La collation idéale: amandes et chocolat noir

Maladies cardiovasculaires, mauvais cholestérol, flore intestinale… Le remède? Amandes et chocolat noir, d’après les dernières études. On décortique!

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de l’importance d’inclure des amandes dans votre alimentation. Aujourd’hui, de nouvelles études confirment tous ses bienfaits et nous invitent même à les coupler avec du chocolat noir, et un régime méditerranéen. Gourmandise autorisée!

Amandes et chocolat noir: le mariage santé parfait

De récentes recherches ont été menées sur les bienfaits réels et effets synergiques des amandes et du chocolat noir. Deux études préliminaires viennent ainsi d’être présentées lors du congrès annuel et les Sessions Scientifiques de la American Society of Nutrition (ASN), organisés en collaboration avec Experimental Biology 2016 (EB).

Elles montrent les effets positifs des amandes et du chocolat noir sur les facteurs de risques des maladies cardiovasculaires,  ainsi que le lien entre la consommation d’amandes et la réduction de la graisse corporelle et abdominale. Ces études démontrent les effets que peuvent avoir la consommation d’amandes sur l’absorption énergétique, les facteurs de risques de maladies cardiovasculaires et la flore intestinale (microbiote).

Il en ressort en effet que les polyphénols et flavonoïdes, contenus dans le chocolat noir et les amandes ont un effet protecteur sur les maladies cardiovasculaires en priorité. Et les fibres des amandes jouent un rôle primordial pour la flore intestinale grâce aux prébiotiques, qui constituent la nourriture des probiotiques.

Les amandes, la collation ultime pour réduire les graisses

Les expériences randomisées démontrent également un effet notoire sur la réduction de la graisse abdominale. Entre autres, les résultats d’une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de l’Etat de Pennsylvanie (pour le Journal of the American Heart Association, 2014) qui a comparé l’impact de la consommation de deux en-cas. L’un composé d’amandes, l’autre d’un muffin riche en glucides. Cette étude a permis de constater un effet bénéfique sur la composition corporelle et la réduction des facteurs de risques de maladies cardiovasculaires.

Dans le cadre de cette recherche, pendant 12 semaines, 52 adultes en bonne santé mais ayant un taux de mauvais cholestérol élevé (LDL) ont adopté un régime spécialement conçu pour réduire leur taux de cholestérol. Durant les 6 premières semaines, les participants avaient pour en-cas 42,5 grammes d’amandes (une portion et demie) par jour. Durant les 6 dernières, un muffin riche en glucides contenant la même quantité de calories que les amandes. Résultat? Les participants ont remarqué une réduction de leur graisse abdominale et de leur tour de taille, avec l’en-cas composé d’amandes en opposition avec les semaines d’en-cas au muffin.

Ces nouvelles études viennent confirmer que les amandes sont une collation ayant un faible indice glycémique et fournissant de nombres nutriments: des protéines (6 grammes par portion de 30 grammes, ce qui correspond à une poignée), des fibres alimentaires qui entretiennent le microbiote (4 grammes par portion de 30 grammes), un taux important de vitamines et minéraux essentiels tels que la vitamine E (60% des Apports Journaliers Recommandés, AJR), le magnésium (20% des AJR) et le potassium (6%  des AJR).

Les amandes et les bienfaits du régime méditerranéen

Restons dans les études. Une nouvelle recherche, publiée dans Nutrition, Metabolism & Cardiovascular Diseases, a analysé l’impact du régime méditerranéen (PREDIMED3) sur la graisse abdominale et sur les maladies cardiovasculaires. Les résultats vont là aussi dans le même sens et argumentent de bonnes raisons de consommer des fruits à coques comme en-cas, tels que nos fameuses amandes.

Cette recherche s’est appuyée sur plus de 7 000 personnes à haut risque de maladies cardiovasculaires qui ont suivi un des trois régimes suivants:

  • Le régime méditerranéen, à base de différents fruits à coques, notamment des amandes
  • Le régime méditerranéen, à base d’huile d’olive extra vierge
  • Un régime pauvre en graisse (régime témoin)

L’équipe de recherche a alors observé la réduction de l’incidence de maladies cardiovasculaires dans le cas des deux groupes d’individus qui ont suivi des régimes méditerranéens. De plus, l’introduction d’amandes et d’huile d’olive à une alimentation riche en graisse a pu neutraliser certains effets néfastes, dont l’obésité abdominale.

Que de bonnes raisons de s’y mettre, vous ne trouvez pas?

Source: Mulinsport

Étiquettes : ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.