nexus 3 vitesses sur l’Utileö et Nexus 7 vitesses sur le Postal, je trouve ce dernier un poil moins poussif que son grand frère dans cette configuration. Je pense que le Nexus 3 vitesses est largement suffisant. Je précise que j’habite dans un milieu urbain très vallonné, donc pour ma part, je n’ai pas trouvé l’utilité d’avoir 7 vitesses malgré tout. Au final, je n’ai utilisé que les rapports 5/6/7, y compris sur des fortes pentes, car le moteur gère très bien l’assistance requise. Ceci dit, peut être que chargé au maximum sur l’avant et l’arrière, le 7 vitesses pourrait se justifier…

Ce qui est génial avec une transmission dans le moyeu, c’est de pouvoir changer de vitesse à l’arrêt. C’est tellement pratique sur des parcours avec beaucoup d’intersections qui nécessitent de relancer régulièrement le petit cargo.

Le tableau de bord

Il dispose des principales informations essentielles : niveau de charge de la batterie (pictogramme avec 10 barrettes), vitesse de l’assistance, éclairage allumé, etc. Il est intuitif et se prend en main facilement.

La batterie 500Wh

Autonomie annoncée de 50 à 100km selon l’assistance et les conditions d’utilisation du vélo.

Voici mes statistiques avec une utilisation en mode 5 la plupart du temps. C’est tout à fait conforme aux chiffres annoncés par Oklö.

Il faut 8 heures en moyenne pour une recharge complète. J’ai constaté 5 heures nécessaires avec 4 barres sur 10 restantes.

Vous disposez du taux de charge également sur la batterie elle-même, il est gradué différemment de la console.

Le retrait est à la fois facile, pratique pour les recharges et sécuritaire. C’est la même clé qui gère l’antivol et la serrure de la batterie.

Remarques: en plus du profil d’un parcours, l’autonomie d’un VAE d’une manière générale est différemment sollicitée selon le poids de la cycliste, sa puissance de pédalage, les objets transportés et la température extérieure. Il est évident que plus le VAE entraine de poids, moins la batterie aura d’autonomie à assistance égale.

Le porte-bagages avant du vélo type facteur Oklö Postal

Le porte-bagages avant est directement hérité des vélos des facteurs. Il peut transporter jusqu’à 25 kg.

Le petit baquet est boulonné directement au cadre et ne tourne pas avec la direction. Les dimensions de 45 cm x 32 cm permettent d’y placer des affaires variées et nombreuses. Même chargé la direction restera « légère ».

La sacoche optionnelle que j’ai eue également en prêt, s’est révélée pratique à l’usage et bien pensée. On peut la mettre dans le caddie pour faire ses courses, puis la poser directement pleine sur le porte-bagages. Elle est étanche. C’est donc du sur-mesure pour le baquet.

Le filet optionnel, que j’avais aussi en prêt, permet de maintenir la sacoche ou d’autres affaires facilement. Les 6 crochets fournis peuvent être positionnés à votre convenance pour adapter le maintien au plus juste.

chargement vélo type facteur Oklö Postal

Le porte-bagages arrière du vélo type facteur Oklö Postal

Il peut transporter jusqu’à 27 kg de marchandises, ou un enfant de 22 kg sur un siège homologué EN14344. Sa conception permet d’y fixer des sacoches. Comme son grand frère l’Utileö, ce porte-bagage inspire confiance.

La manipulation du vélo type facteur Oklö Postal

La béquille est pratique et robuste pour parquer le vélo.

Le vélo est facilement manipulable pour le parquer en ville et l’accrocher à un arceau.

L’antivol de cadre est super pratique, surtout avec la chaine qui m’avait également été prêtée. Il bloque la roue arrière le temps d’un arrêt minute, le vélo ne peut pas être volé en le faisant rouler.

vélo type facteur Oklö Postal bloc antivol

La chaine optionnelle qui vient se fixer au système AXA, permet de l’accrocher après un point fixe pour plus de sécurité encore.

Si comme moi vous êtes en appartement, et que les parties communes sécurisées ne sont pas facilement accessibles pour ce type de vélo, c’est un peu délicat pour le sortir et le rentrer…

vélo type facteur Oklö Postal

Dans mon cas, le fait que le baquet ne tourne pas avec le guidon, a été un poil contraignant… Les caves des immeubles des années 70, avec leurs rampes d’accès en U aux angles bien droits et exigus, sont pénibles d’une manière générale. N’hésitez pas à mettre des protections (genre film transparent pour par-choc de voiture) sur les angles du porte-bagages, ça vous évitera d’abimer la jolie peinture bleue du Postal.

Certes, si j’habitais en pavillon avec un garage, ou un endroit sécurisé facile d’accès, ce petit désagrément ne se présenterait pas. Ce n’est pas un défaut du Postal, et j’insiste bien sur ce point. C’est une question d’environnement dans lequel je vis, qui ne se prête pas à ce type de vélo (sinon ça ferait longtemps que j’aurais un vélo cargo dans ma cave).

Le comportement du vélo type facteur Oklö Postal

Sa maniabilité

C’est un vélo maniable, qui prend bien les virages. Pas toujours évident de se faufiler entre les voitures vu son gabarit, j’ai rarement été bloquée.

Contourner les systèmes anti-scooter de certaines pistes est parfois pénible pour les vélos encombrants. Ceci dit, là où des vélos cargos ne passent pas, le Postal a plus de chances d’y arriver. C’est un avantage non négligeable. Il faut souligner que cette gène n’existerait pas, si les deux roues motorisés ne squattaient pas nos pistes cyclables…

Paris vélo type facteur Oklö Postal

Sa direction

Il y a un ressenti d’un léger guidonnage au démarrage du vélo, mais on s’y habitue rapidement et on n’y prête plus attention avec le temps. Dès que le vélo prend suffisamment de vitesse, cela disparait, surtout lorsqu’il est chargé. Attention, cela peut surprendre les néophytes, ce qui est tout à fait normal, ce n’est pas un défaut.

