Aventures à vélo autour de Montréal

Marie-Claude aime s’évader du centre urbain pour aller faire du vélo autour de Montréal. Elle raconte ses coups de cœurs… et de gueule.

Rouler en ville: cowboy ou hipster?

Faire du vélo en ville, ce n’est pas ma tasse de thé. Encore moins avec un vélo de route et des souliers à clip.

Depuis mon arrivée à Montréal, le 15 juillet 2016, j’ai évité autant que possible d’utiliser mon bolide pour circuler dans le centre-ville, sur les routes et les pistes cyclables.

A vélo autour de Montréal

Je trouve cela pénible de partager ces dernières avec toutes sortes de cyclistes hétéroclites et incompatibles: il y a celle qui se balade sur un Bixi grincheux et qui peine à monter la mini-pente du Mont-Royal, le cowboy qui roule à contre-sens en traînant une caisse de 12, le hipster avec son vélo brun full looké mais pas-de-vitesse-pas-de-frein-pas-grand-chose, les enfants qui freinent dangereusement sec sans avertissement, et il y a ceux qui roulent à toute vitesse sur la piste cyclable achalandée habillé de leur kit jaune – ils se prennent pour Chris Froome ceux-là – comme s’ils étaient en plein Tour de France.

Bref, vous avez sûrement déjà compris que je n’aime pas rouler en vélo de route à Montréal! D’où mon envie d’aller voir ce que donne le vélo autour de Montréal.

Faire du vélo en ville n’est pas toujours de tout repos: voici quelques conseils pour rouler en sécurité. 

A vélo autour de Montréal

Toutefois, comme cette ville ne possède pas une grande superficie, il suffit de rouler 10 à 15km pour retrouver des pistes cyclables paisibles où il est possible de prendre son élan cycliste et de profiter de paysages bucoliques.

Canal de Soulanges

Le 24 et le 25 juillet, je suis partie à la découverte de la Rive-Sud de Montréal en partant du Plateau Mont-Royal vers Les Cèdres (Montérégie) pour un aller-retour d’environ 155km.

En raison d’un petit détour involontaire de 5km, il m’a fallu parcourir 80km à l’aller et 75km au retour. Normalement, ce trajet est très facile, car il faut simplement suivre une piste cyclable évidente (sauf pour moi) tout le long.

Ce trajet est également très accessible pour monsieur et madame-tout-le- monde: la distance est raisonnable et le dénivelé est d’à peine 90 mètres de montée et de descente.

Mes coups de cœur

  • À mi-chemin, le Café Bilboquet à Pointe-Claire offre de délicieux parfums de sorbets et de crème glacée. Je m’y suis arrêtée à l’aller et au retour.
  • La piste cyclable qui longe le Canal de Soulanges et ses écluses entre Pointe-des-Cascades et Les Cèdres. La route est belle et libre de circulation.
  • L’arrondissement de Dorval pour ses jolies maisons et les arbres qui bordent la route.

 Mes coups de gueule

  • L’achalandage du dimanche sur la piste cyclable du canal Lachine, bondé de joggeurs et de cyclistes peu aguerris.
  • La pluie à mon retour. J’ai cependant été vite consolée par une pause chocolat chaud au Café Bilboquet.
  • Traverser l’affreuse ville Vaudreuil-Dorion.

Marie-Claude à vélo

Envie de vous procurer une casquette Ellesfontduvélo? C’est par ici!

Étiquettes : , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.