Béatrice parcourt le monde en vélo solaire, après 4 ans de lutte contre un cancer. Découvrez une superbe leçon de courage!

« Au plaisir de voyager à vélo, s’ajoutent les multiples rencontres suscitées par nos étranges vélos solaires qui attisent la curiosité, l’admiration et l’enthousiasme. »

Béatrice semble inarrêtable. Malgré un cancer du sein, qu’elle documente régulièrement sur son site web, elle continue de parcourir le monde à vélo. Et pas n’importe quel vélo: un vélo solaire.

Je pratique le VTT depuis 22 ans, en week-end et vacances. Mon vélo m’a toujours suivi dans tous mes voyages, accroché à ma voiture ou sur une remorque. Grâce au Sun Trip j’ai découvert le vélo solaire. Mon mari nous a fabriqué des vélos solaires en équipant nos VTT d’un kit électrique Cycloboost, et a adapté des panneaux solaires sur une remorque AEVON dans laquelle se trouvent la batterie et les bagages. Je roule avec ce vélo solaire depuis le mois de juillet et j’ai déjà parcouru 5 000km. Grâce à ce système j’ai expérimenté le voyage à vélo avec un parcours de 2 500km cet été en France en 4 semaines. Je l’utilise également assez souvent pour me rendre à mon travail situé à 38 km de mon domicile. J’ai fait depuis 2 mois l’ascension des grands cols du Tour de France des Hautes-Pyrénées.

Mon fiancé m’a offert mon premier VTT pour le Noël 1992. J’étais enceinte de 8 mois mais je n’ai pas pu résister à l’envie de l’essayer. Après mon accouchement, dès la sortie de la maternité, j’ai confié bébé à sa grand-mère et entre deux tétées nous sommes partis faire un vrai tour dans les chemins. Je me souviens d’une joie et d’un sentiment de liberté intenses.

J’ai la tête pleine de bons souvenirs à vélo. Bébé qui chante sur le siège derrière moi, les parcours le long des fjords de Norvège avec les enfants, les pistes cyclables allemandes, les Bardeñas reales en Espagne… Mais indéniablement mon périple en France de cet été est l’expérience la plus extraordinaire qui me soit arrivée. Au plaisir de voyager à vélo, s’ajoutent les multiples rencontres suscitées par nos étranges vélos solaires qui attisent la curiosité, l’admiration et l’enthousiasme.

Mon prochain voyage à vélo sera pour rejoindre Astana, au Kazakhstan, en partant de Chambery, dans le cadre du Sun Trip, une course de vélos solaires. Je pense mettre 2 mois et demi à trois mois. Ma remorque sera pleine de mes bagages pour assurer un déplacement en autonomie : matériel de camping, pièces de rechange, une brosse à dents et un cuissard de rechange, mais surtout une pharmacie conséquente, car en traitement continu pour un cancer du sein métastasé depuis 4 ans, il me faudra recevoir mon traitement sur le parcours.

Quand je vais au boulot à vélo, j’ai une pêche d’enfer toute la journée. L’effet des endorphines est indéniable. Le vélo électrique est un excellent moyen de franchir le pas et ouvre des perspectives différentes. Je monte les cols des Pyrénées en doublant des grands sportifs. J’en oublie que j’ai un moteur et je me prends pour une championne. C’est grisant!

ET ON MOULINE!

 Retrouvez Béatrice sur son site!

 Vous aussi vous êtes un(e) Bike addict? Contactez-nous et témoignez! 

Étiquettes :


Un commentaire à propos de “Béatrice, en vélo solaire contre le cancer”

  1. Anick-Marie dit :

    Bravo Béatrice ! Par ta participation, tu justifies tous les efforts que j’ai mis à faire connaître le Sun Trip quand je l’ai fait, et tout le travail que j’y mets désormais. J’enfourche mon vélo en ton honneur.

    Chapeau bien bas et bonheur très haut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.