La maladie de Lyme et le vélo?

Cette maladie grave, la maladie de Lyme, dont le nom complet est Borréliose de Lyme, est transmise principalement lors d’une piqure de tique, via un parasite le « borrelia burgdorferi« .

Précautions de base contre la maladie de Lyme

Faites attention durant les sorties vélo: hautes herbes, arbres, buissons, haies, à la belle saison les tiques sont partout.

Que faire si on a une tique:

  • utiliser un tire-tique pour retirer l’indésirable, vous en trouverez pour quelques euros dans n’importe quelle pharmacie,
  • consulter un médecin de confiance qui connait bien cette maladie,
  • surveiller la piqure et en cas de doute, exiger le traitement antibiotique spécifique.

Comment s’avoir si on est atteinte?

En dehors d’un dépistage sanguin, il n’y a pas de règles strictes, la maladie de Lyme évoluant différemment selon chaque individu.

Chez certains, elle se déclarera très vite, chez d’autres la maladie de Lyme sera peu agressive pendant des années jusqu’à ce qu’un facteur déclenchant fasse littéralement apparaitre des symptômes plus lourds. Enfin des maladies chroniques pourront se déclarer sans comprendre pourquoi.

En effet, le parasite est capable de se déplacer plus vite que les globules blancs, de muter pour leurrer notre système immunitaire et de se cacher notamment dans les cellules derrière les yeux, ce qui les protègent des antibiotiques! Il libère ainsi des toxines dévastatrices pour notre organisme.

Comment se soigner de la maladie de Lyme?

Cette maladie de Lyme est mal soignée en France, car il est difficile de se faire diagnostiquer correctement via le parcours de santé classique. En effet, l’examen sanguin officiel retenu est celui testant la Borréliose Américaine, qui n’a rien à voir avec la Borréliose Européenne! C’est un déni des autorités médicales, que tous les malades dénoncent, mais sans succès, car obligés de faire détecter leur maladie par un laboratoire spécialisé qui se situe… en Allemagne!

Ce qui est terrible, c’est que la maladie de Lyme prend l’apparence d’autres maladies, c’est une grande imitatrice. Ce qui peut vous faire douter, c’est le cumul de plusieurs symptômes et/ou maladies.

Une morsure d’araignée qui dégénère, doit aussi vous mettre la puce à l’oreille, car d’autres insectes peuvent également transmettre ce parasite…

N’hésitez pas à contacter l’Association France Lyme, qui propose du soutien et des actions.

La règle d’or: se protéger

Ainsi, la cycliste n’est pas à l’abri d’une piqure de tique… Durant la belle saison, des moyens simples pour se protéger existent :

  • porter une casquette sous votre casque par exemple (les tiques se laissent tomber des arbres),
  • maillots à manches longues et cuissards longs pour les sorties VTT en forêt,
  • vérifier si son département ne fait pas partie de ceux qui sont alerte de recrudescence de tiques afin d’augmenter sa vigilance,
  • durant vos pauses pipi, attention à ne pas vous « frotter » aux herbes hautes,
  • vérifiez bien après chaque sortie qu’aucun petit point noir n’est venu s’accrocher à votre peau, les tiques affectionnent les coins inaccessibles tels que les plis de la peau, de plus on ne sent absolument pas leurs piqures.

Sortie en amoureux. #efdv #casquetteurs #casquetteuses

A photo posted by velizienne (@velizienne) on

Et le vélo dans tout ça?

Dans la mesure où le sport augmente la température corporelle, et que la Borrélia n’aime pas la chaleur, le cyclisme peut être une bonne thérapie complémentaire au traitement médical. D’ailleurs, les témoignages de malades sous traitement se remettant au sport, indiquent se sentir mieux après leurs séances plus ou moins intensives.

Et vous mesdames, êtes-vous touchées directement ou indirectement par cette terrible maladie de Lyme?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.