TOP

L’EuroVélo 6, une voie à suivre pour un premier voyage à vélo

EuroVélo 6

L’EuroVélo 6, une voie à suivre pour un premier voyage à vélo

En 2017, je me suis mise au défi de réaliser un tour d’Europe à vélo. Nous sommes passés par l’EuroVélo 6.  Découvrez notre récit et lancez-vous, Mesdames!

La rédaction remercie Mila du blog de voyages Entreprendrelemonde.com pour la rédaction de cet article de cyclotourisme sur l’EuroVélo 6.
J’avais pris note qu’il existait des pistes cyclables qui traversent l’Europe, mais sans trop y prêter attention. Sur le chemin, nous avons toutefois décidé de rejoindre l’EuroVélo 6 à Nantes, puis, une fois dessus, de le réaliser en entier !

L’EuroVélo 6 fait environ 3600km et traverse 10 pays :

  1.  La France : le parcours part de Saint-Brévin-les-Pins et suit l’itinéraire de la Loire à vélo. Puis, il se dirige vers la Suisse en passant par Besançon et Mulhouse
  2.  La Suisse, on passe par Bâle, les chutes du Rhin et aux abords du lac de Constance
  3.  L’Allemagne : après une traversée des montagnes, on rejoint le Danube, encore bébé, puis on traverse Ulm avant de se diriger vers Passau
  4.  L’Autriche : où l’on passe à travers Linz et Vienne. Le parcours nous offre deux options : suivre le Danube d’un côté ou de l’autre.
  5.  La Slovaquie : avec une petite étape d’une journée à Bratislava
  6.  La Hongrie : où l’on suit le Danube en direction de Budapest puis vers le sud du pays, jusqu’à Mohacs.
  7.  La Croatie : parcours facultatif et parallèle au parcours serbe, il longe le Danube jusqu’à Ilok et passe dans des villes très touchées par la guerre.
  8.  La Serbie : l’itinéraire passe notamment par Belgrade et peut être suivi jusqu’à la frontière bulgare ou roumaine.
  9.  La Roumanie ou la Bulgarie : le parcours n’est à ce moment plus réalisé ou signalé. Il commence avec l’étape des Portes de Fer et se termine dans le Delta du Danube ou directement à Constanta.

Selon les envies de chacun, il est possible de se rendre dans 8 à 10 pays. Attention toutefois entre la Roumanie et la Bulgarie ! En effet, la frontière, naturellement coupée par le Danube, ne permet pas de passer régulièrement côté bulgare ou roumain. Il faut donc bien choisir son parcours. Retrouvez toutes les infos sur le site EuroVelo 6.

Parfois, les routes sont difficiles ! Mais c’est chouette quand même car il n’y a pas de voitures. 🚘🚴🚘 Enfin, cette partie de l’#eurovelo6, à l’entrée de la #serbie a été un poil casse-pieds pour nous. 😁🤣 On faisait d’énormes détours, au milieu de nul part, sur des pistes pas simples. Même pour camper, nous avons eu des difficultés. Le premier soir, un éleveur a dû bien rire en nous voyant nous glisser au milieu des arbres vers le Danube. Nous sommes repartis fissa, harcelés par des centaines de moustiques voraces. On a fini la nuit dans un champs 🥔 ! C’était ça ou les moustiques… Au poil ! (Cf. La seconde image) #bike #voyage #voyageavelo #voyageursdumonde #wearebackpackeuses #serbia

