TOP

Test du casque Aeropex d’Aftershokz à conduction osseuse en e-cycling

Test du casque Aeropex d’Aftershokz à conduction osseuse en e-cycling

pub

L’ostéophonie, ou conduction osseuse, vous connaissez?

Oui pour ma part, mais je n’avais encore jamais eu l’occasion d’essayer cette technologie. J’ai eu en prêt pendant 6 semaines le casque Aeropex Aftershokz à conduction osseuse. Je vous dis tout aujourd’hui suite à mes différents tests réalisés dans des conditions de e-Cycling.

Merci à l’agence Epic pour le prêt de ce matériel et sa confiance renouvelée en 2020 pour me confier des tests pour ELLES FONT DU VELO.

L’ostéophonie

Nous utilisons nos oreilles pour entendre.

Cependant, elles ne sont pas les seules parties de notre corps dont nous disposons pour écouter. Il existe une autre technique: c’est « l’ostéophonie », ou plus communément appelée la « conduction osseuse ».

D’ailleurs, le premier à l’avoir découverte, c’est Beethoven! Vous le savez, il était sourd, et cela ne l’a pas empêché de composer de la musique. Comment? Tout simplement en serrant une baguette en bois entre les dents qu’il appuyait sur la caisse de son piano, ce qui lui faisait entendre les sons par transmission osseuse… Très ingénieux n’est-ce pas?

Qui est Aftershokz?

Créée en 2011 à Syracuse dans l’État de New-York, AFTERSHOKZ a élaboré et breveté des casques à conduction osseuse permettant à l’utilisateur de rester connecté avec son environnement lorsqu’il écoute sa musique.

Parti du triste constat que l’isolement musical des piétons provoquait 17 accidents par jour au Royaume- Uni, AFTERSHOKZ a décidé d’y remédier en adaptant la technologie de la conduction osseuse à un objet d’utilité publique: les écouteurs.

La technologie de conduction osseuse du fabricant Aftershokz

Des transducteurs émettent des minis vibrations qui passent par les os des joues pour atteindre directement l’oreille interne (en orange sur l’image).

Le son n’est plus transmis par l’air et ne passe pas par lʼoreille externe (pavillon + conduit auditif + tympan, en bleu sur l’image). Vous pouvez ainsi écouter votre musique en ayant les oreilles libres pour plus de sécurité et de confort.

Pour avoir du son de qualité, AfterShokz équipe ses casques audio d’un mini amplificateur, de touches de contrôle de réglage du son et d’une micro batterie pour alimenter l’ensemble.

Ainsi, vous entendez votre son même en vous bouchant les oreilles avec les doigts.

 

Les innovations d’Aftershokz

  • PremiumPitch™ 2.0 : grâce aux transducteurs coudés qui assurent un positionnement optimal sur les pommettes, cette technologie permet d’augmenter le volume en profitant de basses plus profondes, avec moins de vibrations.
  • Résistance à la transpiration : Totalement étanche et résistant à la transpiration, l’Aeropex est conçu pour les entraînements intenses et les activités extrêmes. Alerte de détection d’humidité incluse pour une charge en toute sécurité.

AFTERSHOKZ, des casques confortables qui permettent vraiment d’être conscient de son environnement?

C’est exactement ce que j’ai voulu vérifier…

Spécifications techniques sur casque Aeropex Aftershokz à conduction ossseuse

Prix: 169,95 euros
Poids: 26 grammes
Technicité: étanche, normé IP67, ce qui signifie qu’il est totalement protégé contre les poussières et qu’il peut être immergé à 1m de profondeur durant 30 minutes
Structure: titane
Autonomie: 8 heures en lecture normale
Temps de chargement  2 heures
Coloris: Bleu, Rouge, Gris et Noir
Technologie: bluetooth 5.0 (portée : 10m), commande vocale (système : Audrey Says), qualité de son (PremiumPitch 2.0+)
Étanchéité: 1 mètre de profondeur pendant 30 minutes
Garantie: 2 ans

Dans la boite du casque Aeropex Aftershokz à conduction osseuse

Un joli conditionnement qui contient:

  • le casque Aeropex,
  • un étui de transport en silicone,
  • 2 câbles USB à embout magnétique,
  • des bouchons d’oreilles.

Mes conditions de tests du casque Aeropex Aftershokz à conduction osseuse

Qu’on se le dise et redise, faire du vélo en extérieur avec un casque audio, des écouteurs ou des oreillettes est interdit.

Certes il n’est pas précisé dans les textes légaux si la conduction osseuse est prohibée ou pas, mais par principe et parce que l’Aeropex est un casque, c’est un équipement non-autorisé…

J’ai donc accepté de tester l’Aeropex uniquement en e-Cycling pour ce qui concerne le vélo.

Mode d’emploi du casque Aeropex Aftershokz à conduction osseuse

Ce casque permet à la fois d’écouter de la musique ou de tenir une conversation, puisqu’il est doté d’un micro.

