TOP

Maja, la bougeotte à vélo

Maja, la bougeotte à vélo

En solitaire, entre copines, en amoureux: Maja aime l’aventure et les défis à vélo, parfois avec une petite dose d’insouciance. Histoires et astuces.

« Au début, j’allais chaque fois un peu plus loin, je me perdais chaque fois un peu plus en me disant que, de toute façon, si j’allais tout droit, je finirais bien par tomber sur un endroit que je connais. »
Maja et le vélo, c’est une histoire pleine de rebondissements. Balades en solitaire, entre copines, en amoureux. Elle ne part (plus) jamais sans matos pour parer aux imprévus. Ni sans son compteur: elle y tient comme à la prunelle de ses yeux!


À la base, j’ai acheté mon vélo pour le côté sportif. Je fais des balades de 30-60 km le week-end selon ma motivation, si je suis accompagnée ou non. Très vite, je l’ai aussi utilisé pour aller au travail, surtout depuis que je me suis pris une amende pour avoir oublié de valider mon ticket de métro. Mais j’avoue que j’ai une fâcheuse tendance à me trouver des excuses pour utiliser le métro: la pluie, une tenue fragile, envie de lire ou bien trop de trucs à emporter. J’ai partiellement répondu à ce dernier problème en m’achetant une pochette à attacher au porte-bagages (10€ chez Decathlon). C’est la LIBERTE TOTALE. Tout rentre dedans: mon ordi, mon tupperware, mes courses, mes affaires de claquettes et mon sac à main. Plus besoin de sac à dos qui fait transpirer le dos, ni d’arnacher mon porte-bagages de 36 lanières et encore moins de pendre des sacs au guidon. J’adore équiper mon vélo!


Au début, je sortais en Forêt de Soignes. J’allais chaque fois un peu plus loin, je me perdais chaque fois un peu plus en me disant que, de toute façon, si j’allais tout droit, je finirais bien par tomber sur un endroit que je connais. J’ai fait ça quelques fois, maintenant je connais assez bien!


Les balades avec les copines. L’une de ces balades constitue toujours la plus longue distance que j’ai parcourue (80km): toute la côte à vélo, arrêt à Dehaan pour se baigner et manger une crêpe. Le tout en se racontant tous nos secrets et en grignotant des sandwichs mous. Les balades en amoureux: San Francisco, traverser le Golden Gate, se perdre dans les hauteurs de la ville, passer par la maison de Mme Doubtfire alors en deuil, se disputer parce qu’on en peut plus et se coucher heureux de tout ce qu’on a pu accomplir sur la journée.


Mon compteur! 750km depuis le début de l’année, j’y tiens! J’ai cru avoir une crise cardiaque quand la pile a flanché et que j’ai tout perdu. J’ai eu l’impression d’avoir roulé pour rien. Enfin, depuis j’en suis remise. Des sous et un téléphone: un jour que nous étions partis peu équipés mon compagnon et moi, nous avons eu un problème technique. Sans argent pour prendre le train ni téléphone, j’ai du faire tout le retour toute seule, prendre la voiture et revenir le chercher, pendant qu’il se gelait sur le bord de la route. Pas deux fois!


Commencer à son rythme avec quelqu’un qui vous met en confiance. Avoir du bon matos.



Vous aussi vous êtes un(e) Bike addict? Contactez-nous et témoignez!

pub

Ajouter un commentaire