TOP

Pour le peloton féminin, tous les voyants sont au vert

Peloton féminin

Pour le peloton féminin, tous les voyants sont au vert

pub

Un beau geste de Trek Segafredo, Tour de France confirmé, nouvelle équipe en vue : décidément, cette reprise de la saison 2020 démarre sur les chapeaux de roue pour le peloton féminin.

Carnet rose chez Trek Segafredo

peloton féminin

Comme évoqué dans un précédent article, les cyclistes ont droit depuis cette saison à un congé maternité. De quoi rassurer celles qui auraient envie de concilier carrière de haut-niveau et grossesse. Mais cette nouvelle règle s’applique aux contrats démarrant en 2020. Abi Van Twisk, 23 ans, est arrivée chez Trek Segafredo en 2019. Son équipe a révélé dans un communiqué sa grossesse, ainsi qu’une autre bonne nouvelle. Alors qu’elle n’y était pas obligée, la formation UCI a garanti que sa coureuse serait payée à 100% jusqu’à la fin de son contrat, qui doit s’arrêter le 31 décembre 2020. Un beau geste qui prouve que les mentalités sont en train de changer. Abi Van Twisk peut sereinement attendre l’arrivée de son bébé, prévue pour février 2021.

Oui, il y aura bien un Tour de France féminin en 2022…

Et c’est David Lappartient en personne, qui l’a confirmé. “Je suis assuré qu’ASO sera prêt à inscrire cet événement au calendrier en 2022”, a assuré le président de l’Union Cycliste Internationale au magazine Nummer 1. Le Breton a toujours fait en sorte de promouvoir le cyclisme féminin, et a reconnu avoir mis la pression à l’organisateur de la Grande Boucle : “J’ai souvent souligné auprès d’ASO ces dernières années qu’ils devraient organiser davantage de compétitions féminines. Le nouveau calendrier pour 2020 m’a donné l’opportunité de mettre Paris-Roubaix au calendrier”.

…Et une Team Jumbo-Visma en 2021 !

Autre bonne nouvelle : la création de la section féminine de la formation néerlandaise. Connue comme étant l’équipe qui abrite l’actuel leader du Tour de France Primoz Roglic, son arrivée au sein du peloton féminin est une bonne chose pour continuer de professionnaliser ce dernier. Les grandes armadas du World Tour masculin peuvent fournir une logistique, du matériel, et une visibilité plus forte que les autres. Si aucune recrue n’a été officialisée pour l’heure, on parle déjà d’Anna Van Der Breggen ou de Marianne Vos dans les rangs de la future équipe jaune et noire…

pub

Ajouter un commentaire