Bilan des États Généraux du cyclisme au féminin

Voici un aperçu du Bilan des États Généraux du cyclisme au féminin rédigé par la FFC. Ellesfontduvelo vous invite à télécharger l’entièreté du PDF réalisé et fourni par la FFC.

Nous venons de recevoir le bilan officiel des États Généraux du cyclisme au féminin rédigé par la FFC.  Il s’agit d’un document d’une vingtaine de pages, un compte-rendu suite aux ateliers et conférences du 16 et 17 décembre 2017 sur les États Généraux du cyclisme au féminin 2017.  Pour rappel, vous pouvez aussi relire le rapide compte rendu de Marion Delas, une des 3 contributrices EFDV présentes sur place.

Bilan des États Généraux du cyclisme au féminin: table des matières

Nous vous invitons à lire l’intégralité du PDF fourni par la FFC.

Nous vous fournissons ci-dessous, en mode copié-collé, un aperçu de leur document PDF provisoire disponible en libre téléchargement. En effet, comme les moteurs de recherche n’accèdent pas au contenu des PDF, il nous semblait important de transformer le PDF en article.  Ensuite, l’article a l’avantage d’être aussi lu sur tablettes et smartphones, sans téléchargement. Et dernièrement, ceci permet de faciliter les partages sur les réseaux sociaux. Il s’agit donc de rendre ce document, rédigé par la FFC, accessible à un maximum d’intéressés.

NB.: Ellesfontduvelo n’a pas participé à la rédaction de ce PDF. Il a été envoyé par la FFC aux participants des États Généraux du cyclisme au féminin.

P3 Résumé des États Généraux du Cyclisme Féminin

« Une centaine de participants ont pu assister aux différentes interventions de nos invités venant de fédérations sportives (FFTRI, FFHB, KNWU et l’UCI) et des médias (France TV et Eurosport). »

P8 Quelques chiffres sur les États Généraux du Cyclisme Féminin

La journée consacrée aux conférences a rassemblé 109 personnes et 96 pour les ateliers du lendemain.

P9 Restitutions des travaux en atelier lors des États Généraux du cyclisme au féminin

P10 Animateurs(-trices) des ateliers

P11 Accès à la pratique

Constats: Une pratique féminine fédérale très faible (10 %) est une mise en évidence d’un retard de mixité au sein de la Fédération.

Axes de travail:

  1. Définir une stratégie globale de communication au niveau national, régional et local.
  2. Réadapter les offres de licences.
  3. Développer des outils pédagogiques d’approche à l’apprentissage du cyclisme.
  4. Former les éducateurs à la cible féminine.
  5. Rassembler les femmes autour du sport loisir ou du sport compétitif (courses à handicap dans les catégories jeunes, garderies d’enfants sur les épreuves féminines loisir ou compétitif).

Perspectives:

Mise en place d’un label féminin (proposition du groupe : LAB’ELLE) permettant de référencer les clubs habilités à accueillir les femmes, réaliser de la pédagogie et communiquer à travers ce label.

P12 Accès aux fonctions dirigeantes et bénévoles

Constats: Les femmes représentent environ 28% des licences « encadrement » quand elles sont moins de 10% parmi les licences « pratiquants ».

Axes de travail:

1. Affirmer la volonté politique au sein du cyclisme français :

  • Décliner dans les comités régionaux et départementaux, la loi du 4 août 2014 imposant des quotas au sein des instances fédérales
  • Mener un véritable diagnostic de la place des femmes dans les fonctions dirigeantes du cyclisme français
  • Réorganiser les offres proposées par la FFC concernant les licences (type, prix)

2. Valoriser la prise de responsabilité à travers des opérations de communication en faveur de l’investissement en tant que dirigeante.

3. Mettre en place des réseaux régionaux de femmes dirigeantes provenant de toutes fédérations sportives pour partager de leurs expériences et s’entraider.

P13 Arbitrage

Constats: L’entrée dans l’arbitrage est fortement dépendante du lien familial. On peut remarquer que la part de femme dans les différents échelons d’arbitrage diminue fortement plus la qualification est importante (52 % de femmes « arbitres jeunes » contre 9 % de femmes « arbitres internationales »).

