TOP

Marion a adopté le vélo suite à une rencontre amoureuse

Marion a adopté le vélo suite à une rencontre amoureuse

pub

5 questions posées à Marion: le vélo est entré dans sa vie suite à une rencontre amoureuse. Son histoire est parsemée de romance et de passion.

C’est en rencontrant celui qui est devenu mon fiancé, un cycliste chevronné, que je me suis mise à faire du vélo le week-end. 

Nous avons rencontré Marion sur Twitter. Elle tweete, retweete, commente régulièrement les tweets @EllesfontduVelo de votre magazine préféré. Elle a enfourché le vélo suite à une rencontre amoureuse. Découvrez son histoire!
Si après ça, vous n’avez pas envie de tomber amoureuse…
 

Pas très bien, pour être honnête… Je me souviens avoir appris à faire de la bicyclette « de grande » (sans les petites roues arrières) dans mon jardin avec mon papa. Nous n’étions pas vraiment une famille sportive… Le vélo est arrivé plus tard, suite à une rencontre amoureuse
 

Ma belle-famille est passionné de cyclotourisme depuis 3 générations. C’est en rencontrant celui qui est devenu mon fiancé, un cycliste chevronné que je me suis mise à faire du vélo le week-end.
Une petite sortie de 25 km pour commencer, puis 50, puis 75…  Petit à petit, les sorties s’allongeaient, jusqu’à ce qu’on ait l’idée de faire Paris-Londres en vélo, pendant les Jeux Olympiques.
Nous roulons principalement pour le plaisir du sport, et pour voir dérouler de beaux paysages de France. Nous sommes également des écolos convaincus!
 
 

Mon plus beau souvenir a été de voir Big Ben lors de mon arrivée à Londres, 5 jours après mon départ de Paris. Il pleuvait depuis 110 km et j’étais trempée jusqu’aux os. Mon plus grand défi a été de faire Paris-Bordeaux (650km) en moins de 5 jours.
 

Ma gourde, une barre de céréales et mon téléphone portable (au cas où).
 

Foncez, c’est bien plus facile qu’il n’y parait. Mon prochain défi? Le tour d’un pays ou d’un continent à vélo!
 

 

 Retrouvez Marion sur son site.
 Vous aussi vous êtes un(e) Bike addict? Contactez-nous et témoignez! 

pub

Ajouter un commentaire