TOP

Voyager à vélo? Un indispensable selon Margriet!

Voyager à vélo? Un indispensable selon Margriet!

Voyager à vélo? Un indispensable selon Margriet!

pub

Découverte de nouveaux horizons et dépassement de soi, Magriet préconise de voyager à vélo. Portrait de la semaine.  
« A 75 ans, mes parents font encore du vélo de course! »
Néerlandaise d’origine, on peut dire que Margriet a le vélo dans le sang! Les occasions pour faire du vélo? Elle les crée! Portrait d’une cycliste avide de voyages à vélo!


Étant néerlandaise (vivant en France depuis 7 ans) j’utilise mon vélo sur une base quotidienne afin de faire mes courses. Je fais du vélo de route et du VTT. J’essaie de participer à quelques cyclosportives au cours de la saison cycliste.
Au printemps, j’essaie toujours de faire du vélo dans une destination ensoleillée et chaude. Et quand nous partons (mon mari et moi) pour un séjour plus long, nous faisons toujours du cyclotourisme. En 2013 c’était 3 semaines dans le nord de la Thaïlande mais on a aussi fait 6 mois en Amérique du sud (de Lima à Ushuaia).
En fait, mon mari et moi, nous nous sommes rencontrés lors de vacances à vélo! Et, le cyclisme c’était la raison pour laquelle nous sommes aller vivre en France!


En tant qu’enfant, mon père m’emmenait sur son vélo le dimanche matin.
Mon premier tour sur un vélo de course était quand j’avais 11 ou 12 ans. C’était un vélo Peugeot gris métallique. Et c’était aussi avec mon père. On a fait une sortie sur des pistes cyclables dans les dunes à côté de la mer du Nord.
Ma mère nous rejoindra un an plus tard. À 75 ans ils font encore du vélo de course!


Il y en a plusieurs:

  • 6 mois de vélo en Amérique du Sud. De Lima (Pérou) à Ushuaia (Argentine).
  • La Marmotte mais aussi l’Ariègoise en 2014 avec l’arrivée sur le Plateau de Beille (que c’était dur!)
  • Mais la plupart de mes sorties ici dans le beau département du Puy de Dôme me donnent encore de bons souvenirs!



Mon GPS Garmin. C’est génial d’être en mesure de créer un itinéraire à la maison, et ne pas devoir regarder sur une carte pendant la sortie. Par ailleurs, j’aime bien l’appli Strava, ca rajoute du challenge à mes sorties.
De l’eau, à laquelle j’ajoute du sirop et un petit peu de sel.
Mon smartphone afin de prendre des photos.
Une pompe et un kit de réparation.


Avec de bons pignons, vous arrivez toujours à monter n’importe quel col! Pour vous économiser, n’attendez pas que le col soit trop raide pour utiliser votre petite vitesse. Sinon, vous serez fatiguée avant que le vrai travail commence! 🙂



Vous aussi vous êtes un(e) Bike addict? Envoyez-nous votre témoignage!

pub

Ajouter un commentaire