TOP

[Coup de coeur] Fée du vélo, le magasin vélo féminin

[Coup de coeur] Fée du vélo, le magasin vélo féminin

[Coup de coeur] Fée du vélo, le magasin vélo féminin

Notre coup de coeur du jour? Le magasin vélo féminin de Swanee: une fée du vélo qui tient seule et avec passion une boutique 100% consacrée au vélo!

Fée du vélo: du cyclisme loisir à un métier passionné…

Swanee pratique le vélo de route, le VTT XC et le VTT Dh en compétition. Elle a aussi fait du BMX en entrainement et se consacre maintenant aux voyages à vélo. Elle utilise aussi le vélo au quotidien puisque c’est son principal moyen de locomotion. Ah, et bien sûr: Swanee tient un magasin de vente et réparation de vélo.
Pour Swanee, le projet Fée du vélo est un moyen de rendre accessible la pratique du vélo. C’est un magasin de vélos où la notion de plaisir prime. Exit le vélo considéré seulement comme un sport: chez Fée du vélo, on parle découverte, voyage, confort, praticité et robustesse.

Ce qui a motivé Swanee? « Les gens! J’aime le vélo, l’objet, la pratique, la mécanique, et je désire partager mes expériences et mes connaissances! Réconcilier l’homme et la machine, est ma principale motivation. J’aime la cohérence et ouvrir mon magasin de vélos complète mon idéal de vie. Cela ne pouvait être autrement! »

Le magasin vélo féminin à ses origines

Le premier projet de Swanee c’est « la Cantine »: un atelier vélo participatif dédié au recyclage de bicyclettes et à l’apprentissage de la mécanique vélo. Puis, le magasin Fée du vélo est né.
Réparation et vente de vélos: Swanee tient seule et avec passion sa boutique axée sur le vélo loisir. VTC, vélo urbain, randonneuse… Chez Fée du vélo, tous les désirs d’évasion à 2 roues prennent vie! « Ma région se prête au tourisme et voyant les concepts des magasins de vélos évoluer, je me suis sentie prête à proposer enfin ma version! Mes expériences professionnelles, sportives, personnelles ainsi que les encouragements de mes proches m’ont permis de me lancer. »

« Je veux effacer l’idée que le vélo est un sport! C’est comme la marche: souffrir dessus est un choix, pas une obligation. »

Le vélo envisagé sous le prisme de la féminité

Quand on lui demande de parler de sa clientèle, Swanee confie avoir beaucoup de femmes ayant des problèmes de position et de confort. « Je sais exactement où ça se joue, souvent c’est le dos, les poignées, la nuque. Donc je demande qu’elle me parle de leur pratique, je regarde la taille du vélo, la selle, le poste de pilotage, l’accès aux vitesses et aux freins. »
Pour Swanee, le vélo féminin est un challenge. Son objectif: sensibiliser les femmes à l’accessibilité du vélo. « C’est une clientèle qui a besoin d’être éduquée, car naturellement les femmes ne trouvent pas un intérêt dans l’achat d’un vélo, ni dans le fait de pédaler. Facilement associé au sport, souvent pratiqué dans de mauvaises conditions, le vélo a mauvaise réputation! »
Sa méthode? Rassurer et accompagner. « J’explique ce que je vais faire et pourquoi, je leur dit combien cela va leur coûter et combien de temps je vais mettre. Pour le moment je n’ai que des bons retours! Pour les hommes et bien c’est plus poussif, normal, c’est le jeu, mais je suis confiante concernant mes compétences: ils finiront par venir. »

« J’ai 40 ans et j’avoue que je m’étais habituée à cette solitude, car le vélo est un monde masculin! Aujourd’hui Ellesfontduvélo est une porte qui s’ouvre et tout est à faire! C’est le début d’une mouvance et je suis très fière d’y participer. Le vélo est féminin, il faut oublier nos complexes et s’encourager. »

Mais au fait, pourquoi le vélo?

Pour Swanee, le vélo est tout simplement un incontournable. « Le vélo c’est universel, c’est le césam pour découvrir ce qui nous entour, les gens, les endroits, sans notion de distance c’est un lien naturel direct et rapide! Sur mon vélo je suis Super Woman, tout est facile, accessible et sans un vélo je suis incomplète, donc inutile! »
Jogging, escalade, vélo… Swanee est une sportive dans l’âme. Une récréation qu’elle considère comme indispensable pour son équilibre physique et mental. Et puis, ce qu’elle apprécie aussi dans le sport c’est sa dimension de socialisation. Des valeurs qu’elle compte bien transmettre à son fils.

« J’ai le goût de l’effort, du dépassement, la curiosité d’aller voir plus loin, plus haut et pour s’en donner les moyens il faut s’entrainer! Je ne suis pas une spécialiste mais j’essaie d’être cohérente par rapport à mes exigences, mes objectifs pour ne jamais regretter et être déçu! »

Ellesfontduvélo accueille une fée du vélo! Retrouvez très prochainement les articles de Swanee dans votre mag: inscrivez-vous à notre newsletter.

pub

Ajouter un commentaire