TOP

Anne Hidalgo invite les acteurs du vélo à Paris dont ELLES FONT DU VÉLO

Anne Hidalgo invite les acteurs du vélo à Paris dont ELLES FONT DU VÉLO

Mercredi 4/09/19, je me suis rendue à l’Hôtel de Ville de Paris, où j’avais rendez-vous avec Madame La Maire, Anne Hidalgo et d’autres acteurs du vélo. 

Le matin, c’était d’abord pour une balade officielle sur les pistes cyclables de la capitale, puis pour un déjeuner en comité restreint en compagnie d’associations parisiennes et d’acteurs du vélo. ELLES FONT DU VÉLO faisait partie des invités privilégiés et nous remercions Madame Anne Hidalgo pour cette confiance.

Je vous relate cet incroyable évènement, qui a fait vibrer la contributrice EFDV que je suis.

Je suis vélotafeuse depuis des années

Quelle cycliste suis-je?  Je fais du vélo de route, du Zwift et je suis une vélotafeuse quotidienne depuis 2011, avec 5000 km annuels de vélo urbain.

Je pédale aussi dans la capitale, bien que j’habite et travaille en banlieue. Je suis donc depuis de nombreuses années l’évolution des aménagements cyclables parisiens, et j’en ai vu plusieurs sortir de terre…

Vous pouvez relire un de mes articles sur 10 accessoires indispensables pour le vélotaf.  Cet article a été lu plus de 5000 fois, à mon grand plaisir.

Déambulation le long des pistes cyclables à Paris

Ce mercredi 4 septembre, le rendez-vous était donné pour un départ à 10h00, depuis l’Hôtel de Ville, côté rue de Lobau. Madame La Maire avait convié la presse, mais également certaines associations vélo et des Parisiens qui souhaitaient se joindre au convoi cycliste.

C’est ainsi que Anne Hidalgo et Tony Estanguet (du Comité Olympique), suivis de Christophe Najdovski (Adjoint en charge des transports) et de plusieurs membres municipaux, étaient en tête d’un cortège de plusieurs dizaines de journalistes et d’associations parisiennes.

Lancée sur la piste bidirectionnelle de la rue de Rivoli, cette déambulation avait pour but d’inaugurer un système de comptage des cyclistes fraichement mis en service et les derniers aménagements cyclables.

La balade a emprunté différentes pistes cyclables, pour marquer une pause Place de la Nation, où il était prévu une conférence de presse. Celle-ci terminée, les journalistes se sont volatilisés, et nous avons poursuivi notre boucle jusqu’à notre point de départ. Cette seconde partie a été la plus agréable à mes yeux, car nous étions en groupe restreint composé par des convaincu.e.s du vélo.

En effet, j’ai été surprise, voire choquée parfois, de constater à quel point certains journalistes cyclophobes formulent systématiquement leurs questions avec une connotation négative.

D’ailleurs, la lecture de différents articles dans la presse le lendemain, force à constater cet acharnement permanent à dénigrer la mise en place des aménagements cyclables dans la Capitale… Et pourtant, objectivement, le succès de la politique vélo à Paris est absolument indéniable!

Je suis personnellement admirative du sang froid dont Anne Hidalgo fait preuve face à tous ces griefs qu’elle subit constamment. Elle semble exemplaire. Mais ELLES FONT DU VÉLO reste apolitique, bien sûr.

De retour devant l’Hôtel de Ville, je profite de l’occasion pour demander un selfie à notre grand champion olympique de canoé slalom…

Le déjeuner en comité restreint

Après la balade, les associations parisiennes et acteurs du vélo conviés au lunch, sont invités à monter dans les salons privés de l’Hôtel de Ville de Paris, afin de dresser le bilan des projets sur la mobilité à vélo réalisés pendant la mandature qui s’achève.

