TOP

Les féminines ont pu courir leur première épreuve en ligne depuis mars 2020

les féminines compétition cycliste

Les féminines ont pu courir leur première épreuve en ligne depuis mars 2020

pub

Le peloton français retrouve ses marques. Enfin ! Après plusieurs mois sans compétitions, les premières épreuves françaises ont pu se dérouler sans accroc. Mais le calendrier s’avère par la suite compliqué pour les formations non-professionnelles…

Samedi dernier, les féminines ont pu courir leur première épreuve en ligne depuis mars 2020, et l’arrêt des compétitions. La reprise sur le territoire français s’était déjà opérée une semaine plus tôt, à l’occasion du Chrono 47 qui servait de support à la Coupe de France dames. Un contre-la-montre par équipes, remporté par les filles de Saint-Michel Auber 93. C’est bel et bien la Périgord Ladies qui a sonné la semaine dernière la rentrée des classes. Les professionnelles de Movistar, FDJ Nouvelle Aquitaine ou encore Canyon Sram Road se sont mêlées aux DN (Division Nationale).

Pour les féminines, il était temps que la saison reprenne, à seulement une semaine du championnat de France de Grand-Champ et 10 jours des Championnats d’Europe… Courir en peloton, retrouver le rythme, ne sont pas choses aisées. Surtout après ces longs mois sans épreuves, à s’entraîner dans son coin. Certaines équipes ont tout de même pu organiser des stages au cours de l’été. Mais difficile de tout concilier quand on a un métier à côté, et qu’il faut ensuite venir se frotter aux meilleures tricolores. Jade Wiel, la championne de France, ou encore la multiple championne du monde de duathlon, Sandra Lévénez, étaient en effet au départ. Finalement, c’est l’Espagnole Sheyla Gutierrez qui s’impose devant cette dernière.

Qu’importent les mois sans courir, le masque à porter à la présentation et sur la ligne de départ. L’ensemble du peloton féminin était ravi de pouvoir enfin reprendre en France. Les occasions pour briller seront ensuite bien maigres. Avec une situation qui évolue de jour en jour, difficile pour les organisateurs, bénévoles et passionnés, de devoir rajouter dans leur cahier des charges les nouvelles règles sanitaires. Ou même prendre le risque d’avancer des frais pour une course qui sera toujours sous la menace d’une annulation de dernière minute.

GRAND TRAIL DE SERRE PONÇON ANNULÉ
Après 18 mois de travail de préparation, l’organisation du Grand Trail de…

Publiée par Trails Endurance Mag sur Lundi 24 août 2020

 

Mais toutes les féminines sondées s’accordent à dire que ces quelques jours de course valent toujours mieux qu’une année blanche. Espérons juste que la situation s’améliore dans les mois à venir.

pub

Ajouter un commentaire