La rando Gravel à la Cyclo les Copains- Cyfac à Ambert. Départ le 24 juin 2018 pour découvrir la région autrement qu’en restant sur le bitume. 80km avec 1500m de dénivelé positif, au format randonnée.

La pratique du Gravel étant récemment (re)devenue à la mode, on voit ici et là quelques rassemblements ayant une épreuve Gravel à leur programme. C’est le cas de la célèbre Cyclo les Copains – Cyfac à laquelle j’ai participé.

L’avantage du Gravel, c’est que l’on peut s’engager dans des chemins pour s’enfoncer dans des contrées reculées avec un meilleur rendement qu’en VTT. On va donc plus vite et plus loin. Je me suis alors engagée sur la plus grande distance Gravel: 80km avec 1500m de dénivelé positif, au format randonnée. La Cyclo les Copains – Cyfac ne prévoit pas de compétition en Gravel pour l’instant.

Le parcours de la rando Gravel

Sur les 80 km du parcours, il y avait moins de 50% de bitume, mais comme on avance moins vite sur les portions Gravel, on passe beaucoup plus de temps sur les chemins. Ce sont surtout les 20 premiers et 20 derniers kilomètres qui sont effectués sur la route car ils sont en commun avec les autres épreuves. Le reste du temps, on est dans la pampa!

Justement, parlons-en des paysages du Massif Central: de la foret, des prés, des vaches, le calme, très peu de voitures… C’était magnifique et très reposant! D’autant plus qu’il n’y a pas énormément de monde sur ce parcours, donc on ne roule pas en peloton (pas nécessaire en Gravel) et on a le temps de profiter des différents panoramas. Mais on n’est jamais vraiment seul.e et on trouve toujours quelqu’un avec qui papoter si le cœur nous en dit.

rando gravel

rando gravel

En plus d’en prendre plein les mirettes, on en prend plein la panse! En effet, les ravitaillements sont bien fournis avec, en plus de ce qu’on trouve habituellement (fruits, quatre-quarts…), des produits du terroir (miam, la fameuse fourme d’Ambert!), des produits de nutrition sportive, le tout agrémenté de barres chocolatées anti-diététiques pour le plus grand plaisir des papilles. À l’arrivée, un repas salvateur est offert pour faire le plein d’énergie et aller faire le tour des stands présents sur le site.

La fourme d’Ambert!!

Le seul petit bémol, s’il fallait en trouver un, serait le balisage. Parfaitement bien indiqué sur la route, le circuit mériterait des indications supplémentaires lors de certaines intersections dans les chemins. Rien de bien méchant toutefois, à ma connaissance personne n’est encore en train de chercher la sortie des bois.

L’effort lors de la rando Gravel

Bien que pratiquant le Gravel par chez moi, je ne savais pas trop à quoi m’attendre puisque le Gravel n’est pas encore une discipline bien définie. Je me suis donc lancée dans cette épreuve avec un vélo plutôt orienté cyclo-cross, chaussé de pneu Gravel. Un vélo typique Gravel selon moi.

La première surprise fut les quelques bons raidars. Je me suis rendu compte que mon braquet (petit plateau de 36 dents, et grand pignon de 28 dents) était très limité: je devais passer en force. Entre le braquet pas adapté et les pneus étroits ne favorisant pas l’adhérence, j’ai dû me contraindre à poser pied-à-terre deux ou trois fois pour avancer de quelques pas. C’est un peu vexant sur le moment, mais ça m’a donné envie d’y revenir pour en découdre avec la manière l’année prochaine.

rando gravel

parfois il faut mettre pied à terre et pousser…

Une fois monté, il faut descendre.

Et là, seconde surprise: je m’attendais à des boulevards, alors que les chemins étaient plutôt défoncés. Ça passe les doigts dans le nez avec un VTT, mais ça devient un peu plus délicat lorsqu’on a un vélo sans suspension, des pneus fins et un guidon étroit. Agréable surprise pour ma part puisque je me suis bien amusée dans les descentes à essayer de lire la bonne trajectoire et à (ré)apprendre à être souple sur mon vélo, pour ne pas être trop secouée et chercher le grip.

Mes conseils pour se lancer dans une rando Gravel ou faire la Cyclo gravel des Copains l’année prochaine

  • Faire attention au dénivelé et adapter son braquet en conséquence.
  • Si, pas à l’aise techniquement: prendre un VTT. Plus facile en montée et en descente, mais pas très rapide (surtout sur le plat et les portions de route).

Et vous des conseils pour votre rando Gravel? C’est quoi d’ailleurs, pour vous, un vélo Gravel.  Bien à vélo!

Étiquettes : ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.