TOP

Et si je me mettais au cyclisme sur piste?

Et si je me mettais au cyclisme sur piste?

Et si je me mettais au cyclisme sur piste?

Rouler à toute berzingue sur un plan incliné, une mauvaise idée? Que nenni! Le cyclisme sur piste est aussi fait pour vous! 
Le cyclisme sur piste est bien différent de ce qu’on connait sur la route: plus rapide, plus impressionnant aussi, il procure cependant de très belles sensations pour peu que l’on ose franchir le pas! Car sous ses apparences ultra-techniques, le vélo sur piste est à la portée de tous! Nos conseils pour bien débuter:

Se préparer au cyclisme sur piste

D’abord, il vous faut un vélo adapté au cyclisme sur piste. Celui-ci doit avoir:

  • un pignon fixe
  • pas de frein
  • un cintre de piste
  • une chaîne sans attache-rapide (plus généralement, évitez les éléments pouvant se détacher du vélo)
  • de solides attache-pieds

Le conseil du pro: La plupart des vélodromes peuvent vous prêter un vélo de piste pour vous aider à débuter. Inutile d’investir dans une nouvelle monture si vous souhaitez juste découvrir ce sport!

Une fois en selle, appréhender la piste!

La piste est divisée en trois pour augmenter graduellement l’inclinaison. Vous pouvez ainsi débuter sur la piste intérieure, faiblement inclinée, et monter petit à petit quand vous aurez gagné en confiance et en vitesse.
Dans le virage, assurez-vous de rouler à bonne allure, et la gravité fera le reste pour vous faire tenir en équilibre. C’est une bonne montée d’adrénaline la première fois, mais vous adorerez vite ça!

Le conseil du pro: Chaque vélodrome propose des séances d’initiation sous la forme de petits jeux, pour se familiariser avec le roulage sur piste. Une bonne façon de se rassurer quand on débute!

Rouler en groupe sur la piste

Le vélo de piste se pratique en groupe, où tous les membres se suivent en file indienne. Il faut donc rester vigilante au comportement des autres coureurs pour bien rouler ensemble. Ce qu’il faut retenir:

  • restez toujours bien en ligne derrière le cycliste de tête, en une file indienne compacte. L’objectif est de profiter de l’appel d’air créé par les premiers coureurs.
  • calez bien votre allure sur celle du groupe, et regardez loin devant vous pour anticiper ses mouvements.  Si vous ralentissez trop, vous détruirez l’unité du groupe et nuirez à son aerodynamisme!
  • regardez toujours derrière vous au moment de changer de ligne, au cas où un autre cycliste arrive. De même, ne bougez pas trop brusquement votre guidon, afin de ne pas surprendre les coureurs derrière vous.
  • apprenez à relayer le cycliste de tête – c’est lui qui crée l’appel d’air pour les autres, il fournit donc un effort conséquent. Quand c’est votre tour, gardez bien une vitesse constante malgré la résistance de l’air accrue!

En définitive, le vélo de piste peut être très gratifiant de par les sensations qu’il procure. Vitesse, roulage en groupe très organisé, jeu d’équilibre… Il offre une expérience du vélo assez originale! Laissez donc vos a priori au placard, le vélodrome n’est pas réservé qu’aux pros!
Et vous, seriez vous prêtes à tenter l’aventure sur piste?

Merci à Marion Clignet pour ses conseils d’experte lors la rédaction de cet article. 

Marion
6 titres de championne du monde, 2 médailles d’argent aux Jeux Olympiques et 180 courses gagnées à travers le monde… Une histoire qui commence par un combat contre la maladie et se poursuit par un palmarès impressionnant.
 Retrouvez Marion sur son site et sur Facebook.

pub

Commentaires (1)

  • Avatar

    Math

    Qu’en est-il des protections du coureur : casque et gants ?

    répondre

Ajouter un commentaire