TOP

Expression cycliste: passer le coude

Expression cycliste: passer le coude

Expression cycliste: passer le coude

pub

Passer le coude: une expression pour sprinters surtout. Celui qui arrive à passer le coude prend l’avantage car son corps est devant celui du concurrent.

Le cyclisme regorge d’expressions imagées. En tant que cycliste amateure, certaines sont à tester, d’autres non.

Passer le coude, c’est jouer la gagne

Lorsqu’on approche de l’arrivée, un coureur qui frotte passe le coude. Il le fait pour prendre la position préférentielle, écarter ou empêcher un adversaire de le passer.

L’expression peut aussi s’utiliser lors des derniers kilomètres. Tous les coureurs veulent se rapprocher de la tête. Soit les sprinteurs qui jouent la gagne, soit les équipiers qui doivent les lancer, soit les favoris qui veulent éviter le risque de chute au milieu du trafic. Or, il n’y a pas de place pour tout le monde…

Donc attention aux chutes! On est souvent à pleine vitesse quand ça frotte et ça peut faire de gros dégâts en cas d’accrochage.

Utilité pour la pratique amateure: relative

Passer le coude est inutile si vous ne faites pas de compétition. Vélotaffeuse, on n’a jamais vu une cycliste passer le coude devant son collègue pour arriver avant lui au bureau! Rien ne vous en empêche, mais si vous frottez ou que vous chutez, les réunions risquent d’être un peu tendues. Une histoire à raconter?

Crédits: AdamBowie – Creative Commons

pub

Ajouter un commentaire