Non, le bike polo n'est pas qu'un sport de mecs!

Si le bike polo peine à trouver des pratiquantes, c’est peut-être par manque de visibilité. Les (petites) reines du maillet sur 2 roues témoignent… 

L’une des particularités du bike polo, est qu’il est un des rares sports d’équipe à être mixte. Aujourd’hui, une vingtaine de filles pratiquent ce sport de rue en France, avec en tête de lice des joueuses confirmées comme Cécile Decaux du club « Perpignon », Elodie Martini du « Strasbourg bike polo », Margot Cannevière du « Caen bike polo » ou encore Pauline Thillaye du « Paris Bike Polo ».

Bike polo: quand les filles s’en mêlent

Si le bike polo compte quelques équipes 100% féminines pour disputer des tournois, toutes s’accordent à dire qu’elles apprécient la mixité de ce sport.

Comme le souligne Cécile, filles et garçons s’apportent des atouts complémentaires au sein d’une même équipe. Quant à Elodie, si elle adore jouer avec des garçons, elle avoue que jouer uniquement avec des filles permet de prendre tout de suite beaucoup de plaisir du fait d’un niveau de jeu plus homogène. Margot rappelle qu’il est important que les femmes aient leurs propres tournois, afin de rencontrer des joueuses du monde entier, se mesurer à elles et ainsi élever le niveau de jeu.

Si le bike polo peine à trouver des pratiquantes, c'est peut-être par manque de visibilité. Les (petites) reines du maillet sur 2 roues témoignent...

Et les compétitions dans tout ça ? Côté tournois 100% féminins, il en existe principalement quatre : Les Ladies Army qui est LE tournoi mondial féminin et qui a lieu à San Francisco cette année, les Hell’s belles qui se déroule toujours dans un pays européen différent, Mallet Dolorosa qui est LE tournoi européen féminin de l’année et qui se déroule à Berlin et enfin Interpolas en Amérique du Sud.

Et les mecs, ils en pensent quoi?

Même si le nombre de filles à pratiquer le bike polo augmente chaque année, Benjamin Rêve, du Comité Bike Polo France, avoue à son grand regret qu’elles ne se bousculent pas encore. Cependant, il est plein d’espoir, car le bike polo évolue vers un sport qui privilégie grandement le collectif.

Une partie du jeu reste physiquement engagé, d’où la difficulté pour les filles à trouver leur place au départ, mais il est aussi possible d’organiser un jeu plus subtil où les filles sont douées.

Les règles du bike polo

2 équipes de 3 joueurs s’affrontent sur un terrain bitumé de 40x20m environ. Les postes ne sont pas fixes, les joueurs  peuvent donc aussi bien se positionner au goal comme en attaque, selon la tournure du jeu. La première équipe qui marque 5 points dans le temps imparti de 10 minutes remporte le match.

Pour marquer, il suffit de faire rentrer la balle dans la cage adverse  avec l’une des deux extrémités du maillet. Là où la tâche se corse, c’est qu‘il est formellement interdit de poser le pied à terre sous peine d’une pénalité, appelée « tape out ».

Les qualités pour jouer au bike polo?

Pour les filles comme pour les garçons, pour pratiquer le bike polo il faut d’abord avoir une bonne maîtrise de son vélo, afin de parvenir à le diriger d’une main tout en tenant le maillet dans l’autre. L’engagement dans le jeu et la précision des tirs, font également la différence face à l’équipe adverse. Mais, la base de tout est d’avoir une bonne vision du jeu et donc d’avoir une bonne connaissance de ses coéquipiers, car le bike polo reste avant tout un sport collectif.

Si le bike polo peine à trouver des pratiquantes, c'est peut-être par manque de visibilité. Les (petites) reines du maillet sur 2 roues témoignent...

Le bike polo fait partie des sports alternatifs encore méconnus. Né dans la ville de Seattle à la fin des années 1990, il tente de percer en France où il compte environ 300 joueurs.

Les filles, pourquoi s’y mettre?

Pour Margot, indéniablement pour l’esprit familial de la communauté du bike polo qui permet à chacun de débuter de manière accessible, que ce soit dans le choix des équipements, que pour apprendre les règles ou bien acquérir de la technicité. Vous pourriez tout aussi bien aussi être séduite par les sensations de vitesse et le côté spectaculaire de ce sport.

Elodie serait heureuse demain de voir de nouveaux visages sur les tournois, afin de vous affronter sur le terrain et partager avec vous une bière à la fin du match. Quant à Cécile elle s’exclame : « Venez les meufs, le polo c’est de la bière, des copains, du plaisir, et c’est bien ! ». Le mot de la fin revient à Pauline qui vous propose de ne pas avoir peur et d’oser!

Alors les filles, prêtes à tenter l’expérience de la vitesse et des sensations à vélo ? Cette pratique vous intéresse-t-elle ? Il y a forcément une association près de chez vous.

Illustrations photos: Claire Wilson – Style She Spoke

Étiquettes : , ,


Un commentaire à propos de “Non, le bike polo n’est pas qu’un sport de mecs!”

  1. Rebecca dit :

    Merci pour cet article fourni les filles ! Ca me rappelle un article que j’avais lu il y a quelques temps (http://www.fixie-lille.fr/le-saviez-vous-polo-fixie/) qui m’a fait découvrir cette discipline, ou du moins qu’elle existait en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.