A post shared by Entreprendre Le Monde (@mila.denni) on

Premier constat : l’eurovélo 6 est étonnamment facile

Tout le long de l’Eurovélo 6, et ce, jusqu’en Roumanie, le parcours est aménagé et signalé. Forcément, ça change totalement le voyage. Il est aussi possible de télécharger l’itinéraire sur son GPS ou d’acheter une carte du parcours aisément pour pouvoir se repérer. On alterne ainsi entre pistes cyclables et petites routes peu fréquentées.
De plus, les locaux sont généralement habitués aux cyclotouristes et respectent les distances de sécurité. Un vrai régal ! Par ailleurs, rares sont les moments où l’on grimpe. La grande majorité de l’itinéraire est plat et, par définition, facile. L’étape en France de Saumur est un peu plus difficile que les autres car, elle nous amène dans les vignobles et au travers des maisons troglodytes.
La Suisse grimpe également davantage sur quelques jours, notamment aux environs des magnifiques chutes du Rhin. À l’entrée de l’Allemagne, il faut passer un petit col de 900m d’altitude. Enfin, l’étape des Portes de Fer, entre la Roumanie et la Serbie, est certainement la plus difficile. Mais avant d’y arriver, on est quand même bien entraîné ! Dans tous les cas, il n’y a rien d’insurmontable, même pour un débutant. D’ailleurs, ces moments un peu plus difficiles ont toujours été récompensés par la beauté des paysages.

Quand on a vu ce magnifique monastère surplombant la ville de Krems, nous avons craqué. Ce fut l’un des détours les plus durs que nous ayons fait. Une heure de montée pour arriver au monastère. Mais quelle belle surprise ! Tout d’abord, le lieu était magnifique. Ensuite, il n’y avait personne. D’ailleurs, en voyant la taille des parkings, on s’est dit que ce n’était pas forcément le lieu le plus touristique. Mais, nous, ça nous a vraiment plu. Au retour, nous avons battu notre record de vitesse. Près de 80km/h en descente pour Denni. Moi, j’ai freiné pendant tout. La vitesse, ça me fait peur. Et vous, vous auriez fait le détour ? On vous en dit davantage sur notre blog. Le lien est sur notre profil ! #krems #austria #village #eurovelo6 #danube #donauradweg

A post shared by Entreprendre Le Monde (@mila.denni) on

Une belle manière de visiter l’Europe via l’EuroVélo 6

Sur l’Eurovélo 6, nous avons visité de nombreux lieux où je n’aurais jamais eu l’idée de me rendre. Si l’on traverse Vienne, Bratislava, Budapest ou encore Belgrade, qui sont plus connues, on croise aussi le chemin de petites villes ou bourgades incroyables. Je garde notamment un merveilleux souvenir de Stein am Rhein, en Suisse. Mais aussi, des jolies petites bourgades avant Krems An Der Donau, en Autriche.
D’ailleurs, il n’y a pas que les villes ! Les paysages aussi sont magiques le long de l’EuroVélo 6. En Allemagne, lors de notre première journée, nous avons vu plusieurs monastères, perchés sur des falaises, l’air inatteignables. L’étape des portes de fer entre la Roumanie et la Serbie est aussi belle que prévu et offre les plus beaux couchers de soleil de tout le parcours. L’EuroVélo 6 nous aura donc marqué par son fil conducteur, les fleuves et rivières, et la richesse de ses paysages. On ne s’est pas ennuyé une seconde !

Je profite d’une petite et rapide connexion wifi pour vous poster cette image de la Roumanie. On a pris beaucoup de retard sur nos publications, on se posera la semaine prochaine pour se mettre à jour. En attendant, j’avance un peu et vous ferez quelques flashback au moment où nous posterons les articles ! 😁 Cette image a été prise lors de notre traversée des portes de fer dans le sud de la Roumanie à la frontière serbe. C’est l’un des plus beaux coucher de soleil de tout l’eurovelo ! Ici, le Danube est si large qu’on se croirait au bord d’un lac. Faire la partie roumaine vaut le coup juste pour ce coucher de soleil. Sinon, on vous conseille de passer par la Bulgarie ! On vous expliquera bientôt ! 🤣🚘🚴 #roumanie #roumania #portiledefier #portesdefer #voyage #eurovelo6 #coronini #serbie #sunset #danube

A post shared by Entreprendre Le Monde (@mila.denni) on


En tout cas, c’est une piste que je suivrais à nouveau. Et vous, quand est-ce-que vous y allez ? Découvrez aussi les conseils de Sandrine de EFDV qui a parcouru l’EuroVélo 6 toute seule. Bien à vélo!
NB: La rédaction remercie Mila du blog de voyages Entreprendrelemonde.com pour la rédaction de cet article de cyclotourisme!
 

pub

Ajouter un commentaire