TOP

Valérie, aventurière vélo aux quatre coins du globe

valerie-aventuriere-velo

Valérie, aventurière vélo aux quatre coins du globe

pub

Après l’Australie et Cuba, Valérie repart sur les routes des États-Unis! Rencontre avec cette aventurière vélo qui a fait de sa passion son métier…

« L’aventure à vélo, c’est la meilleure chose qui pouvait m’arriver. Ca m’a permis de faire des rencontres extraordinaires, d’en apprendre beaucoup sur le monde qui nous entoure et sur moi-même. »
Pour son premier voyage à vélo, Valérie ne fait pas les choses à moitié et part sur les routes australiennes! Une véritable découverte puisqu’en rentrant elle quitte son boulot pour devenir guide accompagnateur vélo.


Le vélo c’est avant tout mon meilleur compagnon de voyage. J’avais envie de vivre une belle et grande aventure, et il y a deux ans, j’ai réalisé mon rêve en traversant l’Australie à vélo. Ca a été une vraie révélation puisqu’en rentrant j’ai quitté mon poste d’ingénieur en pharmacologie et je suis devenue… guide accompagnateur à vélo sur nos belles routes de France pour une compagnie Américaine! Depuis, je pars toujours en voyage avec mon deux roues, je viens de faire le tour de Cuba et je m’apprête à faire la traversée Ouest-Est des Etats-Unis.


Dans mon plus lointain souvenir de sortie à vélo, il y avait un tricycle et des rosiers… Je ne maîtrisais pas encore très bien la direction de mon 3 roues, qui a fini par embrasser les jolies fleurs épineuses… Ma toute première sortie à vélo s’est donc terminée en larmes.
Il y a 4 ans, je me suis inscrite dans un club de triathlon pour me maintenir en forme. À cette époque, mes sorties vélo se limitaient à l’observation des papillons le dimanche après-midi. Ma première sortie avec le club m’a beaucoup marquée. Je n’avais jamais enfourché un vélo de route, je n’avais jamais mis de chaussures à clip… alors la chute a été inévitable… Encore des larmes.
Et enfin ma première sortie en tant que cyclotouriste, c’était sur les routes de l’outback Australien. Les paysages et les rencontres ont fait que là aussi j’ai versé ma petite larme… mais de joie cette fois-ci!


Même si depuis j’en ai réalisé d’autres, je pense que mon plus beau souvenir et mon grand défi à 2 roues est la Traversée Sud-Nord de l’Australie en solitaire, parce que c’était mon premier voyage à vélo. J’ai hésité à me lancer, j’avais peur parce que j’étais seule, parce que j’étais une fille, mais je crois que c’est au final la meilleure chose qui pouvait m’arriver. Ca m’a permis de faire des rencontres extraordinaires, d’en apprendre beaucoup sur le monde qui nous entoure et sur moi-même.


Mon sourire et ma bonne humeur! C’est le ticket gagnant pour profiter au maximum d’un petit tour à vélo. C’est également avec une attitude positive qu’on fait de belles rencontres, si enrichissantes au cours d’un voyage.
Pour être plus pragmatique, j’ajouterais que je ne pars jamais sans mon casque. A vélo on est vulnérable, on n’a pas beaucoup de protection, alors autant utiliser le peu qu’on peut avoir. Et puis maintenant il existe des casques vraiment fashion!


A vélo, on a ce sentiment de liberté qu’on ne retrouve nul part ailleurs. Les fenêtres sont ouvertes sur le monde, les 5 sens sont en éveil, on est en harmonie avec la nature, c’est magique. Et en plus, ça fait de jolies jambes. Alors les filles n’hésitez plus, toutes en selle!



Retrouvez Valérie sur son blog!
Vous aussi vous êtes un(e) Bike addict? Contactez-nous et témoignez!

pub

Commentaires (2)

  • Avatar

    Et pour en savoir plus sur mes aventures, c’est par ici !
    http://www.ozlevoyage.eklablog.com

    répondre
  • Avatar

    patanchon jean pierre

    Un vrai plaisir de lire ses périples à travers le monde sur son blog de très b textes des photos magnifiques .
    Et aussi c’est une fille formidable , je lui souhaite une bonne fin de sa traversée des Etats unis et attends chaque jour la nouvelle étape , gros bisous Val bon courage et bonne continuation.

    répondre

Ajouter un commentaire