TOP

Cyclotourisme ou VTT: Audrey conjugue vélo et vie de maman!

Cyclotourisme ou VTT: Audrey conjugue vélo et vie de maman!

Il est vrai que l’éducation de jeunes enfants peut entraver la pratique régulière du vélo. Audrey y a pourtant trouver là une solution pour prendre le temps de faire les choses. Elle garde de ses randonnées à vélo, des souvenirs précieux comme ceux d’un enfant qui découvre… 



En ce qui me concerne, je fais différents usages du vélo: du VTT pour sortir des chemins battus le temps d’une journée, du cyclotourisme pour prendre le temps de découvrir comme la vélodyssée de Nantes à Roscoff que nous avons fais avec petit beurre alors âgée de 1 ans, ou bien encore pour me rendre au marché le week end avec nos bichettes dans la remorque (7 mois et 2 ans). Pour moi, le vélo est un mode de déplacement doux qui nous permet de prendre le temps.

Pour le moment, mon meilleur souvenir à vélo est la réalisation de la Vélodyssée de Nantes à Roscoff avec petit beurre âgée de 1 an. Sur notre parcours nous nous sommes arrêtés par hasard dans une maison d’éclusier « Le Relas 103 » pour une pause goûter et nous y avons été tellement bien accueillis que nous sommes restés dormir. Un couple d’amis de la jeune Italienne tenant le gîte nous avaient proposé des figues et des mûres tout juste cueillis. C’était la première fois que petit beurre mangeait des figues et elle s’est régalée.


Mon plus grand défi à vélo, je pense que cela a été de réaliser Nantes – Roscoff à vélo. Pas parce que le parcours est difficile, ce n’est pas du tout le cas. Plutôt parce que à ce moment là, j’étais enceinte de 4 mois. Par contre, avant de me lancer dans cette aventure, j’ai demandé avis au corps médical qui pour mon cas ne voyait pas de problème à ce que je fasse cela étant donné que je suis une sportive aguéri et que mes grossesses se passent sans problème de santé particulier..


C’est une question toujours un peu compliqué…je dirai que je ne partirai jamais sans ma tente si on est en mode cyclotouriste afin de pouvoir s’arrêter quand bon nous semble. Au quotidien, l’objet que je prendrais est futile mais pas tant que cela…mon téléphone afin de pouvoir photographier un moment particulier tel que des cigognes dans un champ ou appeler au secours au besoin (chutes, crevaison, etc), ou bien encore pouvoir utiliser le GPS du téléphone si je me suis égarée (je ne me perds jamais ;-)).


Le conseil serait qu’il est plus facile de se mettre à faire du vélo que de courir car il est plus facile de réaliser ses objectifs tel que se rendre dans un parc pour un nique nique entre amis. Le vélo permet de découvrir les lieux autrement et surtout d’y accéder plus facilement qu’en voiture. Je finirai avec une pensée pour notre planète, le vélo est un mode de transport « doux » qui permet de diminuer notre empreinte écologique.


Suivez les aventures à vélo d’Audrey sur son blog!  

Vous aussi vous êtes un(e) Bike addict? Contactez-nous et témoignez!

pub

Ajouter un commentaire