Axes de travail:

1. Établir une stratégie de communication fédérale sur la fonction/mission arbitrale et mise en place d’un contrôle régional sur la formation des nouveaux arbitres.

2. Identifier les potentiels « National Elite » pour les préparer à l’échelon « International » (apprentissage de l’anglais, quotas pour Paris 2024).

3. Mutualiser les actions avec l’UNSS pour attirer des jeunes arbitres tout en étant dans la mixité.

Propositions d’actions

  • Répertorier les arbitres et jeunes arbitres.
  • Créer un annuaire dans l’intranet pour faciliter les communications inter-arbitrales.
  • Réaliser de la pédagogie et accompagner les candidats non retenus après les présélections ou ayant échoués.

P14 Communication/marketing

L’exposition médiatique du cyclisme féminin en plein essor: Depuis plusieurs années, la FFC travaille avec ses partenaires TV diffuseurs pour améliorer l’exposition du cyclisme féminin sur leurs antennes.

Constats et analyses:

Plusieurs actions de communication ont été initiées pour la promotion du cyclisme féminin :

  • Création d’un logo, d’un dossier de présentation du plan de féminisation, d’une rubrique dédiée sur le site internet ;
  • Production de goodies (bracelets, t-shirts…) ;
  • Soirées « Elles à Vélo » dans plusieurs vélodromes français à l’occasion de la Journéeinternationale de la femme en 2016 et 2017 ;
  • Partenariat avec le club 100% féminin de Courcouronnes dans le cadre de son projet « Donnons des Elles au Vélo J-1 » ;
  • Opération « Les Champs pour Elles » à l’occasion de la dernière étape du Tour de France 2017, en partenariat avec ASO et la Fondation FDJ ;
  • Sessions de média-training pour les athlètes de l’Equipe de France ;
  • Réalisation de supports de communication : kakémonos, pancartes, vidéos promotionnelles…

Axes de travail:

Création d’une communauté de pratiquantes (cible captive) : utilisation des réseaux sociaux, prendre appui sur des influenceuses sportives qui prendront le relais de nos messages pour les communiquer auprès de leurs fans et suiveurs. Donner la parole à la base et ne plus capitaliser uniquement sur nos athlètes Elite pour porter notre message.

Remonter les bonnes pratiques existantes des clubs FFC : stages, ouverture de sections féminines, de sections loisir, formations d’éducateurs… Le réseau de référents au sein des comités régionaux permettra cette remontée d’informations. Dans un second temps, au-delà du recensement des bonnes pratiques, la FFC pourra faire la promotion de ces actions au niveau national et diffuser les expériences des clubs (pour donner des idées aux autres structures FFC ou pour permettre aux femmes de trouver le club le plus adapté en fonction de leurs attentes).

Développer des outils numériques puissants :

  • Application mobile avec conseils techniques, vidéos pédagogiques, programmes d’entraînement avec des versions test (période promotionnelle) et premium.
  • Nouveau site internet avec une rubrique dédiée visible et du contenu adapté (vidéos (exemple vidéo « Osez » FFHB), tutoriels…).

Développer les partenariats et le marketing autour de cette thématique : création d’assets, d’un programme dédié, travailler avec nos partenaires pour la mise en place de produits et services pour les femmes (cyclosportives, avantages licenciées, produits techniques…).

Utiliser des ambassadrices (Mathilde Gros, Pauline Ferrand-Prévot, Audrey Cordon- Ragot, etc…) pour promouvoir le cyclisme féminin et nos actions (ex : FF Triathlon).

Perspectives:

Il est important de diversifier la communication fédérale. Pour ce faire, la création d’une communauté permettra de regrouper l’ensemble des cibles et de transmettre le bon message au bon moment. Le message principal s’appuiera sur un discours félicitant la pratique du « cyclisme loisir ». Les principaux freins à la progression de la pratique féminine sont les préjugés. Le rôle de la Fédération est de briser les préjugés et faire évoluer les mentalités à travers une communication globale.