Je me suis donc retrouvée attablée, avec notamment les représentants de

Ces associations sont représentatives des usagers quotidiens du vélo dans la capitale. Ce qui a permis d’évoquer un certain nombres de points sur l’usage des infrastructures, aussi bien pour de l’utilitaire, du scolaire, du vélotaf, du professionnel avec l’utilisation des vélos cargos ou encore du côté touristique.

La sécurité a également été au cœur des discussions. Christophe Najdovski a évoqué la mise en place d’une brigade de policiers municipaux à vélo, qui seront chargés d’assurer le respect des infrastructures dédiées à la mobilité douce pour la sécurité de tous. C’est une excellente nouvelle.

Le concept de « Velopolitain » abordé par Charles Maguin, le Président de Paris en Selle, sur un réseau de pistes cyclables suivant les lignes du métro, a particulièrement retenu l’attention de l’équipe municipale. L’idée étant de pouvoir s’affranchir du réseau souterrain en reliant les stations à l’aide de sorte de totems en points de repère.

Le réseau parisien d’ateliers participatifs et solidaires, regroupant environ 6000 adhérents, confirme le succès et le besoin croissant de ceux-ci. Pierre, de l’atelier Bastille, m’a d’ailleurs expliqué qu’ils organisent des sessions exclusivement réservées aux femmes. Et c’est toujours complet!

Enfin, j’ai pu échanger avec Stein Van Oosteren, représentant de la Délégation permanente du Royaume Uni des Pays Bas de l’UNESCO, sur le pragmatisme des femmes à pratiquer le vélo urbain.

Bref, ce déjeuner a permis de faire le bilan :

  • des points positifs,
  • de ceux à améliorer et
  • de ceux qui pourraient être mis en place.

Chaque invité maitrisait parfaitement son sujet, et tous les échanges étaient vraiment constructifs. Nous étions face à une équipe parfaitement à l’écoute de leurs invités.

À la fin de ce lunch, nous échangeons encore sur quelques sujets entre invités, après avoir salué et remercié nos hôtes.

 

Puis je quitte le superbe hôtel de ville et ses salons privés.

Bilan cyclable à Paris positif

Qu’il n’en déplaise aux détracteurs de l’équipe d’Anne Hidalgo, le bilan est très positif dans l’ensemble, même si certains chantiers ne sont pas parfaits ou ont pris du retard.

Les chiffres le prouvent, l’augmentation du nombre de cyclistes est d’ailleurs supérieure aux estimations. Les Parisiens aiment se déplacer à vélo, apprécient la piétonisation des voies sur berges et veulent pouvoir respirer mieux.

Très vite, certaines PC bidirectionnelles (Pistes Cyclables) sont devenues des autoroutes à vélo. Je l’ai d’ailleurs constaté le matin même sur celle de la voie Pompidou en me rendant à l’Hôtel de Ville, puisque je roulais à l’heure de pointe.

Conclusion de Madame Anne Hidalgo

Cette phrase de Madame Anne Hidalgo, qu’elle a dite pendant le déjeuner, m’a marquée et résume ce qu’elle souhaite pour tous les Parisiens: « pouvoir lâcher la main de son enfant » .

C’est-à-dire pouvoir se déplacer dans une ville apaisée, où les parents n’ont pas à s’inquiéter de laisser leur progéniture aller à l’école à vélo ou à pied, où les gens peuvent pédaler sans se soucier du danger des motorisés et où les piétons peuvent traverser une avenue sans risquer leur vie.

L’apaisement et la sérénité des villes passeront par la solution des mobilités douces, n’est-ce pas mesdames?  Bien à vélo!

pub

Commentaires (1)

  • Avatar

    Anne-Lise Millan-Brun

    Le représentant de l’Atelier Vélorution Bastille était Guy, notre senior qui pédale à Paris depuis… 1965 ! et non pas Pierre, (Cycklette, Répar) qui, en tant que représentant du genre masculin, peut difficilement témoigner de l’affluence aux ateliers non mixtes… 😉

    répondre

Ajouter un commentaire