TOP

À la Une du Mag

Les forces obscures essaient de vous convaincre de ne pas rouler en vélo sous la pluie. Et pourtant, c'est (presque) mieux quand il pleut! C'est le matin. Il faut aller travailler. Vous n'avez pas le choix. Pourtant, il pleut un léger crachin. Une petite musique retentit dans votre tête: "Il pleut… Allons au travail en voiture… Tu seras au sec… Tu reprendras ton vélo quand il fera beau…" La clé de la voiture vous attire comme l'Anneau attire Frodon dans Le Seigneur des Anneaux. Votre main s'approche d'elle. Elle vous appelle…. Non! Il y a trois bonnes raisons pour résister et prouver que vous êtes une cycliste, une vraie, une dure à cuire (ou plutôt à mouiller). 1. L'équipement En vacances en Norvège il y a quelques années, j'avais fait remarquer à un cycliste qu'il faisait un peu frais pour un mois de juillet. Il faisait en effet moins de 10 degrés et on voyait des névés depuis le bord de la mer… Il m'avait répondu avec un grand sourire qu'il n'y a