Sa souplesse

Une fois chargé à l’avant, je confirme que la direction reste effectivement souple. Comme décrit plus haut, cela vient du fait que le baquet est boulonné directement au cadre, et c’est bien là le gros avantage de cette conception. Mais pas que… il y a aussi la taille des roues, en 26 pouces, qui contribue à sa maniabilité et sa souplesse.

J’ai vérifié qu’il conserve sa souplesse avec 13kg de courses, et je confirme que le vélo était super maniable.

Je n’avais aucune appréhension à tenir le guidon d’une seule main, quand j’indiquais mes changements de direction, le vélo conservant impeccablement sa trajectoire.

Son freinage

Il est progressif tout en assurant sa fonction. Habituée aux freins à disques hydrauliques, j’ai vite pris en mains les Roller Brake et adapté mon pilotage en conséquence. On freine facilement avec seulement deux doigts sur les poignées. Les très fortes descentes que je lui ai fait emprunter et où j’ai testé des freinages soutenus, confirme la capacité des freins à arrêter le vélo même quand il est lourdement chargé.

Le confort du vélo type facteur Oklö Postal

Il est assez confortable, grâce à la selle Ergotec comfort et les poignées ergonomiques en liège de la même marque.

Mon séant n’a pas eu à se plaindre du plus long trajet effectué avec le Postal, c’est à dire 26km.

Les pneus Schwalbe Marathon de 26 pouces sont assez confortables grâce à la grosse section retenue (2.0), qui joue un léger rôle d’amortisseur. Leur fonction principale est d’assurer une protection ultra renforcée contre les crevaisons, ce qui se comprend tout à fait pour un vélo de ce poids. Mais cela reste une bonne surprise, car les Marathon ne sont pas les plus souples du fabricant allemand… J’ai roulé sur des routes pavées, et je n’ai pas été trop secouée. Je suis aussi passée par les chemins de la forêt domaniale de Meudon (92), et le vélo était vraiment plaisant à rouler.

pneu vélo type facteur Oklö Postal

L’éclairage du vélo type facteur Oklö Postal

Le modèle que j’avais en prêt disposait de la fonction d’allumage/extinction automatique. C’était bien pratique quand j’empruntais des tunnels, passais sous des ponts, les lumières étant activées systématiquement.

Évidemment, il est possible d’allumer manuellement l’éclairage depuis la console, lorsque les conditions dans lesquelles on roule le nécessitent. Ce qui était mon cas quand je partais vélotafer à 6h00, car il ne faisait pas complètement jour, mais suffisamment pour la cellule mais pas assez pour ma sécurité, donc j’enclenchais les lumières.

Le prix du vélo type facteur Oklö Postal?

La pré-vente sur Ulule jusqu’au 31 juillet permet de bénéficier d’options offertes. Si cela vous intéresse, c’est par ici.

Le vélo étant proposé dans deux versions, les tarifs de base hors options sont les suivants:

  • Postal avec assistance: 2400€
  • Postal sans assistance: 1150€

Le postal est livrable courant septembre 2020.

Le Postal est éligible à la prime d’aide à l’achat.

Garantie et SAV du vélo type facteur Oklö Postal

Les vélos Oklö sont garantis 2 ans, pièces et main d’œuvre, incluant le cadre, le moteur et la batterie (hors pièces d’usure : freins, pneus…).

Puisque les vélos sont assemblés en France, Oklö a en stock l’intégralité des composants. Chaque pièce peut être expédiée sous 24h (jour ouvré) pour un dépannage immédiat.

Mon avis sur le vélo type facteur Oklö Postal

Aller faire mes courses, récupérer du matériel trop volumineux pour mon vélo habituel, ont été un vrai plaisir. Je n’ai pas eu à me soucier du volume et du poids, car entre sa capacité de charge et l’assistance, on ne se pose plus trop de questions. Le pack de bières et la pastèque trouveront toujours leur place.

J’aime:

  • son beau look et son joli bleu,
  • le montage soigneux,
  • les composants de qualité,
  • sa maniabilité et sa direction légère avec du chargement,
  • les accessoires disponible adaptés,
  • sa praticité et son encombrement réduit,
  • l’entretien simple et réduit de la transmission et des freins,
  • l’antivol de cadre,
  • pas d’obsolescence programmée en version avec assistance,
  • vélo livré entièrement monté et prêt à rouler dès livraison.

J’aime un peu moins:

  • pas de fixations pour un porte-bidon,
  • le serrage rapide du tube de selle, propice au vol,
  • les pédales XLC.

Conclusion

Voilà un petit transpörteur Oklö Postal bien pratique et plutôt jöli, qui remplit vaillamment ses missions utilitaires, tout en gardant un confort agréable.

Le Postal est facile à prendre en main. Sa capacité de chargement combinée à l’assistance électrique, en font un cargo compact vraiment ingénieux.

Il trouvera sa place chez les personnes qui n’ont pas suffisamment de place pour son grand frère l’Utilieö, mais qui souhaitent utiliser un vélo pour transporter des köurses ou du matériel ou un enfant, ou tout à la fois.

J’ai apprécié les 117 kilomètres parcourus avec. Je tiens à remercier à Bruno Guittard et Bruno Chériaux pour leur confiance et cette exclusivité réservée à EFDV.

Et vous mesdames, avez-vous ou cherchez-vous un petit cargo compact? Vous nous dites en commentaires?

 


Crédit photos: Vélizienne

pub

Ajouter un commentaire