TOP

Maladie de Lyme, la cycliste n'est pas à l'abri

La maladie de Lyme et le vélo?

Maladie de Lyme, la cycliste n'est pas à l'abri

pub

Cette maladie grave, la maladie de Lyme, dont le nom complet est Borréliose de Lyme, est transmise principalement lors d’une piqure de tique, via un parasite le « borrelia burgdorferi« .

Précautions de base contre la maladie de Lyme

Faites attention durant les sorties vélo: hautes herbes, arbres, buissons, haies, à la belle saison les tiques sont partout.
Que faire si on a une tique:

  • utiliser un tire-tique pour retirer l’indésirable, vous en trouverez pour quelques euros dans n’importe quelle pharmacie,
  • consulter un médecin de confiance qui connait bien cette maladie,
  • surveiller la piqure et en cas de doute, exiger le traitement antibiotique spécifique.

Comment savoir si on est atteinte?

En dehors d’un dépistage sanguin, il n’y a pas de règles strictes, la maladie de Lyme évoluant différemment selon chaque individu.
Chez certains, elle se déclarera très vite, chez d’autres la maladie de Lyme sera peu agressive pendant des années jusqu’à ce qu’un facteur déclenchant fasse littéralement apparaitre des symptômes plus lourds. Enfin des maladies chroniques pourront se déclarer sans comprendre pourquoi.
En effet, le parasite est capable de se déplacer plus vite que les globules blancs, de muter pour leurrer notre système immunitaire et de se cacher notamment dans les cellules derrière les yeux, ce qui les protègent des antibiotiques! Il libère ainsi des toxines dévastatrices pour notre organisme.

Comment se soigner de la maladie de Lyme?

Cette maladie de Lyme est mal soignée en France, car il est difficile de se faire diagnostiquer correctement via le parcours de santé classique. En effet, l’examen sanguin officiel retenu est celui testant la Borréliose Américaine, qui n’a rien à voir avec la Borréliose Européenne! C’est un déni des autorités médicales, que tous les malades dénoncent, mais sans succès, car obligés de faire détecter leur maladie par un laboratoire spécialisé qui se situe… en Allemagne!
Ce qui est terrible, c’est que la maladie de Lyme prend l’apparence d’autres maladies, c’est une grande imitatrice. Ce qui peut vous faire douter, c’est le cumul de plusieurs symptômes et/ou maladies.
Une morsure d’araignée qui dégénère, doit aussi vous mettre la puce à l’oreille, car d’autres insectes peuvent également transmettre ce parasite…
N’hésitez pas à contacter l’Association France Lyme, qui propose du soutien et des actions.

La règle d’or: se protéger

Ainsi, la cycliste n’est pas à l’abri d’une piqure de tique… Durant la belle saison, des moyens simples pour se protéger existent :

  • porter une casquette sous votre casque par exemple (les tiques se laissent tomber des arbres),
  • maillots à manches longues et cuissards longs pour les sorties VTT en forêt,
  • vérifier si son département ne fait pas partie de ceux qui sont alerte de recrudescence de tiques afin d’augmenter sa vigilance,
  • durant vos pauses pipi, attention à ne pas vous « frotter » aux herbes hautes,
  • vérifiez bien après chaque sortie qu’aucun petit point noir n’est venu s’accrocher à votre peau, les tiques affectionnent les coins inaccessibles tels que les plis de la peau, de plus on ne sent absolument pas leurs piqures.

Sortie en amoureux. #efdv #casquetteurs #casquetteuses

A photo posted by velizienne (@velizienne) on

Et le vélo dans tout ça?