Il est très simple à utiliser.

Les boutons

Sur l’oreille gauche, un bouton unique permet de faire pause/lecture pour la musique, de prendre un appel entrant ou encore d’activer la reconnaissance vocale avec votre smarphone:

Sur l’oreille droite, deux boutons qui gèrent l’allumage, l’extinction, l’appairage et le volume:

L’appui long sur bouton on/off a 3 fonctions:

  • allumage
  • extinction
  • appairage quand le casque est éteint

Réglage du volume:

  • plus fort: bouton on/off
  • moins fort: bouton moins

Un beep sonore indique que le bouton a une action de réglage du volume.

L’appairage

Je l’ai testé à la fois sur iOS et sur Android, je n’ai rencontré aucun problème d’appairage.

A partir du bouton d’allumage, casque éteint, un appui long de 5 secondes lance l’appairage. Si vous portez le casque, une charmante voix vous informe en Anglais de la procédure. Si vous avez le casque dans les mains, le passage de rouge à bleu de la diode sur l’oreille droite, vous indique également que l’appairage est cours.

Interface vocale

Lorsque vous manipulez les boutons avec le casque sur la tête, des messages vocaux en Anglais vous donnent des indications:

  • mise en route: « Welcome to Aftershokz »
  • connecté au téléphone: « Connected »
  • extinction: « Power off »
  • fin de batterie: « Charge me »
  • appairage: « Pairing »

Comme il n’existe pas d’application pour paramétrer ou mettre à jour ce casque, il n’est donc pas possible de changer la langue de l’interface vocale du produit. Cela pourra rebuter les non-anglophones, mais ceci dit, le nombre de mots employés est restreint.

Utilisation en e-cyclisme du casque Aeropex Aftershokz à conduction osseuse

L’Aeropex est un casque principalement destiné aux sportifs.

Je l’ai utilisé pour animer nos sorties virtuelles officielles ou meetups sur Zwift, à l’aide de l’application Discord. Je m’en servais également pour écouter de la musique ou la radio durant mes activités en free-ride sur le simulateur.

Le confort

Grâce à son arceau tour de cou en titane, le casque s’adapte à toutes les têtes.

L’Aeropex se pose naturellement sur les oreilles, son ergonomie est bien conçue. Porté avec mes lunettes de vue, il n’y a aucune gêne, ce qui est vraiment appréciable si je n’ai pas envie de mettre mes lentilles de contact.

Il reste parfaitement en place pendant mes entraînements sur mon home-trainer.

L’étanchéité

Transpirant beaucoup quand je suis sur mon home-trainer, je n’ai noté aucun défaut d’étanchéité du casque.

Qualité micro

Mes interlocuteurs percevaient ma voix clairement et sans écho. Les zwifteuses de mon groupe EFDV m’ont indiqué que sur Discord le son était de meilleur qualité que mes écouteurs sans fil habituels.

Accessibilité boutons

Vu la simplicité d’utilisation du casque, les boutons sont accessibles facilement et simples à manipuler (sans gants).

Qualité connexion Bluetooth

Il n’y a pas de coupure à l’écoute tant que la batterie est suffisamment chargée (le message vocale « charge me » est bien pratique). Les rares micro-coupures relevées, étaient celles du micro en mode conversation, lorsque la charge de la batterie commençait à être un peu juste.

Autonomie du casque Aeropex Aftershokz à conduction osseuse

Aucun problème à atteindre les 8 heures annoncées par le fabricant en mode écoute seule. C’est vraiment appréciable, surtout que je peux passer de très nombreuses heures d’affilées sur mon home-trainer. Mon fils, qui l’a utilisé pour écouter sa musique, a même largement dépassé les 8 heures, à volume moyen.

En conversation sur Discord, j’ai tenu 2 heures sans que le casque n’ait besoin d’être rechargé.

Qualité audio du casque Aeropex Aftershokz à conduction osseuse

Elle est tout à fait correcte pour cette technologie. Il ne faut pas rechercher une qualité d’une casque audio hifi. Ce casque est destiné aux sportifs, pas aux audiophiles pointilleux, il ne faut pas l’oublier…

Même s’il manque des basses et de la profondeur, ma playlist préférée s’écoutait agréablement, la dynamique globale du son étant homogène. Bref, je trouve qu’il a globalement une qualité audio tout à fait correcte.

Côté hygiène

C’est un énorme point positif de ce système. La transpiration ne peut pas pénétrer dans ce type de casque, l’entretien en est donc grandement facilité.

Vous pouvez le passer sous l’eau pour le laver avec un peu de savon doux, aucune crainte à avoir, il est parfaitement étanche.

On peut le prêter sans gêne et ni risque, ce que l’on a fait à la maison, tout mon petit monde s’en est servi pour tester cette intrigante technologie.

Est-on conscient de son environnement?

Oui et non…. et je vous explique pourquoi.

