TOP

Congrès de la FUB 2020: aux urnes citoyen.ne.s!

Congrès FUB 2020

Congrès de la FUB 2020: aux urnes citoyen.ne.s!

Le congrès de la FUB 2020 était organisé à Bordeaux.  Voici quelques éléments clés et surtout, un appel à aller voter et bien voter pour que la pratique du vélo puisse se développer en toute sécurité dans notre pays.  Il y a une légère prise de conscience politique, certes.  Mais c’est loin d’être gagné!

Qu’est ce que la FUB ?

Alors, pour nos sympathiques semblables qui ne vivent pas encore dans le monde ô combien charmant du vélo, une petite introduction s’impose.  La Fédération des Usagers de la Bicyclette est une association créé en 1980 qui à pour volonté de promouvoir le vélo à l’échelle nationale à travers tout un éventail d’action et de plaidoyers.

En 2017, elle lance son Baromètre des villes cyclables qui provoque un véritable changement dans l’histoire du vélo français. Rien que ça.

Baromètre des villes cyclables FUB

Véritable outils de démocratie, ce baromètre permet aux citoyens d’évaluer les politiques cyclables de leurs villes, d’exprimer leur ressenti.

En 2017, grâce aux 320 associations et antennes fédérées par la FUB, le questionnaire rayonne sur tout le territoire et recueille près de 113 000 réponses.

Quand les résultats sont dévoilés, c’est un véritable coup de projecteur : 316 communes passent sur le grill.

Chacun comprend que désormais lumière sera faite sur leur politique vélo et que le chrono est lancé : avant le prochain baromètre, il leur faut réagir, se mobiliser.

(NB: Si seulement on avait ce genre d’outils pour l’éducation, la solidarité, l’écologie: l’idée est lancée!)

Congrès FUB 2020 : l’heure du bilan.

Lors du congrès de la FUB

Objectif du baromètre de la FUB

Le premier objectif de ce deuxième baromètre était de mesurer, entre autres, son impact. Vérifier si les lignes avaient bougé, si les collectivités s’étaient saisi des dossiers : si un changement s’était opéré.

Et c’est le cas, c’est indéniable: exposer les politiques vélo aux médias a permis d’engager un dialogue entre associations, usagers et collectivités.
Comparé à il y a ne serait ce que deux ans, les mentalités ont visiblement évolué. La cyclabilité n’est plus un sujet raillé, des budgets sont alloués, les associations de plus en plus considérées, écoutées.

Résultats et palmarès des villes cyclables

Beaucoup de communes se félicitent de leurs avancées et celles qui ont reculé dans le classement s’expliquent, se justifient : l’indifférence n’est plus de mise.

C’est un succès que tout le monde partage et… c’est bien là tout le problème.

Palmarès des villes cyclables

 

Une liesse prématurée

Il y a une réussite oui : celle du travail colossal accompli par la FUB.

Quant aux collectivités le bilan est grandement à nuancer…
Déjà nous sommes en droit de nous interroger si, sans cette impulsion, les politiques cyclables auraient évolué. Ensuite, il faut relativiser : seulement 43 communes sur 768 classées atteignent cette année la moyenne au baromètre.
Ce qui représente à peine 5 % d’entre elles. Sans parler de toutes les villes qui n’ont pas encore été classées…

Alors des « Hourrah  », vraiment ?

Aussi, rappelons que la part modale vélo oscille en France entre 2 et 3 %. La ville française la mieux classée, Strasbourg (qui ne démérite pas) est à seulement 8%.

On est bien loin des scores réalisés par nos voisins européens.

Alors quel est le programme pour rattraper près de 40 ans d’immobilisme politique ? Et surtout, parlons peu mais parlons vrai : quel budget ?

La LOM (Loi d’Orientation des Mobilités) publiée fin décembre 2019 prévoit 10 % de déplacement quotidien en vélo par jour en France d’ici 4 ans.

Il y a beau avoir eu des progressions dans le classement du baromètre, aucune ville n’affiche une évolution telle qui permettrait de penser que cet objectif sera atteint.

Enfin il y a deux ans la FUB préconisait un investissement de 200 millions par an. Seulement 1/4 de cette somme au final a été débloquée.

L’éloge du vélo dans les mots mais qu’en est il des actes ?

Heureusement, la FUB veille au grain.

Il est aisé de blâmer les collectivités sans pour autant les aider. En effet en France le manque d’expertise vélo pèse sur le développement de politiques cyclables pertinentes. C’est pourquoi la plateforme interactive ADMA (Académie Des experts en Mobilité Active) nous a été annoncée.

La plateforme interactive ADMA et son contenu

Enfin, publier les résultats du baromètre deux mois avant les élections municipales était le second objectif, stratégique, de ce congrès. Placer le vélo au cœur du débat électoral et inciter les élus à faire leurs promesses.
Parce que oui, pour plus de cyclabilité, le changement commence par un acte simple: voter!

Elections municipales, votez vélo!

Merci et bravo la FUB

Pour terminer en beauté il faut rappeler que cette année la FUB fêtait ses 40 ans. À cette occasion c’est elle qui nous a fait un beau cadeau: son baromètre cyclable est désormais la plus importante contribution citoyenne au monde!
Ainsi on peut enfin le dire: cocorico!

pub

Ajouter un commentaire