TOP

Rencontre avec Marie-Laure et Alain, du magazine vélo 200

Rencontre avec Marie-Laure et Alain, du magazine vélo 200

Rencontre avec Marie-Laure et Alain, du magazine vélo 200

pub

5 questions posées à Alain et Marie-Laure: pour eux, le vélo se vit à 2!

À celles qui hésitent encore: sur son vélo, on est libre!

Marie-Laure et son époux Alain, créateur du magazine vélo 200, nous raconte leur expérience du vélo. Pour ce duo complice, le vélo est une histoire de couple!
 
 

Marie-Laure
J’avais 10 ans, un jean pattes d’éléphant avec des fleurs brodées et j’ai pédalé jusqu’au village d’à côté, à 3 km: c’était la liberté!
Alain
Dans les rues de mon village natal, dans les Ardennes. Tous les enfants avaient leur vélo. C’était leur poney, leur cheval de course et leur meilleur copain en même temps.
 

Marie-Laure
J’utilise mon vélo chaque jour pour aller au bureau, au supermarché bio, au cinéma…
Alain
Je viens de créer un magazine de vélo (« 200 »): le vélo, c’est assez étrange, est aussi devenu un outil de travail. Je n’utilise quasiment que lui pour me déplacer à Lille, où je travaille quand je ne suis pas en reportage.
 
 

Marie-Laure
Mon plus beau souvenir: le petit vélo bleu à deux roues (et donc enfin sans petites roues!) reçu à Pâques il y a très, très longtemps. J’étais tellement contente que je l’ai enfourché sans la moindre appréhension… et j’ai dévalé la rue pour foncer droit dans le mur du jardin du voisin
Mon plus grand défi: avoir fait des sorties avec mon mari dans le nord de l’Ardêche. Plein, plein de côtes, je déteste ça!
Alain
Mes plus beaux souvenirs? Le Ventoux au petit matin offert par un ami, la Grande Traversée du Massif Central en VTT et en 10 jours sans traverser une seule ville (ou alors le plus vite possible), les premiers 100 km de mon fils il y a quelques semaines.
 

Marie-Laure
Mon rouge à lèvres.
Alain
Un livre.
 

Marie-Laure
À celles qui hésitent encore: sur son vélo, on est libre!
Un rêve à vélo à exaucer: partir visiter les châteaux de la Loire avec mon mari et mon fils de 11 ans. Mais il faut que je me dépêche: bientôt mon fils ne voudra plus faire moins de 80 ou 100 km par jour….
Alain
Mon rêve: faire la Paris-Brest-Paris l’année prochaine (2015), la course du Great Divide et la Transcontinental Race.
 

 

 Découvrez le magazine 200 sur Facebook!
 Vous aussi vous êtes un(e) Bike addict? Contactez-nous et témoignez! 

pub

Ajouter un commentaire