En utilisant l’Aeropex, vos oreilles ont deux sources de son simultanées jusqu’à l’oreille interne. Il y a celle du casque par conduction osseuse d’une part, et celle de votre oreille externe d’autre part.

Plus vous augmentez le volume du casque, plus les ondes conduites sur vos os sont fortes, et donc plus le niveau sonore transmis à l’oreille interne est élevé et viendra couvrir le flux perçu via l’oreille externe. C’est logique, et je m’y attendais.

Ainsi, au delà d’un certain volume sonore, les bruits qui m’entourent transmis directement par l’oreille externe jusqu’à mon oreille interne, sont moins bien perçus. Je n’entends plus correctement ce qui se passe autour de moi. Avec un réglage sonore encore plus élevé, si quelqu’un me parle, je ne l’entends presque pas, comme par exemple dans l’environnement clos de la société où je travaille.

A la maison, si je mets le volume vraiment très fort, mon entourage entend même la musique que j’écoute, car je fais caisse de résonance.

Il faut donc rester à un volume pas trop élevé pour percevoir suffisamment l’environnement sonore autour de vous capté en parallèle par l’oreille externe, et tenir éventuellement une conversation avec les collègues au travail par exemple.

Donc, l’utiliser avec mon home-trainer est parfait. Pas besoin de monter le son trop fort pour bien entendre ma musique ou mes interlocuteurs sur le salon vocal de Discord, tout en restant à l’écoute de mon environnement familiale. Il est facile de répondre simultanément à n’importe quel membre de ma famille qui s’adresse à moi alors que je suis en train de zwifter.

Conclusion du casque Aeropex Afertshokz à conduction osseuse

En e-cyclisme et pour des activités en extérieur où le port du casque n’est pas prohibé, ce casque est un excellent allié, c’est indéniable.

Mais sur un vélo en extérieur, cette technologie n’est pas adaptée (en plus de ne pas être légale, je le répète), ne serait-ce que pour votre propre sécurité. Car pour rester conscient de son environnement à 100%, il faut toute votre capacité d’écoute pour ne pas jouer avec votre sécurité. De nombreux véhicules sont silencieux à basse vitesse. Pire, l’apparition des nouveaux modes de déplacement comme les trottinettes électriques sont assez discrets à l’approche. Et même si rien ne vous dispense de jeter un coup d’œil derrière vous avant de changer de trajectoire, les oreilles permettent de renforcer votre vision de l’espace par anticipation.

Les points positifs

  • léger et très confortable (même avec des lunettes),
  • reste bien en place,
  • hygiénique,
  • pratique,
  • excellente autonomie,
  • bonne qualité du micro,
  • assez bonne qualité audio,
  • perception partielle correcte de l’environnement à niveau sonore contenu,
  • deux câbles USB sont fournis pour le charger, ce qui permet d’en avoir un à la maison et l’autre au bureau par exemple.

Les points négatifs

  • connecteur USB propriétaire,
  • un petit bémol avec l’arceau rigide en titane, est si vous utilisez le casque et que vous avez une capuche, ça gène un peu le port de l’Aeropex.

En conclusion, l‘Aeropex est un très bon casque pour sportifs, de par son faible encombrement, sa praticité et son assez bonne qualité audio. Il peut vous accompagner aussi bien dans de nombreuses activités sportives que dans la vie de tous les jours. On peut le porter des heures et des heures tellement il est confortable. Éteint, il se fait même oublier si on ne le retire pas…

Il est vraiment idéal pour la pratique e-cyclisme et autres activités indoor, que ce soit pour écouter votre playlist préférée ou parler sur Discord. J’ai adoré le porter durant les animations des rides virtuelles sur Zwift.

Je suis même convaincue que la conduction osseuse préserve les tympans sur le très long terme, contrairement aux casques et écouteurs classiques. Et c’est un point très fort de cette technologie qui progressera encore dans les années à venir.

Mais ce type de casque n’en demeure pas pour autant compatible avec une activité vélo en extérieur, que ce soit légalement ou au plan sécuritaire …

Et vous mesdames, utilisez-vous un casque à conduction osseuse? Vous nous dites en commentaire ?

 


sources photos: Aftershokz et Vélizienne

L’Aeropex est disponible en 4 couleurs au prix de 169,95 euros

pub

Commentaires (2)

  • Avatar

    Cuervo

    Bonjour,
    Le casque est indiqué comme n’étant pas autorisé pour la pratique du vélo sur voie publique en France. Je ne suis pas d’accord, il y a un flou juridique sur ce sujet, il n’est pas interdit.

    répondre
    • Gaëtane

      Gaëtane

      Bonjour, c’est d’ailleurs pour cela que le casque testé est utilisé à l’intérieur. Le temps que la marque et la Loi s’accordent. Cela a été communiqué par #EFDV à la marque avant le début du test. Bien à vélo.

      répondre

Ajouter un commentaire