Dans la mesure où le sport augmente la température corporelle, et que la Borrélia n’aime pas la chaleur, le cyclisme peut être une bonne thérapie complémentaire au traitement médical. D’ailleurs, les témoignages de malades sous traitement se remettant au sport, indiquent se sentir mieux après leurs séances plus ou moins intensives.
Et vous mesdames, êtes-vous touchées directement ou indirectement par cette terrible maladie de Lyme ?

pub

Commentaires (8)

  • Avatar

    Rémy

    Les tiques ne se laissent pas tomber des arbres, elles se placent en haut des herbes afin de s’accrocher au mammifère qui passe

    répondre
    • Vélizienne

      Vélizienne

      Bonjour Rémy,
      Merci pour votre commentaire.
      Voici un extrait de la plaquette informatique de l’association France Lyme :
      « La tique vit dans les bois et buissons humides (ainsi que dans les prairies, jardins et parcs) et elle attend sur les hautes herbes, les fougères ou les arbustes
      qu’un hôte passe. Dès qu’un être vivant passe à proximité, elle se laisse tomber pour ensuite s’accrocher. »
      Bien à vélo.
      Vélizienne.

      répondre
  • Avatar

    Vététiste depuis 20 ans essentiellement en milieu forestier, je « récolte » tous les ans, 2 à 3 tiques… que je ne découvre qu’en faisant ma toilette… Pas question, de m’habiller en long s’il fait assez beau et chaud pour le court ! Je fais surtout attention lors de la pause pipi….sinon, tant pis…. on ne va pas avoir peur de tout et de tout le monde, on resterait calfeutrée chez soi… et encore…. !!!

    répondre
  • Avatar

    Emma P.

    Bonjour à toutes hu,
    Certaines huilles essentielles comme l’huile de lavande, de tea-tree, géranium, citronelle, … peuvent être de bon répulsifs aussi …. Suelsues gouttes mélangées à une huile de massage neutre comme l’huile d’amande douce, ou même l’huile à l’arnica, appliquée en rapide massage pénétrant sur les parties exposées ainsi qu’au endroit sensibles , plis de l’aine, des genoux , dans le cou, les cheveux …
    Mais à utiliser avec précaution, suivant l’avis d’un.e pharmacien.ne. ..

    répondre
  • Avatar

    Pascale Pay

    Bonjour à tous,
    Un peu cycliste mais surtout cavalière, j’ai déjà souvent été confrontée à ces bestioles infectes qui se laissent en effet tomber des arbres ET grimpent depuis les hautes herbes, buissons, etc.
    J’ai malheureusement perdu ma jument à cause de la maladie de Lyme, il y a 3 ans (preuve s’il en est que la maladie est bien présente en Ardenne). Totalement invisible, quand j’ai vu que quelque chose n’allait pas, il était trop tard, nous n’avons pu la sauver. Comme à l’époque je présentais diverses douleurs, troubles et pathologies aussi variés qu’inexplicables, j’ai consulté mon médecin, heureusement très au courant de la maladie. Il a effectivement envoyé mes prises de sang en Allemagne, c’est cher, mais la fiabilité du diagnostic en vaut la peine. Finalement, ce n’était pas ça mais une intolérance au gluten (découverte par hasard après de longues tribulations et de nombreux examens).
    Conclusions, pour les amatrices de VTT en Ardenne, la plus grande méfiance / prudence est de rigueur! Achetez une petite pince et à chaque retour, examinez-vous sous toutes les coutures sous la douche, mais faites-vous aussi examiner par votre compagnon/compagne, ils se logent parfois à des endroits difficiles à atteindre ou à voir soi-même.

    répondre
  • Avatar

    Les tiques peuvent tomber de certains arbres, comme le saule pleureur car les branches tombent au sol et sont une continuité avec les herbes hautes, ou des oiseaux sont dans les arbres… Les tiques ne montent pas aux arbres en passant par le tronc.

    répondre
  • Avatar

    Benoistier

    Pour répondre aux commentaires précédents : les tiques se laissent tomber des arbres !!! j’en ai fait l’expérience à de nombreuses reprises! Deux exemples en vrac : une fois le le crâne dégarni de mon père, une autre sur la parka de mon fiston. Dans les deux cas, je l’ai vue arriver…

    répondre

Ajouter un commentaire