Les réseaux sociaux sont les outils idéaux pour captiver le grand public. Humaniser les athlètes et partager des histoires permettra de générer de l’engagement avec l’ensemble des cibles (communauté féminine, les athlètes…). Des messages de sport santé peuvent être publiés sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter dans l’objectif de sensibiliser l’ensemble de la communauté.

La Fédération doit mettre en place un guide d’accueil à destination des clubs pour aiguiller les dirigeants des clubs dans l’encadrement des femmes cyclistes volontaires.

P17 développement de la jeunesse et des nouvelles pratiques

Constats: Nous pouvons observer un développement conséquent et récent de nouvelles pratiques comme le VTT, le BMX Park, le BMX Race, les Vélos à Assistance Électrique (VAE) ou le fixie. Mais la pratique de ces nouvelles manières de pratiquer ce sport est aussi bien de « loisir » que compétitif.

Axes de travail:

  1. Utiliser l’image des nouvelles pratiques.
  2. La stratégie de communication fédérale doit être transverse aux objectifs de développement des nouvelles pratiques à un niveau fédéral. Les notions de plaisir et de bien-être doivent être véhiculées.
  3. Fournir des outils pédagogiques aux clubs pour développer l’offre loisir du cyclisme.
  4. Les formations d’éducateur doivent prendre en considération l’aspect loisir de la pratique.
  5. Créer un plan d’action « découverte de la pratique » pour chercher les futurs pratiquants et potentiels licenciés.
  6. Développer des équipements sportifs proposant un encadrement pour une pratique ludique.

P18 Haut Niveau

Constats: Les conditions des cyclistes féminines de Haut-Niveau sont difficiles. Elles ne sont que très peu sous le statut professionnel et ne peuvent donc pas vivre de leur pratique à un niveau Elite.

Axes de travail:

  1. Augmenter le nombre d’épreuves internationales organisées en France.
  2. Adapter les compétitions françaises aux exigences internationales.
  3. Organiser des épreuves mixtes notamment sur route pour bénéficier des infrastructures des épreuves masculines.
  4. Varier les formats de course proposés tout au long de l’année (course en ligne, contre-la- montre, critérium…).
  5. Créer une Ligue Nationale Féminine pour organiser le développement de la professionnalisation du cyclisme féminin. Il se doit d’accompagner les jeunes athlètes afin de leur faciliter la réussite de leur double projet.
  6. Augmenter la médiatisation pour accroitre la notoriété du cyclisme féminin et ainsi attirer des sponsors et investisseurs.

P19 La formation des entraineurs femmes et des directrices sportives

Constat: La part de femmes au sein des instances dirigeantes et des formations d’entraineur est très faible.

Axes de travail:

1. Sensibiliser les clubs à présenter des candidates.
2. Mettre en place des formations spécifiques comme l’arbitrage et la fonction d’entraineur aux sportifs des pôles.
3. Établir une communication auprès du public féminin.

Nous vous invitons à télécharger l’entièreté du Bilan des États Généraux du cyclisme au féminin rédigé par la FFC. Cet article n’est qu’un aperçu du bilan de 20 pages réalisé par la FFC.

Aux #etatsgeneraux de #cyclisme #féminin organisés par la @ffcyclisme ! MERCI à la ministre @lauraflessel pour sa disponibilité sur les thèmes du sport #santes et de la féminisation dans le cyclisme ! Pas de clivage hommes femmes, juste réfléchir à la hausse de la pratique féminine ! On a passé une super journée avec @steflouloute et @lauralala_velo on a hâte de participer aux ateliers et groupes de travail demain. @ellesfontduvelo @assosfrance @assosofswitzerland . . . . #women#womencycling#bike#bikelife#life#stravabike#cycling#instalike #efdv#assoswomen#assosfrance#assosofswitzerland#sufferingincomfort#ffc#procycling#rideabike#ridelikeagirl#velogirl#cycle#cyclelikeagirl#lauraflessel#ministre#culture#sport#happy#followme #instalike

A post shared by Triathlon For Fun (@mariondelas) on

Étiquettes :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.