Femme la plus rapide du monde

La compétition de Battle Mountain 2017 vient de s’achever. Barbara Buatois conserve son titre de femme la plus rapide du monde en vélo couché caréné.

Barbara Buatois a atteint 106,71 km/h, seconde derrière la Néerlandaise Aniek Rooderkerken (121,52 km/h) qui s’est rapprochée dangereusement du record toujours détenu par Barbara, à 121,81 km/h. Relisez l’interview de Barabara Buatois juste avant son départ. 

Malgré cela Barbara Buatois reste invaincue, conservant à la France le record mondial de vitesse, à 121,81 km/h. Elle reste donc la femme la plus rapide du monde.

Pour info, le record masculin est de 144,17 km/h, remporté l’an dernier par le Canadien Todd Reichert, n’a pas été approché non plus en 2017.

Arrivée en force des femmes en compétition vélo couché

Cette édition 2017 du chalenge de vitesse de Battle Mountain aura été marquée par l’arrivée en force des filles. Elles étaient 6 sur 21 compétiteurs. Quasi toutes ont été pourvues de machines bénéficiant des meilleurs développements et moyens technologiques universitaires.

Nouvelle machine de compétition en vélo couché

La machine de Barbara, construite comme les précédentes par le grand spécialiste Georges Georgiev, a malencontreusement été victime d’une mise au point récente, et son aéro-dynamisme affecté par deux chutes de départ, dont les traces sont très visibles sur le flanc. Sa chalengeuse, plus heureuse, a bénéficié, lors de sa meilleure performance, d’un vent réglementaire optimal.

Malgré cela Barbara Buatois reste invaincue, conservant à la France le record mondial de vitesse, à 121,81 km/h et donc elle maintient son titre de femme la plus rapide du monde en vélo couché.

Battle Mountain, le haut lieu de la compétition en vélo couché

Rappelons que la compétition de Battle Mountain consiste en des « runs » chronométrés sur 200 m, après lancement sur 8 km. Pour l’emporter, les athlètes doivent atteindre leur apogée pendant ce chronométrage, et non avant! Barbara Buatois a en outre fait preuve des qualités de sang froid, de concentration et de puissance qui lui ont valu l’ensemble de ses titres sportifs.

Barbara Buatois a bien d’autres titres à son actif

Elle roule à vélo couché depuis 2001 et pratique en compétition depuis 2004. Son entraînement de fond est quotidien puisqu’elle utilise un vélomobile pour se rendre à son travail, ce qui représente un aller-retour de 35 km par jour, quelles que soient les conditions météo. Elle complète par la course à pied et des séances de musculation spécifique.

3 fois championne du monde, 3 fois championne d’Europe

  • 2005 – Cyclevision Pays-Bas, championne d’Europe.
  • 2006 – Championnat du monde à Allègre (France) : championne du monde ; Cyclevision Pays-Bas : championne d’Europe.
  • 2007 – Championnat du monde à Zolder (Belgique) : championne du monde ; Cyclevision Pays-Bas : championne d’Europe.
  • 2009 – Championnat à Tilburg (Pays Bas) : championne du monde.
  • Record du monde de l’heure (vélo caréné) : 84,02 km (Detroit, USA 2009).
  • Ex Record féminin de l’heure sur vélodrome : 46,376 km (Bordeaux, 31 octobre 2009).
  • 2010 – Race Across America. 5000 km en 11 jours, 19 heures, 48 minutes. 1ère Française, 1ère femme à vélo couché.
  • Juin 2010. Record du monde du Sprint 200 m (vélo caréné), 121.81 km/h. (Nevada, USA 2010). Championne de France piste FFC
  • 2008 et 2010. 1ère féminine sur Bordeaux-Paris (620km) en 2008, 2ème en 2006.

La rédaction félicite Barbara Buatois pour son courage, sa ténacité et ses capacités sportives exceptionnelles.  C’est un énorme sacrifice pour Barbara et ses proches.  Juste BRAVO! Nous vous rappelons d’ailleurs qu’une cagnotte a été mise en place par ses soins, pour la supporter activement vers de nouveaux records.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.